Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

LE MOT DU PRESIDENT SOMMAIRE

12 pages

LE MOT DU PRESIDENT SOMMAIRE

Publié par :
Ajouté le : 21 juillet 2011
Lecture(s) : 0
Signaler un abus
$ COURTINE N° 86 16/05/07 12:10 Page 1
BULLETIN DE LIAISON DE L’ASSOCIATION DU PARC D’ACTIVITÉS AVIGNON COURTINE • N° 86 / Mai 2007
LE MOT DU PRESIDENT
T R A V A I L L O N S E N S E M B L E P O U R R É U S S I R ’ensemble du monde patronal s’est exprimé pendant la Lcampagne présidentielle. Les questions économiques et sociales ont été placées au cœur du débat et elles concernent tous les français. Nous, dirigeants, créateurs de richesse, nous avons une triple volonté pour faire “gagner la France” ; satisfaire les salariés, promouvoir le développement de nos entreprises et protéger l’environnement de notre planète bleue. Nous devons ainsi nous inscrire dans une démarche de développement durable. Nous attendons du futur gouvernement qu’il place notre pays sur le chemin d’une croissance forte et pérenne au service du plein emploi et du désendettement dans une économie mondiale en plein essor. Nous souhaitons transmettre à nos enfants la passion, la ténacité, le courage, l’audace, l’esprit d’innovation qui nous ont donné l’envie d’entreprendre. Dominique TADDEï
UN BEL EXEMPLE D’HÉRITAGE . Lucio CECOTTI a donné sa démission de la Présidence du M Conseil de Surveillance de AQUILA dont le siège est en Courtine depuis sa création en 1993. Il quitte ainsi définitivement une vie active après avoir animé de nombreuses entreprises dans le domaine de la sécurité, pour n’occuper qu’un poste d’administrateur et se consacrer à la gestion de son parc immobilier. M. Philippe RAMBAUD assurera à sa suite la présidence du conseil de surveillance et M. Olivier BEVILACQUA poursuivra son action à la direction de AQUILA Avec le départ à la retraite de M. CECOTTI s’achève un parcours professionnel d’exception.
PORTES OUVERTES CHEZ QUADRIA . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Page 2
POUR UNE SIGNALÉTIQUE RÉNOVÉE / les petites annonces de Courtine + . . . . . . . . Page 3 I.G. BAT : RELEVER LE DÉFI ENVIRONNEMENTAL . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Page 4 CARACTERE M.C IMPRIM' VERT / , HOTELLERIE, RESTAURATION . . . . . . . . . . . . . . . Page 5
LES "CINQ ANS" DE LA POTINIERE. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Page 6
COURTINE ACCUEIL : SERVICE (bien) COMPRIS. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Page 7
LE "LIVRE BLANC" de Laurence PARISOT / RELOGEMENT DES TZIGANES . . . . . . . Page 8 VAUCLUSE FER ALU : PRIORITÉ à la sécurité . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Page 9 Nos "CROISSANTS" CHEZ PRIMETECH . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Page 10
SUD VIDANGE au service de l'assainissement . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Page 11
M. DELFORGE nouveau directeur du Centre de Traitement du Courrier . . . . . . . . . . . Page 12
UN NUMÉRO EXCEPTIONNEL
Le numéro que vous avez en mains présente un caractère exceptionnel notamment en ce qui concerne son volume. Grâce à la fidélité de nos partenaires publicitaires et au nombre croissant de nos adhérents, nous avons pu faire passer "En Courtine" de huit à douze pages, augmentant sensiblement le volume rédactionnel consacré aux entreprises qui soutiennent notre action. Que les uns et les autres en soient très sincèrement remerciés.
E D I T O SOIXANTE MILLIONS DE PETITS GESTES e réchauffement atmosphérique a fait une entrée Ltonitruante dans la campagne électorale, Nicolas HULOT s'étant trouvé, du coup, plus courtisé que Monica BELLUCI ! Il faut dire que le scénario catastrophe que les experts conjuguent à tous les (sales) temps, pèse sur notre vie de tous les jours et, plus encore, sur l'avenir de générations victimes de l'impéritie de décideurs plus enclins à jauger le niveau de la bourse que celui des cours d'eau. Cette menace, bien réelle et qui risque de faire remonter le désert jusqu'aux portes de…PARIS, paraît enfin être prise au sérieux. Et même si le commun des mortels n'a que peu de poids face aux prévisions apocalyptiques de ceux qui prétendent savoir, il peut dans sa vie de tous les jours, exécuter ces "petits gestes" qui prendront une dimension salvatrice quand nous serons "soixante millions à les faire".
Paul SIGNOUD Suite page 2
Page 12
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin