Cet ouvrage et des milliers d'autres font partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour les lire en ligne
En savoir plus

Partagez cette publication

INSEE BOURGOGNE
Juillet 2003
1,50 euro
Résultats statistiques40
Bilan 2002 de l’hôtellerie homologuée de tourisme en Bourgogne L’activité hôtelière reste stable EÉvolution mensuelle des nuitées en Bourgogne n Bourgogne, comme dans l’ensem ble de l’hexagone, l’activité hôtelière est restée stable en 2002 avec 4 444 000 600 000 nuitées. Nuitées totales dont nuitées étrangères La durée moyenne de séjour, plus 500 000 faible qu’au niveau France entière, se stabilise à 1,31 jour. 400 000 Comme au niveau national, la clien tèle étrangère est encore en crois 300 000 sance. L et a u xd ’ o c c u p a t i o nr é g i o n a l 200 000 se stabiliseà 55%, soit 5 points de moins qu’au niveau national. 100 000 P o u rl as e c o n d ea n n é ec o n s é c u t i v e , l’activité touristique mesurée à travers la0 Janv Mars MaiJuil Sept Nov fréquentation hôtelière affiche globalement, 20012002 2001200220012002 20012002 20012002 20012002 Fév AvrilJuin Août OctDéc en 2002, une parfaite stabilité. Il en est de20012002 2001200220012002 20012002 20012002 20012002 même au niveau national. Sources : Insee  Secrétariat d’État au Tourisme  CRT. Si baisse de fréquentation il y a, c’est de la partde la clientèle française, alors Plus inattendue, la baisse de fréquentationLa Côted’Or et la SaôneetLoire ont ac que laclientèle étrangère est venue pluscueilli les 3/4 des nuitées enregistrées de de la clientèle helvétique amorcée en 2001 nombreuse qu’en 2001 : elle affiche une se poursuit. Elle n’affecte pour l’heure quela région. croissance de 3 %, malgré le contexte éco l’hôtellerie de moyenne gamme.La Côted’Or, qui totalise à elle seule 42 % nomique international. Les hôtels haut de gamme, 3 étoiles et plus,de l’activité hôtelière, a enregistré une lé L ac l i e n t è l eé t r a n g è r e ,a v e cp r è sd e ont encoreenregistré une croissance degère baisse des nuitées, entièrement impu 1 750 000nuitées sur l’année, représente leur activité. A l’opposé, l’hôtellerie homotable à laclientèle étrangère, notamment 39 % de l’activité totale.a m é r i c a i n e( 1 7% )e tn é e r l a n d a i s e loguée de moindre confort 0 et 1 étoile, L’année 2002 marque le retour de fréquen essentiellement fréquentée par la clientèle( 11 %),que la progression notable des tation des Italiens en Bourgogne après deux d’affaires, asupporté une forte baisse deBritanniques (+ 10 %) et légère des Italiens années de quasiabsence, en lien avec la fréquentation (9 %),moindre à la périn’a pas permis de compenser. fermeture du tunnel du MontBlanc.La SaôneetLoire a bénéficié de l’afflux de phérie des villes ( 4 %) et sur l’axe A6N6 En outre, les actions promotionnelles de laclients britanniques (+31 %).La clientèle ( 2 %). région menées outreManche et la mise en Dans cette catégorie d’hôtels, le taux moyenitalienne et américaine, également en forte place, à partir du 1er avril 2002, d’une liaison d’occupation n’atteint pas lamoitié de lacroissance en 2002, est constituée prin aérienne quotidienne Londres  Dijon ont capacité d’hébergement tandis que l’hôtelcipalement de clientèle d’affaires à l’année, porté leurs fruits : près de 28 500 Britan lerie haut de gamme connaît un taux d’occuliée à la présence dans le département niques sont venus en Bourgogne par avion.d’établissements industriels relevant de pation moyen de60 %et celle de chaîne Alors que la clientèle allemande revient de 66 %.groupes étrangers. doucement, après avoir boudé la régionDans l’Yonne, la croissance encore sou Le taux d’occupation moyen est resté stable pendant plusieurs années, on enregistretenue de la clientèle étrangère, notamment par rapport à l’an passé. pour la première fois depuis longtempsen provenance de GrandeBretagne, n’a une baissesensible de fréquentation depas compenséle fort recul de la clientèle Plus de touristes dans la Nièvre la clientèlenéerlandaise. Cette clientèlefrançaise. Des quatre départements bour et en SaôneetLoire représente 14% des nuitées étrangères,guignons, seule la Nièvre a bénéficié d’une derrière les Britanniques (22 %) et les AlleLe taux d’occupation moyen reste stable encroissance de la clientèle tant française mands (17 %).Côted’Or et dans l’Yonne et croît dans laqu’étrangère. Hormis la progression de la En 2001, les attentats du 11 septembreNièvre et la SaôneetLoire : 2 points pourclientèle britannique (+34 %)et suisse n’avaient pas eu le temps de se fairela Nièvreconcentrée uniquement dans le(+ 29 %), il faut noter la hausse exception trop sentir sur la fréquentation américaine,Val de Loire, 1 point pour la SaôneetLoirenelle de la clientèle allemande (+14 %), en progression de 5 % en 2001 ; en 2002,dans les zones de ChalonsurSaône etpour l’essentiel des clients d’affaires. elle est en repli de 8 %.Mâcon.
Document réalisé par l’INSEE BOURGOGNE, À partir de l’exploitation de l’enquête mensuelle de fréquentation dans l’hôtellerie, Avec la collaboration duComité Régional du Tourisme et de la Direction du Tourisme.
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin