Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Le blues du textile

De
5 pages

Le blues du textile

Publié par :
Ajouté le : 21 juillet 2011
Lecture(s) : 0
Signaler un abus
DIRECT MATIN PLUS
31-32 QUAI DE DION BOUTON
92800 PUTEAUX - 01 46 96 31 00
24 JUIN 09
Quotidien Paris
OJD : 404619
Surface approx. (cm²) : 1536
Page 1/5
PRET
3512540200507/GMW/MBM/1
Eléments de recherche :
Toutes citations : - FEDERATION FRANCAISE DU PRET-A-PORTER ou FEDERATION FRANCAISE DU PRET-A-
PORTER FEMININ : organisme de promotion produits/marques de mode à l'étranger - JEAN-PIERRE MOCHO : président de la ...
Habillement.
Alors
que les
soldes
d'été
d
é
b
u
t
e
nt
a
u
j
o
u
r
d
'
h
u
i,
la
crise
frappe durement les ventes de textile malgré les promotions toujours
plus nombreuses. Les Français sont prêts à réduire encore leur budget.
Le blues du textile
._.
a
c
r
i
se
f
o
r
ce les
c
o
n
s
o
m
m
a
t
e
u
rs à se plis que ceux de la gent masculine. Quant aux
I
recentrer sur l'essentiel. Et donc à repor-
e
n
f
a
n
t
s, le
b
u
d
g
et des ménages
l
e
ur est rare-
I
ter bon gré
m
al gré ou à
a
b
a
n
d
o
n
n
er ment sacrifié. Qui plus est, la natalité
j
o
ue en
-I ^ toute idée de futilité. Les vêtements en leur faveur, dans la mesure où les achats de vête
faisant bien souvent partie, il est logique que ce
m
e
n
ts concernent, pour
u
ne grande
p
a
r
t, les
marché ait
s
o
u
f
f
e
r
t. Et continue de
s
o
u
f
f
r
i
r.
tout-petits.
Déj à, en 2008, un repli de 3 % de la consomma-
«la météo, la crise, la montée du chômage expliquent
lion mode et textile avait été enregistré, mar-
que les Français n'aient pas envie d'acheter de vête-
q
u
a
nt des
r
é
s
u
l
t
a
ts
c
o
n
t
r
a
s
t
é
s. Les
f
e
m
m
es
ments. Les réseaux qui proposent les plus bas prix s'en
n'avaient pas
f
a
it de folies : elles avaient
r
é
d
u
it
sortent le mieux»,
a
f
f
i
r
me Charles Tillard-Tête,
de 5 %
l
e
u
rs dépenses par
r
a
p
p
o
rt à 2007, à charge d'études statistiques à l'Institut français
10,07 milliards d'euros, selon la dernière étude de la mode (IFM). Depuis
de la Fédération française du prêt-à-porter fémi-
j
a
n
v
i
e
r, la
m
o
de fémi-
nin. Pour
François-Marie
Gros, secrétaire général
nine
est
toujours
la
plus
de cette fédération, deux tendances antagonis- touchée, précise Franck
tes caractérisaient ce marché :
«D'un côté, une mode-
D
e
l
p
l
a
l, économiste à
ration des dépenses et la recherche de prix très bas, de
l'Observatoire économi-
l
'autre des coups de coeur pour des, produits basiques de
que de I IFM.
qualité,
solides,
même
chers.»
Cette tendance s'est
^
en
q
u
'
en ma
i'
m
°i
s
encore renforcée depuis janvier.
p
a
r
t
i
c
u
l
i
è
r
e
m
e
nt
f
r
o
id
Le prêt-à-porter
m
a
s
c
u
l
in n'avait
c
h
u
t
é,
l
'
an et pluvieux cette année, les ventes de vêtements
dernier, que de 1,1 % en valeur, tandis que les (hommes, femmes et
e
n
f
a
n
t
s) ont dégringolé de
vêtements pour enfants s'étaient tassés de
1,7%.
12 % par
r
a
p
p
o
rt à mai 2007. Tous les circuits de
Ce qui s'explique par le
f
a
it que le marché du
d
i
s
t
r
i
b
u
t
i
on sont touchés : malgré des promo-
prêt-à-porter
f
é
m
i
n
in est
«plus mature»
que celui tions
t
o
u
j
o
u
rs
p
l
us nombreuses, les ventes dans
des hommes
-
u
ne façon élégante de dire que les les magasins indépendants ont chuté de 8,3 %
placards des
f
e
m
m
es sont largement
p
l
us rem- entre
j
a
n
v
i
er et mai, de
2
,
9% dans les grandes
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin