Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

La chasse aux chômeurs

3 pages

La chasse aux chômeurs

Publié par :
Ajouté le : 21 juillet 2011
Lecture(s) : 58
Signaler un abus

Vous aimerez aussi

e m p l o i
La chasse aux chÙmeurs
Catherine Mills
AprËs l'arsenal anti-chÙmeurs de la loi dite de cohÈsion sociale de Jean-Louis Borloo du 18 janvier 2005, puis le dÈcret publiÈ au journal officiel du 5 ao˚t, c'est la circulaire n∞ 2005 - 33 parue le 5 septembre 2005 de Jean Gaeremynck, dÈlÈguÈ gÈnÈral ‡ l'emploi au ministËre de GÈrard Larcher, qui organise une vÈritable chasse aux chÙmeurs. L'objectif fondamental est de rÈduire le nombre des chÙmeurs indemnisÈs et les dÈpenses d'in-demnisation du chÙmage, de dÈgonfler artificiellement les statistiques du chÙmage, en obli-geant ‡ un retour rapide et forcÈ ‡ lÕemploi prÈcarisÈ, quel que soit le niveau de salaire, de qualification, et quels que soient les choix des chÙmeurs. Contradictoirement, les politiques menÈes, freinent la demande et le dÈveloppement des capacitÈs humaines, sÕop-posent aux crÈations dÕemploi. Cela fait exploser le dÈficit de lÕUNEDIC, tandis que celui-ci sert dÕalibi au MEDEF pour exiger de nouvelles mesures rÈgressives contre les chÙmeurs lors des nÈgociations pour la nouvelle convention UNEDIC en dÈcembre.
1. La circulaire Gaeremynck : La culpabilisation des chÙmeurs
AdressÈe aux prÈfets, aux directeurs de lÕANPE et des ASSEDIC, la circulaire prÈcise la gradation des sanctions inÈdites pour traquer tous les ´manquementsª dont pour-raient se rendre coupables les chÙmeurs dans leur recherche d'emploi et dÈfinit les modalitÈs de leur application. Les chÙmeurs sont considÈrÈs comme seuls responsables de leur maintien au chÙmage. Les ´manquementsª sont classÈs en trois groupes.
Ces sanctions sont mises en oeuvre ‡ diffÈrents niveaux. CÕest d'abord l'ANPE qui procËde ‡ la radiation des deman-deurs d'emploi pour une pÈriode donnÈe. Les sanctions doivent Ítre transmises sans dÈlai au prÈfet qui prend les dÈcisions dÈfinitives portant sur les droits aux revenus de remplacement.
Arbitraire et autoritarisme au service du MEDEF Pour l'instant le MEDEF n'a pas obtenu le pouvoir de radiations pour les ASSEDIC elles-mÍmes. Cependant dÈcret et circulaire instituent une Èchelle de sanctions contraignantes, les auto-ritÈs compÈtentes ANPE-prÈfet-ASSEDIC ne conservent qu'une faible latitude dans la qualification du ´comportementª des chÙmeurs, c'est-‡-dire la dÈtermination de l'infraction la plus appropriÈe. Une fois reconnu ´coupableª, aucun critËre social ou humain ne peut venir attÈnuer la sanction infligÈe au demandeur d'emploi. Mais la circulaire ouvre la porte ‡ l'ar-bitraire le plus total dans l'apprÈciation par les services de l'emploi et les prÈfectures de la rÈalitÈ du manquement reprochÈ aux chÙmeurs. Si l'on prÈtend assurer une plus grande proportionnalitÈ de la sanction aux manquements constatÈs avec des sanctions lÈgËres mais effectives pour les manquements dits moins graves, on institue aussi des sanc-tions ´lÈgËresª pour des manquements ´difficiles ‡ apprÈ-cierª, cÕest ‡ dire dont l'existence n'aurait pas ÈtÈ dÈmontrÈe avec exactitude, forgeant un nouveau ´concept juridiqueª particuliËrement arbitraire.
4ECONOMIE ET POLITIQUE 616-617 NOVEMBRE-DECEMBRE 2005
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin