Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Bilan économique et social 2008 du Poitou-Charentes

De
2 pages
La demande de résidences secondaires, qui pouvait atteindre 20 % de la construction neuve, chute en 2008, mais celle des résidences principales continue d’aug- menter, le besoin en logement étant particulièrement élevé dans ce département démographiquement très dynamique.Des secteurs LE TRAFIC PORTUAIRE DE MARCHANDISESrésistent en AUGMENTE Le Grand port maritime (GPM) de La Rochelle a enregistré de bons résultats avec un trafic en hausse de + 4,3 % enCharente-Maritime 2008 (à titre de comparaison, dans l’ensemble des GPM français, la progression des tonnages n’est que de + 1 %). Le trafic de céréales augmente de + 29,6 % (en lien avec la hausse des récoltes céréalières dans l’agricul- ture), celui des produits papetiers progresse de + 13,2 %. Dans le département, le secteur de la construction neuve subit L’année 2008 est également une bonne année pour le port de Tonnay-Charente qui voit sont activité croîtreune moins forte dégradation de + 16,6 %. Les bonnes sorties de ferraille ont rattrapé que dans les autres départements. les baisses concernant les céréales. De plus, le trafic de marchandises UNE SAISON ESTIVALE 2008 PRÉSERVÉEdans les principaux ports du La saison 2008 (mai à septembre) a été meilleure quedépartement augmente encore celle de 2007. La fréquentation de l’hôtellerie de plein en 2008. Autre signe de air est en augmentation de + 2,9 % en Charente- Maritime (contre + 2,5 % dans la région). Toutes les zonesrésistance : la saison touristique sont concernées.
Voir plus Voir moins
Des secteurs résistent en Charente-Maritime
Dans le département, le secteur de la construction neuve subit une moins forte dégradation que dans les autres départements. De plus, le trafic de marchandises dans les principaux ports du département augmente encore en 2008. Autre signe de résistance : la saison touristique estivale 2008 dans les campings a été meilleure que l’année précédente. Mais, face à un avenir assombri, les créations d’entreprises ralentissent, des emplois sont supprimés et le taux de chômage remonte fortement à 9,0 %. Il en résulte un bilan social mitigé.
DÉGRADATIONMOINSFORTEDELA CONSTRUCTIONNEUVE La Charente-Maritime, comme les autres départements, est touchée par la dégradation de la demande d’auto-risations de construire des logements ordinaires avec une accentuation en fin d’année. Mais la dégradation est un peu moins forte.
Les demandes de logements en résidences de tourisme et maisons pour personnes âgées ont nettement moins diminué que dans les trois autres départements. De plus, le repli des autres demandes (les appartements et les maisons individuelles) est aussi un peu moins marqué. Il en résulte que l’ensemble des logements autorisés en Charente-Maritime diminue sensiblement moins que dans les autres départements (- 3,8 % contre - 11,2 % dans la région)(cf.tableau).
La demande de résidences secondaires, qui pouvait atteindre 20 % de la construction neuve, chute en 2008, mais celle des résidences principales continue d’aug-menter, le besoin en logement étant particulièrement élevé dans ce département démographiquement très dynamique.
LETRAFICPORTUAIREDEMARCHANDISES AUGMENTE Le Grand port maritime (GPM) de La Rochelle a enregistré de bons résultats avec un trafic en hausse de + 4,3 % en 2008 (à titre de comparaison, dans l’ensemble des GPM français, la progression des tonnages n’est que de + 1 %).Le trafic de céréales augmente de + 29,6 % (en lien avec la hausse des récoltes céréalières dans l’agricul-ture), celui des produits papetiers progresse de + 13,2 %.
L’année 2008 est également une bonne année pour le port de Tonnay-Charente qui voit sont activité croître de + 16,6 %. Les bonnes sorties de ferraille ont rattrapé les baisses concernant les céréales.
UNESAISONESTIVALE 2008PRÉSERVÉE La saison 2008 (mai à septembre) a été meilleure que celle de 2007. La fréquentation de l’hôtellerie de plein air est en augmentation de + 2,9 % en Charente-Maritime (contre + 2,5 % dans la région). Toutes les zones sont concernées. Les campeurs ont particulièrement fréquenté la zone non-balnéaire (+ 11,9 % nuitées).
En revanche, la fréquentation des hôtels sur l’ensemble de l’année est en recul de - 3,1 %. La diminution touche toutes les zones à l’exception de l’île d’Oléron qui gagne des nuitées et de la zone d’Arvert qui est stable.
UNAVENIRINCERTAINLIMITELACRÉATION DENTREPRISES La Charente-Maritime regroupe à elle seule près de la moitié des créations d’entreprises du Poitou-Charentes. Dans ce département, le nombre de créations est en repli (- 4,3 %). C’est une rupture avec la tendance haussière depuis 2002(graphique 1). Les créations ont fléchi dans la majorité des activités, mis à part celles des industries agroalimentaires et de l’action sociale et santé.
Évolution des créations d’entreprises (Indice base 100 en 2001) (graphique 1)
Bilan économique et social 2008du Poitou-Charentes - Fiche départementale de la Charente-Maritime
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin