Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Du cours des matières premières au prix de vente des biens intermédiaires (Insee première)

De
4 pages
Sur les marchés mondiaux, les cours des matières premières subissent de fortes variations, qui se retrouvent dans les prix de vente des biens intermédiaires sur le marché français. Selon les filières industrielles et la situation conjoncturelle, l'effet est plus ou moins décalé dans le temps, et plus ou moins marqué. Plus en aval, au niveau des prix à la consommation, les variations dans les cours des matières premières ne sont quasiment plus perceptibles.
Voir plus Voir moins

N° 736 - SEPTEMBRE 2000
PRIX : 15 F (2,29€)
Du cours des matières premières
au prix de vente
des biens intermédiaires
Catherine Beller, division Comptes et études de l’industrie,
et Isabelle Rémond-Tiedrez, Prix de vente industriels, Insee
ur les marchés mondiaux, les Les liens entre prix des matières premières
importées et prix de vente des biens intermé-cours des matières premières su-
diaires en France ont été étudiés globalement,Sbissent de fortes variations, qui se (tableau 1) et sur trois filières : la transforma-
retrouvent en partie dans les prix de vente tion des métaux non ferreux, les matières plas-
tiques et le papier.des biens intermédiaires sur le marché
À l’exception de 1995 et 1996, où la pâte à
français. Selon les filières industrielles et papier baisse avec 9 mois de décalage, les
la situation conjoncturelle, l’effet est plus principales matières premières industrielles
sont globalement en phase.ou moins décalé dans le temps et plus ou
L’analyse s’appuie en partie sur l’indice des
moins marqué. Plus en aval, au niveau matières premières industrielles importées
des prix à la consommation, les varia- dont les évolutions sont très proches, par cons-
truction, de celles des métaux non ferreux, quitions dans les cours des matières premiè-
représentent 48 % des matières premières
res ne sont quasiment plus perceptibles. industrielles importées en 1998.
En ce qui concerne les matières plastiques, la
Les produits textiles, le papier, les matières matière de base est le naphta, distillat du pétrole.
plastiques ou encore les métaux non fer- Pour cette raison, il ne figure pas dans l’indice
reux font partie des biens dits “ intermédiai- des matières premières industrielles. Son cours
res ”. Produits bruts ou semi-finis, ils sont a suivi des évolutions conjoncturelles différentes
l’objet de transactions entre secteurs indus- des autres matières de mi 1993 à mi 1997.
triels. Le niveau des prix dépend de la situa-
tion de la demande sur le marché. Les prix
Des matières premièresde vente des biens intermédiaires dépen-
dent aussi, en amont, des cours des matiè- aux produits intermédiaires
res premières à partir desquelles ils sont
produits. Les variations de ces cours reflè- Entre 1989 et 2000, les évolutions des cours
tent les tensions entre l’offre et la demande, des matières premières importées peuvent se
elles-mêmes liées à la conjoncture interna- découper en six périodes représentées sur les
tionale. Ainsi, les prix de vente des biens graphiques par l’alternance de grisé et de
intermédiaires sont-ils au cœur des évolu- blanc (graphiques 1 et 2). Pour chaque filière,
tions économiques. on compare ces évolutions avec les prix des
Évolutions du prix des matières premières industrielles importées,
du prix de vente de l’industrie des biens intermédiaires et du cours du naphta
En moyenne mensuelle, en %
Prix des matières Prix de vente
Cours du naphta
Période d’observation premières industrielles de l’Industrie des biens
en francs
importées intermédiaires
mai 1989 - mai 1993 - 1,2 - 0,1 - 0,4
mai 1993 - janvier 1995 + 1,8 + 0,2 - 0,6
janvier 1995 - novembre 1996 - 2,4 - 0,1 + 1,3
novembre 1996 - août 1997 + 2,7 + 0,1 + 0,3
août 1997 - janvier 1999 - 2,2 - 0,2 - 4,3
janvier 1999 - juin 2000 + 2,3 + 0,3 + 7,3
Source : Prix de vente de l’Industrie, Insee
INSEE
PREMIEREproduits situés au début de la filière. Après février 1994, conservant ainsi un niveau un recul important de 2,4 % par mois en
1995 les variations de cours des matières plus bas à la fin de la période qu’au moyenne, dû essentiellement aux
premières se diffusent moins sur les prix à début. métaux non ferreux, qui baissent dès
la production des matières plastiques de Ces mouvements contrastés conduisent à janvier 1995. Le cours du papier ne
base et des métaux non ferreux. un retournement plus tardif des prix des diminue qu’en octobre.
biens intermédiaires : il ne se produit qu’en En France, les prix à la production des
janvier 1994, alors que la demande fran- biens intermédiaires baissent de façon
1. De mai 1989 à mai 1993 : çaise a repris de la vigueur dès le prin- quasi-continue depuis août 1995
ralentissement économique temps 1993. Cette reprise de la demande jusqu’en novembre 1996. La remontée
se poursuit jusqu’en janvier 1995. Les prix du naphta à partir de la fin 1995 ne suffitet baisse des prix
de production des biens intermédiaires pas à inverser le mouvement. À une
Dans un environnement international peu continuent de progresser jusqu’au milieu demande extérieure moins dynamique,
porteur, les cours des matières premières de l’année 1995. Sur l’année 1994, ils s’ajoute une demande intérieure qui
perdent 44 % sur la période, et celui du augmentent globalement de + 5,8 %. s’affaiblit : elle avive la concurrence et
naphta 35 % jusqu’en décembre 1993. Par rapport au début des années tire à la baisse les prix et les marges des
Les prix de vente industriels des biens inter- quatre-vingt-dix, les variations des prix producteurs et des distributeurs.
médiaires baissent de façon quasi-continue, de production représentent dans la
de 0,1 % en moyenne par mois, soit -5,9 % filière des métaux non ferreux une frac-
4. De novembre 1996 jusqu’àen quatre ans. Cette baisse est concomi- tion plus faible des variations des cours
tante et parallèle à celle des matières pre- de leurs matières premières. Le rapport l’été 1997 : regain d’activité
mières. Ces baisses reflètent aussi la est de 60 % ; pour la période 1989 à
conjoncture économique en France, sous le 1993, il était de 85 %. Dans la filière du Dès le début de 1996, l’activité s’accélère
coup du ralentissement du commerce inter- papier, les rapports sont de 50 % et dans les principaux pays de l’OCDE.
national dès février 1989. 33 %. Dans la filière plastique, sous Après deux années de baisse, les cours
Dans la filière des métaux non ferreux, l’impulsion d’une demande étrangère des matières premières industrielles se
les baisses des prix de vente ont quasi- bien orientée dès mars 1993, les prix de redressent à partir de novembre, pour
ment la même ampleur, en pourcentage, vente des matières plastiques de base quelques mois, jusqu’à l’été 1997. La
que celle de la matière première ; il en augmentent plus vite que le cours du hausse atteint 2,7 % en moyenne par
est de même pour les matières plasti- naphta (graphique 3, tableau 2). mois. Le naphta est en hausse depuis
ques de base avec le naphta ; l’ampleur novembre 1995 de 3,4 % en moyenne
est moindre dans la filière du papier. par mois jusqu’en février 1997.
3. De janvier 1995 à novembre 1996 : Ces augmentations se retrouvent rapi-
baisses des cours dement au niveau des prix à la produc-
2. De mai 1993 à fin 1994 tion sur le marché français : de zéro àet des prix de vente
deux mois de décalage selon les filières.la reprise se dessine
À partir du début 1995, la conjoncture En effet, compte tenu du faible niveau
Dès mai 1993, la reprise économique se marque un net repli au niveau internatio- des stocks, les carnets de commande
dessine au niveau mondial. Elle va sti- nal. En Europe, la phase de reconstitution des entreprises se regarnissent à partir
muler la demande en matières premiè- des stocks s’achève : les anticipations du second semestre 1996 : d’abord par
res. Jusqu’en septembre 1993, la baisse de prix et de demande redeviennent le biais des exportations puis, à partir de
des cours des matières premières indus- moroses au début de 1995, et les échan- la fin de l’année, sur le marché intérieur.
trielles marque une pause puis s’inverse. ges interindustriels ralentissent. Les Pour les métaux non ferreux, le rapport
Le cours du naphta ne se redresse qu’en cours des matières premières accusent entre la hausse des prix de production et
Prix des matières premières industrielles importées Prix des matières premières industrielles importées
et du naphta, prix de vente de l’industrie,et du naphta, et demande adressée à la France
prix à la consommation
Base 100 en 1990 Base 100 en 1990
160160 40 110
30
140 20 140
10
120 0 120
-10
100 -20 100 100
-30
80 -40 80
-50
60 -60 60
-70
9040 -80 40
janv-89 janv-90 janv-91 janv-92 janv-93 janv-94 janv-95 janv-96 janv-97 janv-98 janv-99 janv-00janv-89 janv-90 janv-91 janv-92 janv-93 janv-94 janv-95 janv-96 janv-97 janv-98 janv-99 janv-00
Indice du cours du naphtaIndice du cours du naphta
Indices des prix internationaux des matières premières importées : produits industriels Indices des prix internationaux des matières premières importées : produits industriels
Industries des biens intermédiaires - Niveau des carnets et de la demande étrangère (CVS) (éch. droite) Indices des prix à la consommation des produits manufacturés (éch. droite)
Industries des biens intermédiaires - Niveau des carnets et de la demande globale France (CVS) (éch. droite) Indices des prix de vente de l'Industrie des biens intermédiaires (éch. droite)
Source : Prix de vente de l’Industrie, Insee Source : Prix de vente de l’Industrie, Insee
INSEE - 18, BD ADOLPHE PINARD - PARIS CEDEX 14 - TÉL. : 33 (1) 41 17 50 50
INSEE
PREMIEREcelle des cours est conforme à la dant la demande mondiale, les prix chu- 6. De 1999 à juin 2000 :
moyenne de 1994 à 2000 (autour de tent dès l’été 1997. La crise asiatique, dynamisme économique
40 %) (graphique 5, tableau 4).En déclenchée au même moment, amplifie
et hausse des prix
revanche, il est très faible pour le la chute des cours : ils perdent 2,2 %
papier (9 %) et les matières plastiques par mois en moyenne (-3,2 % pour le
de base (13 %). Dans cette dernière naphta de février 1997 à février 1999). Tout au long de 1999, la reprise indus-
filière, le mouvement à la hausse est La chute est de même ampleur pour tous trielle est forte en Asie du Sud-Est,
antérieur : amorcé dès décembre les produits : -2,6 % par mois pour le l’économie américaine reste dyna-
1995, il se poursuit en liaison avec papier, -2,8 % pour les métaux non ferreux. mique et l’activité rebondit en Europe.
celui du naphta. Les prix de vente industriels reculent Les cours des matières premières
également. Le rapport entre leurs bais- industrielles augmentent de 2,3 % par
ses et celles du cours des matières pre- mois jusqu’en juin 2000, alors que le
5. D’août 1997 à fin 1998 : mières est plus faible qu’au début des naphta progresse de 7,8 % par mois
années quatre-vingt-dix pour les métaux (de février 1999 à juin 2000).crise asiatique et chute des cours
non ferreux (46 % contre 85 %) et pour Une partie de leur augmentation se
Encouragés par la hausse des cours et les matières plastiques de base (56 % transmet dans les prix de vente des
par un taux de croissance économique contre 97 %). Les décalages sont plus biens intermédiaires : immédiatement
très élevé en Asie du Sud-Est, les pro- importants qu’au début de la décennie, pour les matières plastiques de base et
ducteurs de matières premières indus- surtout dans les filières papier et plas- les métaux non ferreux, avec un déca-
trielles avaient développé leurs tique, où les baisses des prix et des cours lage de six mois pour les papiers-car-
capacités de production. Celles-ci excé- avaient été concomitantes. tons.
Variations du cours du naphta et variations Variations du cours de la pâte à papier,
du prix de vente des matières plastiques de base et variations des prix de vente des pâtes à papier
et papiers cartonsEn moyenne mensuelle, en %
Prix de vente En moyenne mensuelle, en %
Période d’observation Cours
Décalage Rapport* Prix de vente
Période d’observation Cours
mai 1989 - décembre 1993 - 0,8 0 mois 97 Décalage Rapport
décembre 1993 - novembre 1994 + 1,7 1 mois 117
juin 1989 - septembre 1993 - 1,8 0 mois 33novembre 1994 - novembre 1995 - 1,8 5 mois 155
septembre 1993 - octobre 1995 + 3,2 1 mois 50novembre 1995 - février 1997 + 3,4 1 mois 13
octobre 1995 - avril 1996 - 9,8 * 24février 1997 - février 1999 - 3,2 56
avril 1996 - août 1997 + 2,1 2 mois 9février 1999 - juin 2000 +7,8 0 mois 27
août 1997 - octobre 1998 - 2,6 27
*Pour une phase de hausse ou de baisse donnée, ce rapport est égal à l’évolution des prix de
octobre 1998 - juin 2000 + 3,0 6 mois 36vente au cours de la période considérée décalée du nombre de mois indiqué dans la colonne
précédente, sur l’évolution du cours de la matière première au cours de la période considérée. * Les prix de vente industriels se rétractent dès octobre 1995, alors que le cours de la pâte à
Le décalage correspond au décalage des retournements de prix de la matière de base avec papier subit une hausse spéculative des pays d’Europe du Nord, et ne se replie qu’un mois
ceux des prix de vente. plus tard.
Source : Prix de vente de l’Industrie, Insee Source : Prix de vente de l’Industrie, Insee
Évolutions comparées des prix dans la filière Plastique Évolutions comparées des prix dans la filière Papier
Base 100 en 1990 Base 100 en 1990
160 160 140 130
130140
140
120
120 120
120 110
100
100
80100 110
90
60
80 80
40 100
70
60
20 60
040 50 90
janv-89 janv-91 janv-92 janv-93 janv-94 janv-95 janv-98 janv-99 janv-00janv-90 janv-96 janv-97 janv-89 janv-90 janv-91 janv-92 janv-93 janv-94 janv-95 janv-96 janv-97 janv-98 janv-99 janv-00
Indice du cours du naphta Indices des prix internationaux des matières premières importées : pâte à papier
Indices des prix de vente industriels de la chimie organique de synthèseix de vente industriels de la pâte à papier, papiers et cartons
Indices des prix de vente industriels des matières plastiques de baseix de vente industriels des articles de papeterie (éch. droite)
Indices des prix de vente industriels des sacs plastiques de collecte, précollecte de déchets (éch. droite) Indices des prix à la consommation des arie (éch. droite)
L’évolution du cours du naphta n’est pas toujours en phase avec celle des autres matières Le marché de la pâte à papier est soumis à de fortes fluctuations, liées aux cycles interna-
premières importées. En effet, les cours du naphta dépendent pour une grande part du tionaux de l’activité économique et papetière. La demande y évoluant rapidement, les ca-
cours du pétrole, lui-même lié aux décisions prises lors des réunions de l’OPEP. Les haus- pacités de production ne s’adaptent que plus lentement et souvent en décalage avec la
ses et les baisses se retrouvent partiellement au fil de la transformation, depuis les produits conjoncture. Ces phénomènes amplifient les cycles économiques et provoquent de forts
de la chimie organique de synthèse jusqu’aux matières plastiques. Toutefois, en mouvements de stockage et de déstockage, qui influent sur les prix. Ainsi les importantes
1994-1995, alors que les mouvements de cours du naphta sont limités, les prix des produits fluctuations des stocks, combinées aux variations du dollar américain, provoquent à la fin
transformés subissent de fortes évolutions, sous l’impulsion de la demande adressée aux de 1995 l’effondrement du marché de la pâte à papier : les cours perdent 46 % de leur va-
entreprises. leur d’octobre 1995 à avril 1996.
Source : Prix de vente de l’Industrie, Insee Source : Prix de vente de l’Industrie, Insee
INSEE - 18, BD ADOLPHE PINARD - PARIS CEDEX 14 - TÉL. : 33 (1) 41 17 50 50
INSEE
PREMIERECette notion de biens intermédiaires Variations du cours et des prix de vente des métaux non ferreux
regroupe approximativement des produits
En moyenne mensuelle, en %
résultant d’une première transformation
Prix de vente des matières premières.Période d’observation Cours
Décalage Rapport Les prix des matières premières des filières
mars 1989 - octobre 1993 - 1,4 0 mois 85 commentées correspondent à leurs cours sur
octobre 1993 - janvier 1995 + 3,0 0 mois 60
le marché international de référence convertis
janvier 1995 - octobre 1996 - 1,9 0 mois 45
en francs français. L’indice de prix des matiè-octobre 1996 - août 1997 + 3,5 0 mois 40
août 1997 - janvier 1999 - 2,8 1 mois 46 res premières industrielles importées retrace
janvier 1999 - juin 2000 + 2,7 0 mois 48 l’évolution mensuelle (moyenne des observa-
Source : Prix de vente de l’Industrie, Insee tions) de 26 matières premières importées.
Les pondérations, actualisées chaque année,
reflètent la valeur des importations de l’année Évolutions comparées des prix dans la filière Métallurgie des non ferreux
précédente.
Base 100 en 1990
Le naphta ne fait pas partie de ces matières
150 120
premières industrielles importées. C’est en140
130 effet un produit dérivé du pétrole. Le cours
110
120 du naphta est la conversion en francs fran-
110 çais du cours international à Rotterdam.100
100
Les indices de Prix de Vente de l’Industrie
90
(également appelés prix de production)9080
mesurent l’évolution mensuelle (ou trimes-70
60 80 trielle dans certains cas) des prix des pro-
janv-90 janv-98 janv-99janv-89 janv-91 janv-92 janv-93 janv-94 janv-95 janv-96 janv-97 janv-00
duits ou prestations commercialisés,
Indices des prix internationaux des matières premières importées : métaux et minerais non ferreuxix de vente industriels des métaux non ferreux fabriqués en France, à la première com-iels des métaux ou produits métalliques (éch. droite)
Indices des prix de viels de l'outillage à main non agricole (éch. droite) mercialisation sur le marché français.
Les cours internationaux des métaux et minerais non ferreux et les prix de vente industriels des métaux non ferreux réagissent Les indices de prix à la consommation
tout à fait en phase. Dès le début des années quatre-vingt-dix, le London Metal Exchange (L.M.E.) devient le marché de réfé-
mesurent l’évolution des prix des produits
rence des métaux de base et impose progressivement ses prix à l’ensemble des producteurs.
achetés par le consommateur final.Source : Prix de vente de l’Industrie, Insee
La demande globale adressée à une
branche est issue de l’enquête mensuelle
matières premières au fur et à mesureDes produits intermédiaires
de conjoncture dans l’industrie réalisée par
que les produits deviennent plus élabo-aux biens de consommation l’Insee.
rés (tableau 3) : sur les trois premières
périodes, les mouvements de hausse etLes produits industriels font l’objet de
de baisse du prix de la pâte à papier semultiples transformations avant de par-
retrouvent partiellement dans les prix devenir jusqu’au consommateur final. Les
vente des papiers-cartons (rapport de 24matières premières ne sont qu’une des
à 50 %). Plus en aval, le rapport des évo-composantes du coût de production. Plus
lutions est bien inférieur dans les prix desle produit consommé est en aval du pro- Pour en savoir plus
articles de papeterie (de3à25%surcessus de production, moins son prix est
l’ensemble de la période).influencé par le cours des matières pre- « L’industrie en 1999 - La croissance a
mières : celui-ci est en effet dilué parmi résisté » Synthèses n° 43, août 2000,
Pour comprendre ces résultats Insee.les coûts des autres consommations
« Les indices de prix de vente de l’industrieintermédiaires, celui du travail et celui du
et des services aux entreprises (PVIS) »,
capital, ainsi que par les marges des
Insee Méthodes n° 89, octobre 1999.
entreprises qui interviennent entre le pro- Par biens intermédiaires on entend des « Du cours des matières premières au
duit brut et le bien de consommation. La produits bruts ou semi-finis (hors produits à prix à la consommation », Insee pre-
mière n° 351, décembre 1994.filière du papier illustre l’impact de plus en usages alimentaires ou énergétiques) qui
plus réduit des variations des cours des font l’objet de transactions entre industries.
INSEE PREMIÈRE figure dès sa parution sur le site Internet de l'Insee : www.insee.fr
Direction Générale :BULLETIN D'ABONNEMENT A INSEE PREMIERE
18, Bd Adolphe-Pinard
75675 Paris cedex 14A RETOURNER A : INSEE-CNGP, B.P. 2718, 80027 AMIENS CEDEX 01
Directeur de la publication :
OUI, je souhaite m’abonner à INSEE PREMIÈRE - Tarif 2000
Paul Champsaur
Rédacteur en chef :
1 an, 60 numéros = 530 F (France)
663 F (Europe)
827 F (Reste du monde)
Daniel Temam80,80€ 101,07€ 126,08€
Rédacteurs : J.-W. Angel,
Nom ou raison sociale : _____________________ Activité : ____________________________ C. Dulon, A.-C. Morin,
S. TagnaniAdresse : ________________________________________________________________
Maquette : L. Jean
___________________________________ Tél : _______________________________
Code Sage IP00736
Ci-joint mon règlement en Francs par chèque à l’ordre de l’INSEE : F. ISSN 0997 - 3192
© INSEE 2000Date : _______________________________ Signature
INSEE
PREMIERE

Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin