Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Bassins de vie alsaciens : autonomie et dynamisme

De
4 pages
En Alsace, l'espace formé par les 53 bassins de vie, avec 713 communes, couvre plus des trois-quarts de la superficie régionale. Il rassemble 44 % de la population. Les bassins de vie se caractérisent par un dynamisme démographique, par une économie de nature productive et, pour 40 % d'entre eux, par un bon degré d'autonomie.
Voir plus Voir moins

TERRITOIRE
Les 53 bassins de vie alsaciens
regroupent 44 % de la population
régionale et 36 % des emplois.
22 bassins de vie alsaciens sontBassins de vie alsaciens :
considérés "autonomes".
Seuls 7 bassins de vie ont une éco-
nomie à dominante résidentielle.autonomie et dynamisme
Si la constitution de ces espacesEn Alsace,
de vie s’affranchit des zonages dans les 1 745 bassins de Francel’espace formé
administratifs, la barrière naturelle métropolitaine).
par les 53 bassins de vie,
des Vosges limite les échanges Toutefois, il existe d’importantes
avec 713 communes, avec les régions voisines.Les bas- disparités au sein de ces territoi-
couvre plus des trois-quarts sins de vie transrégionaux sont res. Alors que 19 bassins de vie
ainsi peu nombreux et majoritaire- comptent moins de 10 000 habi-de la superficie régionale.
ment situés en Alsace Bossue. À tants, 9 en ont plus de 20 000.Il rassemble 44 %
l’est, la région se distingue par la Ceux de Sélestat et de Guebwiller
de la population.
présence d’une agglomération tri- dépassent les 40 000 habitants.
Les bassins de vie nationale (Bâle-Saint-Louis). Ce-
se caractérisent par pendant, les informations disponi- Autonomes
bles ne permettent pas de cerner ou dépendantsun dynamisme démograhique,
les bassins de vie transfrontalierspar une économie
au même niveau que les autres. Dans la région, 22 bassins de vie
de nature productive sont réellement autonomes. CesMoins étendus mais plus peuplés
et, pour 40 % d'entre eux, qu’au niveau national, les 53 bas- bassins de vie offrent suffisam-
ment d’emplois, d’équipements etpar un bon degré d'autonomie. sins de vie alsaciens comptent en
2 2
moyenne 118 hab/km (49 hab/km de services pour répondre aux
Hors des grandes aggloméra- Les bassins de vie
Les bassins de vie constituent la plus petite maille territoriale sur laquelletions (Strasbourg, Mulhouse, Col-
s’organise la vie quotidienne des habitants. Leur délimitation prend enmar, Haguenau et Saint-Louis) et
compte l’accès à l’emploi et l’accès à quatre catégories de services à la po-
de leur périphérie immédiate, pulation : les services concurrentiels (hypermarchés, banques, librairies…),
l’espace alsacien est structuré en les services non (services publics ou assimilés), les équipe-
53 bassins de vie centrés sur des ments de santé (médecins, infirmiers, pharmacies...) et les équipements
d’éducation (collèges, lycées).bourgs ou petites villes. L'étude
1 916 bassins de vie ont été définis sur le territoire métropolitain : 1 745 bas-
de ces espaces est importante
sins de vie des bourgs ou petites villes (53 en Alsace) et 171 grandes agglo-
pour éclairer la conduite des poli- mérations (5 en Alsace).
tiques d'aménagement du terri- Sources : Recensements de la population (Insee) ; Inventaire communal 1998 (minis-
tère de l’agriculture, Insee, DATAR) ; Équipements de santé et d’éducation : ministèrestoire rural. Ils font seuls l'objet de
de la Santé (2002) et de l’Éducation nationale (2003).cette étude.
Les bassins de vie organisent la vie quotidienne de 4 alsaciens sur 10
Alsace France métropolitaine
Population PartCentre des bassins de vie Part Emploi 1999 Part Part emploi
Nombre Communes 1999 population
(%) (en milliers) (%) (%)
(en milliers) (%)
Agglomération ≥ à 30 000 habitants 5 182 968 56 437 64 64 69
Bourg ou petite ville 53 713 761 44 248 36 36 31
Ensemble 58 895* 1 729 100 685 100 100 100
* quelques communes alsaciennes font partie de bassins de vie relevant de la Lorraine.
3Chiffres pour l'Alsace · revue n° 35 · novembre 2006
Source : Insee,
recensement de la population de 1999Prédominance de la sphère productive
TERRITOIRE
Wissembourg
Niederbronn-
les-Bains Soultz-sous-
Woerth Forêts SeltzDiemeringen
Sarre-
IngwillerUnion Mertzwiller Haguenau
Drulingen Pfaffenhoffen
Bouxwiller Soufflenheim
DrusenheimHochfelden
Saverne Brumath Hoerdt
Marmoutier La WantzenauTruchtersheim
Marlenheim
Wasselonne Strasbourg
MolsheimMutzig
EschauRosheim
ObernaiSchirmeck
Erstein
Dominante économiquebesoins de la vie quotidienne de riurbains de Marlen- Barr
BenfeldVillé Productiveleurs habitants. heim, Truchtersheim ou
Sélestate et publique
Ste-Marie-Les 8 bassins de vie centrés sur La Wantzenau sont sou- Lorraine
aux-Mines Équilibre
un pôle disposant d’au moins mis à l’influence de Ribeauvillé Marckolsheim Productive et résidentielle
Kaysersberg5 000 emplois sont autonomes. À Strasbourg. Résidentielle
Orbey
l’exception d’Obernai et de Nie- Les bassins de vie dé- Bassins de vie desColmar
grandes agglomérationsMunsterderbronn-les-Bains, tous ces pô- pendants sont en Neuf-Brisach
Rouffach
les sont des sous-préfectures. moyenne deux fois
Guebwiller
Saint-Amarin EnsisheimL'Alsace compte par ailleurs 14 bas- moins étendus que les
Thann2
Cernaysins faiblement autonomes et 17 dé- autonomes (79 km Masevaux Mulhouse
2 Burnhaupt-pendants. contre 160 km ). En ef- le-Haut
Saint-LouisSierentzEn Alsace, le manque d’autonomie fet, la superficie d’un Dannemarie
Franche- Altkirch
provient avant tout d’un déficit bassin de vie est direc- Comté Hirsingue
d’emploi. Les bassins de vie dé- tement liée à la capacité
Ferrette
pendants n’offrent, en moyenne, d’attraction de son pôle.
qu’un emploi pour deux actifs rési- L’autonomie n’est pas
dants. Toutefois, avec 0,75 emploi toujours synonyme de dans 26 bassins de vie. Ceux de
par actif résidant, le bassin de vie dynamisme en termes de démo- Mertzwiller, d’Eschau et de Hoerdt
de Marmoutier fait exception ; son graphie et d’emploi. Ainsi, sont les plus représentatifs de
faible score d’autonomie s’ex- Sainte-Marie-aux-Mines affiche cette catégorie.
plique davantage par une carence une grande autonomie, malgré Pour 4 bassins de vie, à la sphère
en équipements. une faible croissance de popula- productive s’ajoute une part relati-
La dépendance des bassins de vie tion et une stagnation de l’emploi vement importante d’emplois pu-
peut être reliée à leur situation géo- entre 1990 et 1999. blics. Cette situation s’explique à
graphique. Le déficit d’emploi est Rouffach et à Brumath par la pré-
particulièrement marqué dans cer- sence de centres hospitaliers ; àUn bassin sur deux
tains bassins de vie frontaliers : Ensisheim par celle d’une maisondans la sphère
Seltz, Soufflenheim ou Drusenheim. pénitentiaire.productive
La proximité d’une grande agglomé- Seuls 7 bassins de vie ont une éco-
ration peut aussi être un facteur de La part de la sphère productive nomie à dominante résidentielle.
dans l’emploi total est majoritairedépendance. Ainsi les bassins pé- Ce sont des bassins dépendants
Mesure de l’autonomie
L’autonomie des bassins de vie est quantifiée par un score sur 20. Il est constitué d’une composante relative aux équipe-
ments et d’une composante relative à l’emploi.
Le score partiel d’équipement (sur 12) rapporte le niveau d’équipement présent dans le bassin au niveau attendu en
fonction de la population résidante. Un même poids a été donné aux quatre types d’équipements étudiés
(concurrentiels, non concurrentiels, éducation, santé). Le score partiel d’emploi (sur 8) prend en compte le volume
d’emplois offerts et le taux d’emploi (nombre d’emplois offerts sur nombre d’actifs résidants occupés) du bassin de vie.
Les bassins de vie ont été classés dans 3 catégories : les dépendants (score inférieur à 8), les faiblement autonomes
(score entre 8 et 12) et les autonomes (score supérieur à 12).
Autonomes Faiblement autonomes Dépendants
Altkirch, Drulingen, Ensisheim, Erstein, Barr, Benfeld, Bouxwiller, Brumath, Burnhaupt-le-Haut, Dannemarie,
Guebwiller, Hoerdt, Kaysersberg, Eschau, Hochfelden, Ingwiller, Diemeringen, Drusenheim, Ferrette,
Masevaux, Molsheim, Mutzig, Marckolsheim, Mertzwiller, Munster, Hirsingue, Marlenheim, Marmoutier,
Neuf-Brisach, Niederbronn-les-Bains, Saint-Amarin, Sierentz, Villé, Wasselonne. Orbey, Pfaffenhoffen, Rosheim, Seltz,
Obernai, Ribeauvillé, Rouffach, Soufflenheim, Soultz-sous-Forêts,
Sainte-Marie-aux-Mines, Sarre-Union, Truchtersheim, La Wantzenau, Woerth.
Saverne, Schirmeck, Sélestat,
Thann-Cernay, Wissembourg.
4 Chiffres pour l'Alsace · revue n° 35 · novembre 2006
© IGN - Insee
Source : Insee, CLAP 2004Les 3 sphères économiques
- La sphère "productive" est composée de l’industrie, des services aux entreprises, de la logistique
et plus généralement des établissements dont l’activité économique est orientée vers les marchés
extérieurs au territoire local ;
- La sphère "résidentielle" correspond aux services à la population présente sur le territoire dès lors TERRITOIRE
qu’ils ne sont pas rendus par des établissements de la sphère "publique". Elle inclut également le
secteur de la construction et les entreprises publiques constituées en établissements publics à ca-
ractère industriel et commercial comme la SNCF et la Poste ;
- La sphère "publique" comprend les administrations et collectivités publiques : sont comptabilisés
les agents en poste dans les établissements recrutant sur la base du droit public : administrations
de l’État, collectivités territoriales, établissements publics à caractère administratif (hôpitaux, uni-
versités, ...).
Le champ couvre l’ensemble de l’emploi salarié, en dehors des emplois domestiques, de ceux de
l’agriculture et de la défense. Les non-salariés, comme les artisans et les professions libérales, ne
sont donc pas comptabilisés.
tion entre 1990 et 1999.Dans cette étude, la dominante économique a été définie en utilisant la source CLAP 2004, avec
La part des logementsles ratios ci-dessous.
neufs atteint ainsi 20 %
Part des emplois de la sphère (en %) à Sierentz, 18 % à
Dominante économique Truchtersheim et 15 %
productive publique résidentielle
à La Wantzenau.
Productive ≥50
Les constructions s’in-Productive et Publique de 33 à 50 >21 <33
tensifient en Alsace Cen-Équilibre >21 de 33 à 50
Productive et Résidentielle de 33 à 50 <21 trale (Sélestat, Marckols-
Résidentielle ≥50 heim) et dans des bas-
sins de vie de plus en
plus éloignés des gran-ou faiblement autonomes en ma- agglomérations (La Wantzenau,
tière d’emploi. Truchtersheim, Sierentz...) ou en des agglomérations, notamment
dans l’extrême sud de la régionpériphérie plus éloignée (Rosheim,
Molsheim, Mutzig). (Hirsingue, Dannemarie). En re-Dynamisme
vanche, le mouvement reste deLes bassins de Schirmeck et dedémographique
Sainte-Marie-aux-Mines, en dé- faible ampleur dans les bassins deconfirmé
clin depuis les années
La plupart des bassins de vie ont 60, renouent avec la La construction se développe
gagné des habitants sur la période croissance démogra- au centre et au sud de la région
1990-1999. Pour 34 d’entre eux, la phique, de façon mo-
croissance est supérieure à la dérée.
moyenne régionale. L’évolution est moins
Le taux de variation annuel de dynamique dans le
population est plus élevé dans nord-ouest de la région
les bassins formés autour des (Drulingen, Bouxwiller…)
petites villes que dans les gran- et dans certaines vallées
des agglomérations (+0,88 % vosgiennes (Saint-Ama-
contre +0,61 %). Cette vitalité rin, Kaysersberg…).
contraste avec les évolutions an- Les enquêtes de re-
térieures, lorsque la croissance censement 2004-2005,
Logements commencésdémographique se concentrait comme les chiffres de la
sur la période 1999-2004
Lorrainedans les grandes agglomérations construction sur la pé- en % du parc de
au détriment de l’arrière-pays. résidences principales en 1999riode 1999-2004 vien-
13 et plusMais si l’évolution régionale est nent confirmer les ten-
de 11 à moins de 13soutenue par le solde naturel, dances démographiques
de9àmoinsde11
l’augmentation de population dans observées sur la der- de7àmoinsde9
moins de 7l’espace des bassins de vie est nière décennie.
principalement alimentée par le Le rythme de construc- Bassins de vie des
grandes agglomérationssolde migratoire. Parmi les bas- tion reste particulière-
sins de vie ayant enregistré les ment soutenu dans les Alsace : 9 %
plus forts apports migratoires, fi- bassins de vie ayant
gurent ceux situés dans la cou- enregistré les plus for-
Franche-ronne périurbaine des grandes tes hausses de popula-
Comté
5Chiffres pour l'Alsace · revue n° 35 · novembre 2006
Source : Insee, CLAP 2004
© IGN - Insee
Source : DRE Alsace, SitadelTERRITOIRE
Des évolutions souvent supérieures aux moyennes régionales entre 1990 et 1999
Variation de l'emploi (en %)35
Burnhaupt-le-Haut (y = 75)
Rouffach
30
Marlenheim
Villé
Mutzig
Sierentz
25
Molsheim
Erstein
Truchtersheim
Hoerdt20 Eschau
Ribeauvillé
SeltzObernai
DrusenheimDiemeringen
15 Drulingen Soultz-sous-Forêts Hochfelden
Schirmeck EnsisheimThann-Cernay Marmoutier
Masevaux Munster Marckolsheim
Sarre-Union10 Neuf-Brisach
WasselonneAlsace Brumath La Wantzenau
Sélestat7,3
Wissembourg FerretteBouxwiller
DannemarieNiederbronn-les-Bains5 Guebwiller
HirsingueMertzwiller Altkirch
Saint-Amarin Benfeld OrbeySaverneIngwiller
Barr0
Sainte-Marie-aux-Mines
Soufflenheim Rosheim
-5 Pfaffenhoffen
Kaysersberg
-10
Dominante économique en 2004 Population
Moins de 10 000 habitantsSphère productive
De 10 000 à 20 000 habitants pe et publique
-15 Équilibre Plus de 20 000 habitants
Productive et résidentielle
Résidentielle
Woerth Variation de la population (en %)-20
05 6,7 10 15 20
vie du nord de la région et dans les Emploi et population évoluent de Dans quelques bassins, emploi et
vallées vosgiennes. façon conjointe dans de nombreux population évoluent de façon di-
cas. La plupart des bassins de vie vergente. Dans les territoires à vo-
à fort dynamisme démographique cation résidentielle, comme leEmploi et
affichent une croissance de l’em- bassin de Rosheim, la populationdémographie :
ploi supérieure à 20 %. Cepen- augmente fortement (+15 % entrepas toujours de pair
dant, ceux-ci ne bénéficient pas 1990 et 1999) alors que le volume
pour autant d’un taux d’emploi éle- d’emplois diminue (-3 %). À l’op-Le dynamisme des bassins de vie a
vé. Ainsi, les bassins de Truchters- posé, le bassin de vie de Drulin-été également notable en termes
heim et de Sierentz, bien que gen peine à conserver sa popula-d’emploi. En effet, le nombre d’em-
conjuguant forte croissance dé- tion malgré une dynamique deplois offerts par l’ensemble des bas-
mographique et évolution de l’em- l’emploi favorable (+15 %) sur lasins de vie a augmenté de 11 %
ploi supérieure à 20 %, sont ceux période 90-99.entre 1990 et 1999, soit 4 points de
où le nombre d’emplois par actifplus que la moyenne régionale.
résidant est des plus faibles (0,29Toutefois, l’emploi reste concentré
Typhaine AUNAYet 0,35 respectivement).pour près des 2/3 dans les grandes
agglomérations.
6 Chiffres pour l'Alsace · revue n° 35 · novembre 2006
Source : Insee, recensements de la population 1990, 1999 et CLAP 2004

Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin