//img.uscri.be/pth/2cdcdd01b59ed507261f0f5b1dfa87b13834c17d
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

introduction Mer et montagne

De
8 pages

introduction Mer et montagne

Publié par :
Ajouté le : 21 juillet 2011
Lecture(s) : 135
Signaler un abus
Mer et montagne dans la culture européenne
1 Alain CABANTOUS, François WALTER
Les participant(e)s de ce colloque ont pris le risque de jouer le jeu de la confrontation, du dialogue, de la comparaison entre ces deux objets dans le cadre d’une histoire sociale de la culture. Avant d’exposer la thématique de nos travaux, quelques mots de « justification » sur ce rapprochement. Pourquoi ne pas le dire en dépit de l’évidence ? Derrière les notions ou les concepts, il y a toujours des hommes et c’est la rencontre entre un spécialiste de la mer et un autre de la montagne en pleine terre toscane qui constitue probablement la genèse de ce colloque. Néanmoins, la complicité amicale ressentie et entretenue depuis ne saurait constituer la seule justifi-cation à de notre rencontre. Il nous a semblé qu’au point de départ il existait aussi entre mer et montagne un ensemble de connivences que l’on ne discerne pas néces-sairement à travers d’autres espaces considérés comme naturels à l’instar des forêts, des marais, des déserts, des zones fluviales ou lacustres. Mais comment les aborder lorsque l’on ne sait pas vers quelles perspectives précises orienter la recherche ? Une fois encore le recours aux dictionnaires, anciens ou nouveaux, peut s’avérer instructif. Sans tous les ouvrir, on se contentera des bornes extrêmes. Dans leDictionnaire Françoisde Richelet d’abord (1680) on peut lire à l’entrée Mer « assemblée de toutes les eaux qui sont sous le ciel » et à Océan 2 « amas d’eaux qui environnent toute la terre ». L’entrée Montagne, quant à elle, renvoie à Mont où, en guise de défini-tion, l’on peut lire sèchement : les monts pyrénéens, le mont Saint-Claude, le mont Parnasse. Plus fourni en apparence, leDictionnaire de la géographie
1. Ces propos introductifs reflètent aussi, sans trop les trahir, le contenu des rencontres que nous avons eues avec Nathalie Richard, Jean-Luc Chappey et Renaud Morieux co-organisateurs. Avec eux, nous remercions pour leur soutien financier et logistique l’Équipe d’Accueil 127 « Modernités et Révolutions » de l’université de Paris 1, l’université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne, l’IRHiS de l’université Charles de Gaulle-Lille III et l’université de Genève. À l’initiative de l’EA 127 (université de Paris I) ce colloque s’est tenu les 24 et 25 septembre 2009. 2. RICHELETP.,Dictionnaire françois contenant les mots et les choses, Genève, J.-H. Wider, 1680.
7