Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

La Lettre 0408

De
12 pages

La Lettre 0408

Publié par :
Ajouté le : 21 juillet 2011
Lecture(s) : 0
Signaler un abus
140vr
Chaque semaine, de nouvelles compétences rejoignent La Maison des Cadres d’Indre-et-Loire.
Adressez-nous vos offres d’emploi et consultez-nous pour répondre à vos besoins
11-13 place Jean-Nicolas Bouilly 37300 Joué lès Tours Tél : 02 47 53 75 60 www.maisondescadres.comcontact@maisondescadres.comPublication et rédaction Le Conseil d’Administration
PETIT - PICOT
Petit - Picotà Joué-lès-Tours etSanicarà Grenoble, constituent le pôle d’aménagement de véhicules utilitaires légers du Groupe de Carrosserie IndustrielleGruau. Sylvain SENET nous a accueillis pour présenter son entreprise dans l’éditorial de ce mois.
-La Maison Des Cadres d’Indre et Loire(MDCIL)roupeourd’hui une entreprise du - Petit - Picot est au GRUAU. Cette intégration a une histoire : Pouvez vous Monsieur SENET, nous donner quelques éléments de cet historique ? -Sylvain SENET -La sociétéPetit,créée en 1945 par Jack PETIT, s’est développée dans la transformation d’ambulances avec Patrick PETIT, puis a intégré le groupe GRUAU en 2001. La sociétéPicota été créée en 1966 et a intégré le groupe GRUAU en 1995. La fusion des deux marques sur le site de Joué-lès-Tours a permis de développer une gamme complète et cohérente pour des marchés complémentaires, dans le domaine des véhicules de secours « blancs » (PETIT) et de transports médicalisés « rouges » (PICOT). Le groupe GRUAU en 2007 compte 1000 collaborateurs, 11 sites de production entre Barcelone et Varsovie, 55000 transformations de véhicules, plus de 150 M€ de CA. Le site de Joué-lès-Tours en 2007, c’est 50 personnes, 350 transformations et 8 M€ de CA. - MDCIL -Comment l’entreprise PETIT - PICOT s’intègre dans le groupe GRUAU ? -Sylvain SENET -La culture du roupe est une force sur laquelle les filiales s’appuient, dans un double ob ectif de pérennité et de développement. Notre Projet d’Entreprise à 5 ans est fondé sur :  - 6 valeurs :le sens du client - l’ouverture - le progrès dans la durée L’Homme et l’esprit d’équipe -  la réactivité - le respect.  - 7 principes de management :mesurer -être exemplaire - écouter - communiquer - diriger - animer -  responsabiliser, qui permettent d’animer nos sites de manière participative.- MDCIL -Comment fonctionne le site de Joué-lès-Tours ? -Sylvain SENET -Nous sommes des manufacturiers et notre savoir-faire est essentiellement détenu par nos compagnons carrossiers en production. Plutôt que de délocaliser ou d’aller chercher nos approvisionnements dans des pays à bas coût de main d’œuvre, nous continuons de faire le choix de nous appuyer sur des partenaires locaux qui nous aident à rester compétitifs par la réactivité, la qualité, l’innovation et la confiance.  Notre organisation s’adapte aux différents types d’expression de besoins des clients : - pour lesambulanciers privésles et centres hospitaliers, les commandes sont unitaires. Le véhicule est le produit d’un compagnon qui réalise toutes les opérations de transformations, ce qui implique une grande polyvalence et une très forte responsabilisation. - pour lespompierse, les commandes sont de petites séries 3 à 20 véhicules , la commande est prise en char par une équipe autonome, animée par un compagnon expérimenté,. - pour l’exportles et  grands comptes(20 à 200 véhicules), production d’un standard industrialisé et mise en ligne. - MDCIL -En termes de marché, qui sont vos clients ? -Sylvain SENET -Nous vendons tant sur le plan local, à la société d’ambulances Barthès ou aux Centres Hospitaliers de Tours par exemple, que national, à l’Assistance Publique des Hôpitaux de Paris ou à la Croix Rouge Française, que mondial, puisque chaque pays dans le monde a besoin d’ambulances. Notre savoir-faire et nos références nous permettent de répondre à la plupart des appels d’offres internationaux. - MDCIL -Comment voyez vous l’avenir ? -Sylvain SENET -Nous avons cultivé notre capacité de traitement réactif de besoins spécifiques, souvent très aboutis techniquement, mais nous devons é alement conformer notre amme aux normes européennes qui poussent à la standardisation. Nous sommes confiants en l’avenir car nous allons trouver notre voie entre ces deux forces. - MDCIL -En conclusion, quel message voulez-vous transmettre à nos lecteurs ? -Sylvain SENET -« Partageons nos talents pour enthousiasmer nos clients » Pour tout contact :PETIT - PICOT 18, rue de Prony  BP 326  37303 JOUÉ LÈS TOURS CEDEX
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin