Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Année économique et sociale 2005 en Martinique

De
2 pages
608002BROMARTOK.qxd 7/09/06 15:57 Page 33 Logement 2005, la construction de logements locatifs progresse Le nombre de logements sociaux a construction neuve enAu cours de l’année 2005, réalisés baissé régulièrement depuisLMartinique atteint un très bon plus de 3 800 logements ont plusieurs années. Entre 2004 et 2005,niveau pour l’année 2005 avec 3 812 il a chuté de 40%. Cette situation s’ex-logements autorisés. Ces donnéesété construits en plique par la pénurie de terrains viabi-sont issues de la Base de données Martinique, soit une lisés (40 hec-SITADEL (Système d’Information et de tares par an)Traitement Automatisé des Donnéeshausse de 29% Pallier la pénurie dont le prixélémentaires sur les logements et les de terrainpar rapport à 2004. 2au m corres-locaux) du Ministère de l’Équipement pondrait aux moyens des opérateursqui recense dans le détail, l’ensembleCes résultats sont principa- HLM et par le retard pris par la dettedes opérations faisant l’objet d’un per- lement dûs au bon score de l’État relative à la subvention sur lamis de construire. LBU. Lors du séminaire des 9 et 10des logements collectifs. février 2006 sur la relance du loge-En 2005, ce sont principalement les ment social, des propositions ont étémaîtres d’ouvrage «Autres» qui sont à émises notamment dans le domainel’origine de ce bon résultat. de la gestion de l’espace.
Voir plus Voir moins

608002BROMARTOK.qxd 7/09/06 15:57 Page 33
Logement
2005, la construction de logements
locatifs progresse
Le nombre de logements sociaux a construction neuve enAu cours de l’année 2005,
réalisés baissé régulièrement depuisLMartinique atteint un très bon
plus de 3 800 logements ont plusieurs années. Entre 2004 et 2005,niveau pour l’année 2005 avec 3 812
il a chuté de 40%. Cette situation s’ex-logements autorisés. Ces donnéesété construits en
plique par la pénurie de terrains viabi-sont issues de la Base de données
Martinique, soit une lisés (40 hec-SITADEL (Système d’Information et de
tares par an)Traitement Automatisé des Donnéeshausse de 29% Pallier la pénurie
dont le prixélémentaires sur les logements et les de terrainpar rapport à 2004. 2au m corres-locaux) du Ministère de l’Équipement
pondrait aux moyens des opérateursqui recense dans le détail, l’ensembleCes résultats sont principa-
HLM et par le retard pris par la dettedes opérations faisant l’objet d’un per-
lement dûs au bon score de l’État relative à la subvention sur lamis de construire.
LBU. Lors du séminaire des 9 et 10des logements collectifs.
février 2006 sur la relance du loge-En 2005, ce sont principalement les
ment social, des propositions ont étémaîtres d’ouvrage «Autres» qui sont à
émises notamment dans le domainel’origine de ce bon résultat.
de la gestion de l’espace. Pour trouverEn effet, 1 887 autorisations de
2 les 40 ha annuels nécessaires, ilconstruire pour 134 954 m de SHON
conviendrait de :(Surface Hors d’œuvre Nette) leurs
- renforcer la constructibilité des ont été délivrées. Rattachées à la caté-
terrains en zone urbainegorie «Autres», les SCI, avec la
- utiliser au mieux les outils régle-construction de 783 logements, et les
mentaires et d’aménagement exis-Associations avec 889, ont largement
tantscontribué au score de cette catégorie.
- étudier finement l’impact de la défis-
calisation sur les prix du foncier.
Une bonne année
Evolution du nombre de logement autorisés et des surfaces, à la Martinique par catégorie de maître d’ouvrage
En nombre et %
2003 2004 2005
2 2 2SHON m Nombre SHON m Nombre SHON m Nombre Évolution %
de logements de logements de logements 2005/2004
Particulier 166 182 1 692 157 986 1 650 162 564 1 719 4,18
Opérateurs HLM 47 247 588 25 950 342 14 332 206 -39,77
2Autres 74 380 986 73 941 957 134 954 1 887 97,18
Total 287 809 3 266 257 877 2 949 311 850 3 812 29,26
Source : Direction départementale de l'équipement - SITADEL
(1) : Tous types de logements confondus : ordinaires, résidences, foyers
(2) : Ent ind et com, EPIC, Etat et ses EPA, Coll locales et leurs EPA, SEM, SCI, SACI, SCCV, Associations et autres
33
N° 66 - Martinique - Septembre 2006608002BROMARTOK.qxd 7/09/06 15:57 Page 34
Logement
Les logements collectifs (+45% par rap- une forte baisse (-83%). Bien que le équivalent à celui de 2003 et en éga-
port à 2004) sont les seuls à progresser. nombre de logements autorisés fluctue lant le score réalisé par les zones Sud
A elles seules, les SCI ont obtenu des d’une catégorie de logements à l’autre, et Sud-Caraïbe.
autorisations de construire pour plus de il semble que les différents dispositifs de
700 logements de ce type. Il est vrai défiscalisation mis en place et notam- Les résultats de ces deux dernières
que le mode de fonctionnement de ces ment la loi Girardin en vigueur depuis zones (1 548 logements au total, soit
sociétés consiste d’une part à lancer un juillet 2003, influent toujours sur le +25%) sont dopés par les constructions
programme et à le vendre en état futur nombre de demandes d’autorisations autorisées sur les communes du
d’achèvement, reconstituant par ce de construire déposées par les particu- Diamant (135), de Ducos (297) et de
biais leurs finances ; d’autre part, pour liers, les entreprises et les associations. Sainte-Luce (130). Le Centre agglomé-
«booster» les ventes, elles réalisent ration semble donc redevenu tout
d’importantes campagnes de promo- aussi attractif que les zones Sud et SudLe centre agglomération
tion sur ces produits en insistant sur les Caraïbe.redevient attractif
avantages fiscaux associés à la défisca- Les zones Nord-Atlantique et Nord-
lisation. Le nombre de logements indi- Caraïbe, avec respectivement 132 etL’analyse des résultats par zones
viduels purs diminue légèrement 193 autorisations restent toujours end’emploi met en évidence la forte pro-
(-2%). Toutefois, la SHON augmente queue de peloton. Seules Case Pilote etgression enregistrée par le Centre
2(162 564 m contre 157 986 en 2004). le Carbet atteignent la cinquantaine deagglomération (CAG), 1 544 loge-
logements autorisés.ments construits en 2005 soit + 8%
La progression enregistrée entre 2003 et par rapport à 2004. Les communes de
2004 sur les logements individuels Fort-de-France (1 033 logements)
groupés ne s’est pas poursuivie, malgré Marie-Andrée Lauréatet Schœlcher (413) participent large-
une demande forte des particuliers. En Direction Départementale ment à ce résultat. Cette zone crée la
2005, ce type de construction affiche de l’Equipementsurprise en retrouvant un niveau
Pus de logements collectifs
Nombre de logements par types de constructions
En nombre et %
Évolution
Types de logements 2003 2004 2005 2005/2004
Collectif 1598 1313 2402 45,34
individuels groupés 305 450 246 -82,93
individuels purs 1363 1186 1164 -1,89
Total 3266 2949 3812 22,64
Source : Direction Départemental et de l’Equipement - SITADEL
Nombre de logements autorisés
par zone d’emploi entre 2003 et 2005Fort-de-France et Schoelcher battent des records
Les logements par zones d’emploi
En nombre et %
Évolution
2003 2004 2005 2005/2004
Centre Agglomération 1437 842 1544 83,37
Centre Atlantique 441 530 395 -25,47
Nord Atlantique 86 123 132 7,32
Nord Caraïbe 204 215 193 -10,23
SUD 393 434 311 -28,34
Sud Caraïbe 705 805 1237 53,66
Total 3266 2949 3812 29,26
Source : Direction Départemental et de l’Equipement - SITADEL
34
N° 66 - Martinique - Septembre 2006

Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin