Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

NOVEL ET ROMANCE Histoire d'un chassé-croisé générique Baudoin MILLET

De
11 pages

NOVEL ET ROMANCE Histoire d'un chassé-croisé générique Baudoin MILLET

Publié par :
Ajouté le : 21 juillet 2011
Lecture(s) : 97
Signaler un abus

Vous aimerez aussi

 Cercles16.2(2006)
NOVELETROMANCE
Histoire dun chassé-croisé générique
Baudoin MILLET
Université Lyon II
NoveletRomance: deux termes génériques qui, vus de lá Fránce, se résorbent en un seul, celui de román. Pár le terme de román en effet, employé continûment pour désigner tout récit de fiction en prose de Chrétien de Troyes áu  nouveáu román » en pássánt pár Honoré dUrfé et Honoré de Bálzác, lá Fránce nidentifie quun genre unique. Or, là où les Fránçáis voient une longue continuité générique, les Angláis, eux, mettent en concurrence romance etnovel: le. Lá question que lon se poserá párt dune constátátion e motnovel, encore quásiment inusité en littéráture áu milieu du XVII siècle, e simpose dès le début du XIX siècle comme le terme dominánt pour désigner tout récit dimáginátion en prose, chássánt leromancede sá loin juridiction. Lá question qui se pose álors peut être formulée simplement : pourquoi léviction deromance párnovel? Lenquête mettrá surtout láccent e sur une période, le XVIII siècle, où tout semble se jouer, notámment lá mise en pláce des grándes oppositions sémántiques entre les deux genres. On chercherá à montrer que les enjeux de lá question dépássent lá simple dimension lexicográphique, et engágent une réflexion sur lévolution des e genres románesques áu XVIII siècle áinsi que sur lexpérience de lá lecture.
I. Novel and Romance» : deux termes synonymes ?
Lá première hypothèse quon se propose de mettre à lépreuve est dordre e lexicográphique : lenovel áuráit supplánté leromancecours du XVIII áu siècle dáns lá mesure où les deux termes étáient perçus comme synonymes. e Au XVIII siècle, en effet, dáns bien des discours, les deux termes denovelet deromance entretiennent une relátion privilégiée, un lien siámois (mátériálisé pár lá conjonctionand) qui les distingue des áutres cátégories génériques relevánt de lá fiction nárrátive en prose, telles quefable, satire, allegory,tale,story ouhistory. On constáte en effet que plusieurs types de discours, qui tendent à monopoliser le débát sur les románs áu détriment dun discours proprement poétique, ont tendánce à coupler ces deux notions de sorte quils les font pásser pour párfáitement solidáires, voire interchángeábles. Ces discours émánent dáutorités diverses ; on peut en distinguer deux principáux : lun est dordre technique, il ságit des clássificátions des bibliothécáires ; láutre, qui fáit intervenir les jugement des ádversáires du román, est morál.
Báudoin Millet, Novel etRomance»,: histoire dun chássé-croisé générique Cercles16-2(2006) 85-96.
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin