Cette publication est accessible gratuitement
Lire

2- Réponses de Nacer Amamra aux conclusions de Pilotis

De
7 pages
REPONSESDESCONCLUSIONSDESREPLIQUESDELASOCIETEPILOTIS(PascalOBISPO) POINT PAR POINT PAR NACER AMAMRA I-RAPPELDESFAITSETDELAPROCEDURE 1. LasociétéPILOTISn'exercepassouslenomcommercialATLETICOMUSIC,cesontdeuxsociétés biendistinctes, l'uneimmatriculéeauRCSdeParissouslenuméro403937568etl'autreimmatriculéeau RCSdeParissouslenuméro429884059. Source:htp:/www.societe.com/societe/atletico-records-429884059.html 2. 3.à partir de cetecompostiLLOiRoEn eMl. Faaulrea,NuCsEi céntosm tié olicitépourécrireun texte. La pièce n°1 de la SACEM page 5 nous révèle que M. FLORENCE avait dès le 12 janvier 1999 rempli seullebuletindedéclarationdelachanson«Tunem'aspaslaisséletemps»avantlaprétendue compositiondeM.HALLYDAY. Cedocumentoficielcontreditcepointmaislaisesurtoutpenserqu'untravaildestockagede textes(tirédecontrefaçonounon)surdesthèmesoriginauxavaitétéentreprisetenregistréauprèsdela SACEM à l'avance M. FLORENCE car les paroles devaient être très susceptibles d'intéreserl'industrie musicaleselonl’intéresé. Voirlavidéo«[INTEGRAL]L'afari eudp algiat de David Halyday-Englishsubtitles 21-03-2015 NacerAmamra» oùRE.NC FLO elrap EOPSIBO àmi1 5 àec s18n Cetepièceesentieleauxdébatsaétéévidementoccultéeparl’intéreséM.FLORENCEmaisenaucun caselenepouvaitêtreignoréeparsonacolytePascalOBISPO. 4- Conscient de cela, les avocats de PILOTIS précisent l’œuvre musicale (texte + musique) dans son ensemble, or comme M.
Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

Eddie Murphy

de AteliersHadopi

Pouvoir de V.I.E.

de Societe-Des-Ecrivains

REPONSESDESCONCLUSIONSDESREPLIQUESDELASOCIETEPILOTIS(PascalOBISPO)
POINT PAR POINT PAR NACER AMAMRA

I-RAPPELDESFAITSETDELAPROCEDURE

1. LasociétéPILOTISn'exercepassouslenomcommercialATLETICOMUSIC,cesontdeuxsociétés
biendistinctes, l'uneimmatriculéeauRCSdeParissouslenuméro403937568etl'autreimmatriculéeau
RCSdeParissouslenuméro429884059.

Source:htp:/www.societe.com/societe/atletico-records-429884059.html

2.

3.à partir de cetecompostiLLOiRoEn eMl. Faaulrea,NuCsEi céntosm tié olicitépourécrireun
texte.

La pièce n°1 de la SACEM page 5 nous révèle que M. FLORENCE avait dès le 12 janvier 1999 rempli
seullebuletindedéclarationdelachanson«Tunem'aspaslaisséletemps»avantlaprétendue
compositiondeM.HALLYDAY.


Cedocumentoficielcontreditcepointmaislaisesurtoutpenserqu'untravaildestockagede
textes(tirédecontrefaçonounon)surdesthèmesoriginauxavaitétéentreprisetenregistréauprèsdela
SACEM à l'avance M. FLORENCE car les paroles devaient être très susceptibles d'intéreserl'industrie
musicaleselonl’intéresé.

Voirlavidéo«[INTEGRAL]L'afari eudp algiat de David Halyday-Englishsubtitles 21-03-2015
NacerAmamra» oùRE.NC FLO elrap EOPSIBO àmi1 5 àec s18n

Cetepièceesentieleauxdébatsaétéévidementoccultéeparl’intéreséM.FLORENCEmaisenaucun
caselenepouvaitêtreignoréeparsonacolytePascalOBISPO.

4- Conscient de cela, les avocats de PILOTIS précisent l’œuvre musicale (texte + musique) dans son
ensemble, or comme M. AMAMRA ne cesedelerépéteretd'aprèsledictionnaire,unechansonest
composéed'abordd'untextemisenvaleurparunemusiquequiestcenséeluidonnerplusdeforce
poétique.

5./6./7./8./9./10.

11. sLaiéoc Ptéonti om csipo ealnod aéit ercns ditiocondles tnemetiafrap tisaisnaon cISOTIL
musicale.

Lien:htp:/paradispop.skyrock.com/2951056609-ATLETICO-MUSIC.html

«C'estautourdesaMaisond'Edtimbreux auteurs - OPa r uéind eonue qas Pl caISOBltA citeuM o,cison
compositeurs.Chaqueannée,ilorganisedesséminaires,oùsecréentdestubes,desmélodiespourdes
coltes. Uneux artis eonbmer evaced earv b eied snoitgitserp raboalstti aese ipard'euqé sr-tuue
compositeursquionttravailépourJohnnyHalyday,NatashaStPier,Jenifer,Stanislas,TinaAréna,Julio
Iglesias,Cléopâtre,Garou,ChristopheMaé,Faudel,LouisyJoseph,LeRoiSoleil,YousouN'Dour,Amel
Bent, Calogero, Céline Dion, David Hal leunammE ,yady Lrygoré Ge,irMoin e ,iGhclamera onel, LiLine
Richie,MichelDelpech,MarcLavoineetbiend'autres.»

Ehoui,ilorganisedesséminairesousecréentdestubes.va l cec sees !uarted sno sahsn

1

«Vousêtesauteur,compositeur,arafriet zhuia tosr… engeuaO lacsaP à servu œos virenrvpae ibps o?
Alorsenvoyezexclusivementvotretravailparcourieràl’adresesuivante.»

Source : htp:/www.obispoonline.com/html/mcontacts.php

12.

13.FAUX!PILOTIS aécrituneletreautribunalquis'étonnaitqueledemandeurneseréfèrepas
aux experts de la SACEM pour trancher ce litige.

Étant donné les liens très étroits et très lucratifs qu'entretiennent certains membres très bien placés aux
conseils d'administration de la SACEM et le gérant de la société PILOTIS (Pascal OBISPO) heureusement
queletribunaln'apastenucomptedecetedemande.

14.
15.
16.

2

I-DISCUSSION

17.

Cliquezau-desuspourlaversion"livre"eticipourlaversionpdf.


I.ISI LITIMEN NIL,SURL’IRRECEVABILITEDESDEMANDESDEMONSIEURNACERAMAMRAEN
RAISONDELAPRESCRIPTION

18.
19.
20.
21.

22.

23.
24.
25.

Cliquezau-desuspourlaversion"livre"eticipourlaversionpdf.

26.En application de l’article 2224 du Code civil applicable en l’espèce, le point de départ de la
prescriptionestenmatièredélictuell ruùooij eel etulaired’undroitaconnuouauraitdûconnaîtrelesfaits
luipermetantdel’exercer.

27.ahsnno d easc plagiate second02 nl 41 tree'uqdéa uvcoMRMAn'A e Mospècur AnsierOl e' ,ne
«Tunouslaisses»enécoutantatentivementletitre«Unparadis/unenfer».

Parconséquent,ilestdemandéauTribunaldeGrandeInstancedeLyondedireetdejugerqueles
demandesdeMonsieurNacerAMAMRAsontprescrites.

28.
29.

30.à ecaf A esL sécnoné stniop fait l'ont déjàr pénoesboej tedplréueiq(vs r oiA reRMAMed scaN
WARNER)

3

31.

IRUS.ARMUDNN CSAERDE EEEODM SSNEEDI EEVNA BILIT ALM’AIMRARREAC
RAISONDUDEFAUTDEQUALITEAAGIR

32.ap noçafertnoc e murdeanem dler n e'CAMEaLS ée dccusas ast pais de faire obsrtcuitnoà
l’accessiondesespropresdocuments.Parsonactionelefavoriselesdéfendeursdansceprocès.

33.
34.
35.
36.
37.
38.
39.

40.Le casdecarencedelasociétédegestioncolective,enl’occurencepourlecasiciprésent,la
SACEM est manifeste et la preuve ou plutôt les preuves sont développées dans le document initulé
réponsesaux.

IETSICENR’AL.BTA CUNSP IRPL AI R,NDÉ N-FO BIEE DE ED SEDNAMED SEDR CENA
AMAMRAAUTITREDELACONTREFAÇONETDUPARASITSIME

A.Surl’absencedecontrefaçon

Les points énoncés ont déjà fait l'objet de réponses (voir répliques de Nacer AMAMRA face à WARNER)

(I)Sur l’absence de caractère protégeable des éléments revendiqués sur le teraindudroitd’auteur
41.

42. La chanson de M. AMAMRA (œuvre) est tout à fait originale conformément à l’article L. 112-1 du Code
delapropriétéintelectuele.

43.
44.

45.MA AA MRcefa àqilp seuN edrecanéopéoncs essn o( vtoéidrà jrfé ia Lte'sl bpooeijn ttse dérn
WARNER)

46.Noussommesd'accordsurcepoint.

47.Rappelonsunenouvelefoisquelacontrefaçonseportesurletexteetleparastismesurlamusique.
'dtêerd na secp rocès.ed ttyr emhno'ndot pnc lasu iee einomrah’d ,eiodél mdes ontinoeL s

48.

49.Les AerMRMAdes ac N af Aà ec tedboejnoesr péoir s (viquerépl stniop sécnonéjàdét onl't ai f
WARNER)

Concernantlesparoles:

(I)Surl’existencederencontresfortuites
50.
51.
52.
53.
54.

4

Concernantlamusique:
55.
56.
57.
Concernantlasignaturevocale:
58.
59.
Concernantl’idenitévisuele:
60.
61.
62.
63.

64.
65.
66.

67.
68.

(I)

Surl’existencederencontresfortuites

LachansonlitigieusefaisaitpartieduspectacleparainéparGuyBEDOS,initulé«QUARTIER
LIBRE»quiétaitdifuséedès1995surunepériodedetroisansàtraversdescentainesde
représentationsduspectaclenotammentàParisdanslasalemythiquedelaCIGALE.

-Alasortie sulp ne ulp sed 'l dfidé»,e via a'bledl L emu« al stnaiop mi stropteene ds nt vde
région, le itreaétédifuséàtraverstouteleFranceenradio.
Le CD de l'album a été réceptionné par le label Mercury de manière certaine dès juilet1997.
TransmissiondeChristianCAMANDONE

69.Ledemandeurn’apportepaslapreuvequelachansonauraitfaitl’objetd’autresdifusionspubliques:
àlaradio,àlatélévision,surinternet,lorsdereprésentationspubliques?

5

70.«MonsieurNacerAMAMRAafirmeavoiradresé«àplusieursproducteursetnotammentàlasociété
MERCURY»parl’intermédiairedesonmaganer,MonsieurCyrileBAÏYO,ledisquereproduisantl’œuvre
musicaleltigieuse».

71.

72.

73.

B.Surl’absencedeparasitisme

74.
75.
76.
AREVOIR

77.l'actionenparasti semêm sel rus e iuxcee qus itfaiua éu svnqoms eenre fondé peut êttredela
contrefaçon.

78.
79.

Cepointénoncéadéjàfaitl'objetd'untraitementtrèsprécisCf.assignationdu19marsdu
conseildeM.AMAMRA

80.Pourlecasenl'espèce,l'imitationetlareproductionsontfautivesdanslamesureoùelessontdes
élémentsconsitutifsviolantlesdroitsd'auteurdudemandeurpuisqu’iln'ajamaisdonnél'autorisationde
modfiersonœuvre.

81.
82.
83.
84.
85.
86.
87.
88.
89.
90.

IV.A TITRE SUBSIDIAIRE, MONSIEUR NACER AMAMRA NE JUSTIFIE PAS DU PREJUDICE
QU’ILPRETENDAVOIRSUBI
.

91
92.
93.
94.
95.
96.
97.
98.
99.
100.
101.
102.

6

V.EN TOUT ETAT DE CAUSE, SUR LA GARANTIE ACCORDÉE A LA SOCIÉTÉ PILOTIS AU
TERMEDUCONTRATDECESSIONETD’ÉDITIOND’ŒUVREMUSICALE.

Afûtéauxprincipes,règlesetarticlesdeloicomprometantstouslescomplicesd'unecontrefaçon
musicale,M.OBISPO,dirigeantdelasociétéPILOTISsedésolidarisedésormaisdesesacolytes
ennousdévoilantaujourd'huilecontratd'édtionqu'ilafaitsigneràsesamisLionelFLORENCEet
DavidHALLYDAYoùilestnotfié.

«Enfin,auxtermesducontratdecesionetd’édtiond’uneœuvremusicale,l’auteurdéclarequ'il
n'a introduit dans son œuvre aucune reproduction ou réminiscence susceptible de violer les droits
detiersetgaranit niis,ea cèd luiu'ilté qe txelcsufid udroit de propriél à idé’ruete'l rcxee icispaleib
quecontretoustroubles,revendicationsetévictionsquelconques.»

Ce passage peu conventionnel dans un contrat d'édition sert à se prémunir de futures
condamnationsencontrefaçonetsedisculpertotalementdetoutesuspicionsdeceles-ci.

Ilestclairementétablineserait-cequ'àlalecturedecedocumentqu'unenotiondepréméditationdudélit
de contrefaçonsurl’œuvredeM.AMAMRAexistebeletbien.

A.Surl’absencedefauteetlabonnefoidel’éditeur

103./104./105.

106.M.AMAMRAapriscontactavecMaîtreAKKALtoque401,sujetdéjàtraité.

107./108./109./110./111./112./113.

B.Surlagarantiedel’auteuraccordéeàl’éditeur

114./115. /116.

Sur l'ensemble de ces points, il est flagrant de remarquer que l'éditeur a cherché à se prémunir de
risquesdecondamnationencontrefaçonouàminimiserdemanièretrèssignificativesonrôledansla
miseenœuvredecele-ci.

A noter : M. David HALLYDAY est non seulement compositeur supposé de « Tu ne m'as pas laiséle
temps»maisausisonpropreéditeur(MaritzaMusic–géranteSylvieVARTAN),voirlessignatures.

7