Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

maquette 42/11.qxt

10 pages

maquette 42/11.qxt

Publié par :
Ajouté le : 21 juillet 2011
Lecture(s) : 164
Signaler un abus
www.arlon-carrefour.be
N° 42 Mercredi 05 novembre 2008
Les amitiés « arlo-ukrainiennes » Marie-France Barbier, vous êtes la présidente de « Partenariat Ukraine-Deux Luxembourgs », une association que l'on peut « qualifier » d'arlonaise ? Tout à fait. Il y a la Province et le GDL. Presque tous les membres sont arlonais, il y a quelques Luxembourgeois. Et puis, il y a le projet avec l'Inda. L'optique ?Deux objectifs, un objectif culturel, scolaire et l'autre humanitaire. C'est la huitième année que des élèves viennent de Cherkasy en Ukraine. Ils passent un mois en séjour linguistique, ils sont logés dans des familles. Il y a aussi la création d'un centre de français là-bas. Et puis un volet humanitaire, même si je n'aime pas le mot, je préfère parler de « parte-nariat » avec deux hôpitaux dont l'un est justement en partenariat avec l'Intercommunale des soins de santé. Et l'autre, un hôpital psychiatrique de 1200 malades où l'on privilégie le centre pédiatrique pour le remettre aux normes européennes. Déjà quatre convois humanitaires avec de l'important matériel. Même un mammographe est parti. Une grosse dizaine d'étudiants ukrainiens sont venus pendant un mois à Arlon à l'Inda ? Ca, c'est la huitième année. Au départ, on a essayé avec un élève. On a rencontre le directeur, Monsieur Delacroix qui a été d'accord pour le projet. Cela s'est bien passé. Depuis, on tourne en général autour de dix. Les élèves participent aux cours ?Ils font partie de l'école, sont à tous les cours de math, de phy-sique, de gym, etc. Egalement de religion, ce qui les dérange un peu, puisque cela n'existe pas chez eux. Ils vivent dans les familles, c'est vraiment un bain total dans la langue. Des élèves qui viennent presque gratuitement ? Ils ont juste leur voyage à payer, l'association intervient pour les élèves qui n'auraient pas les moyens. Sinon, ils sont pris en charge par les familles et l'école. Jean-Luc Léonard et Gisèle Verté cherchent ces familles d'accueil. L'association intervient pour les excursions et s'il y a un problème. Le bénéfice, pour les Ukrainiens et les Belges ? C'est vraiment dans les deux sens. Pour les Belges aussi, une grande ouverture, une culture qu'on ne connaît pas. D'une culture dont l'on a des clichés ?Oui. De gros clichés. Lesquels ?Au départ, c'était la mafia, la prostitution. Maintenant, tout cela est gommé. Un cliché aussi d'un pays très pauvre. Et cela a été difficile à supprimer. Les enfants qui viennent sont des enfants qui sont là pour apprendre la langue et qui sont parfois même plus riches que ceux des familles belges. Cela crée parfois des problèmes en familles ? Parfois un peu de jalousie, mais dans l'ensemble, cela se passe bien, il faut, en gros, une semaine de rodage. Des enfants qui interpellent les jeunes d'ici par un français plus que châtié ? Pas seulement par leur français, par leur tenue. Là-bas, l'enseignant a encore une grande importance. C'est une grande richesse. Ils viennent d'une école où ils ont 17 heures d'anglais. Le français est leur deuxième langue étrangère à raison de trois heures par semaine. Ils passent des olympiades. Des enfants qui ont l'habitude du travail intensif. Vos projets ?Continuer. Et puis, des professeurs belges vont y aller. J'essaie d'attirer des Belges. Voir de leur yeux ce qui l'en est exactement. Comment tout cela est-il né ? Lors d'un voyage en Russie, puis en Ukraine. Une visite d'un hôpital nous a interpellés. On a mis une association en place pour avoir des structures légales. C'est aussi grâce à Monsieur Planchard et à son épouse qui nous ont beaucoup aidés. N° de compte A.S.B.L. AXA / 751 200 11 22 52 CCP LUXEMBOURG/ LU65 1111 2093 7953 0000
Clôture des petites annonces et publicités : En raison du férié du mardi 11 novembre, nous vous informons que nous clôtu-rons les ʻʼpetites annoncesʼʼ et les annonces commercia-lesle jeudi 9 novembre à 16H ! Merci de votre compréhension
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin