Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Environnement 2009 : Un schéma directeur pour la gestion des eaux en Guadeloupe

De
2 pages
Environnement Un schéma directeur pour la gestion des eaux en Guadeloupe Le Schéma Directeur n Guadeloupe comme ailleurs, Guadeloupe, il est composé d’élus E l’eau est une ressource naturelle des collectivités territoriales, des d’Aménagement et de rare qu’il faut préserver. L’Europe a représentants de l’État, de la flière Gestion des Eaux (SDA- fxé à tous ses états membres un ob - agricole, des pêcheurs en mer, des GE) a été signé fn 2009 jectif en termes de gestion de l’eau. industriels, des distributeurs d’eau, La réalisation de cet objectif passe et des associations de protection de en Guadeloupe. Il permet- par l’élaboration d’un plan d’action la nature et de l’environnement.tra d’améliorer l’assainis- de gestion de l’eau au plus tard au sement, de lutter contre 22 décembre 2009. Le projet de SDAGE a été soumis à la consultation de la population pen-les pollutions et de faire Le Grenelle de l’Environnement dant une période de six mois par une face aux besoins en eau a également rappelé les richesses campagne d’information un ques- de la population guade- naturelles de l’Outre Mer, qui re- tionnaire envoyé dans chaque boîte loupéenne. La préserva- présente 97 % de la superfcie des à lettres.
Voir plus Voir moins
Environnement
Ua ng sechiéonm ad edsi reeacutex uer np Gouura deloupe l st
1
Le Schéma Directeur d’Aménagement et de Gestion des Eaux (SDA-GE) a été signé fin 2009 en Guadeloupe. Il permet-tra d’améliorer l’assainis-sement, de lutter contre les pollutions et de faire face aux besoins en eau de la population guade-loupéenne. La préserva-tion des fonctionnalités écologiques et l’améliora-tion de la gouvernance y sont inscrites.
Elle turellaie mmcoe uploedauG ne naourcressune se tae u ,luesr rare qu’il faut préserver. L’Europe a fixé à tous ses états membres un ob -jectif en termes de gestion de l’eau. La réalisation de cet objectif passe par l’élaboration d’un plan d’action de gestion de l’eau au plus tard au 22 décembre 2009. Le Grenelle de l’Environnement a également rappelé les richesses naturelles de l’Outre Mer, qui re -présente 97 % de la superficie des eaux marines françaises, et la gran -de nécessité de tout mettre en œu -vre pour les protéger et rendre ainsi l’Outre Mer exemplaire. Un schéma directeur pour six ans Pour assurer une gestion durable de l’eau, le Schéma Directeur d’Amé -nagement et de Gestion des Eaux (SDAGE) définit pour une période allant de 2010 à 2015, les orienta -tions et les dispositions à mettre en place pour : - prévenir toute dégradation supplé -mentaire des milieux aquatiques ; - atteindre le bon état des cours d’eau, des eaux côtières et des eaux souter-raines en 2015 ; - promouvoir une gestion durable de l’eau par une protection des ressour-ces disponibles ; - satisfaire les différents usages ; - protéger les biens et les personnes contre les inondations ; - préserver les zones humides. Il a été élaboré par le Comité de Bas -sin. Instance de discussion où sont débattus les sujets liés à l’eau en
N° 73 - Guadeloupe - Juin 2010
Guadeloupe, il est composé d’élus des collectivités territoriales, des représentants de l’État, de la filière agricole, des pêcheurs en mer, des industriels, des distributeurs d’eau, et des associations de protection de la nature et de l’environnement. Le projet de SDAGE a été soumis à la consultation de la population pen -dant une période de six mois par une campagne d’information un ques -tionnaire envoyé dans chaque boîte à lettres. Avec un taux de retour de 6% de questionnaires, l’intérêt porté à cette consultation a permis de ras -sembler des avis représentatifs et ex -trapolables à l’ensemble de la popu -lation guadeloupéenne.
L’élaboration du SDAGE a permis ainsi un travail concerté de tous les partenaires concernés par la ques -tion de l’eau, y compris du grand public. Au final, l’ensemble des avis expri -més a été pris en compte pour aboutir à une version définitive adoptée par le Comité de Bassin et approuvée par le Préfet le 25 novembre 2009. Le SDAGE comprend un programme d’actions qui devrait contribuer à l’amélioration des milieux aquati -ques. AméliorerCes derniè-res années, l’assainissementle dévelop-pement ur-bain et la faible disponibilité foncière sur l’archipel guadeloupéen ont fait évoluer très rapidement la densité en milieu rural. Des travaux d’extension de réseaux d’assainissement collectif et de sta -tions d’épuration, l’amélioration des
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin