Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

L'année économique et sociale 2004 - Marché de l'immobilier

2 pages
En 2004, la reprise de la construction résidentielle amorcée en 2003 après plusieurs années de baisse se confirme. En 2004, un peu plus de 43 800 logements ordinaires ont reçu une autorisation de construire en Ile-de-France, soit une hausse de 21% par rapport à 2003. C'est encore une fois le secteur de l'habitat collectif, représentant les trois quart des logements, qui joue le rôle de moteur de la croissance, celui de la maison individuelle progressant plus modérément. Après avoir baissé de 6% en 2003, le nombre de mises en chantier progresse de 13% en 2004 pour atteindre un peu plus de 34 100. Globalement, la construction est plus active dans l'est que dans l'ouest parisien.
Voir plus Voir moins

24
Marché de l'immobilier
Unebonneannée
pourl'immobilier
n 2004, la reprise de la construction en2004.Del'ordrede21800,lesventesde ctivité soutenueArésidentielle se confirme. Amorcée logements neufs sont restées stables en
sur le marchéEen2003,ellefaitsuiteàplusieursan- 2004 et ont conservé leur niveau élevé de
1néesconsécutivesdebaisse.En2004,unpeu 2003.Lesventesd'appartements,quirepré- de l'immobilier tertiaire
plusde43800logementsordinairesontreçu sentent88%dumarchédulogementneuf
une autorisation de construire en enIle-de-France,progressentde3%,tandis En Ile-de-France, les investissements en
Ile-de-France,soitunehaussede21,2%par quecellesdemaisonsreculentde19%.Le immobilier d'entreprise ont augmenté de
rapportà2003.C'estencoreunefoislesec- coût moyen au m² pour un appartement 22 % et atteint 10,3 milliards d'euros en
teur de l'habitat collectif, représentant près s'établit à 3 213 € sur la région (+ 7 %) ; le 2004. Les transactions sur le marché des
destroisquartsdeslogementsordinairesau- prixmoyend'unlogementindividuelatteint bureaux ont porté sur 1,9 million de m²
torisés,quijouelerôledemoteurdelacrois- 280000€(+15%). pourunmontantde9,3milliardsd'euros,
sance (+ 26,6 %), celui de la maison dont 500000 m² en grande couronne,
La taille des maisons vendues en 2004 aug-individuelle progressant plus modérément 345000m²danslesecteurdesAffairesde
mentelégèrement:lapartdeslogementsin-(+ 8,7 %). Alors qu'en 2003, les logements l'Ouest et 138000 m² à La Défense.
dividuelsde5piècesou pluspassede45%locatifs contribuaient le plus à la hausse, ce L'offreimmédiatementdisponibledesur-
en2003 à54 % en2004.Celledes apparte-sontceuxdestinésàlaventequiaugmentent faces tertiaires,alimentéeparlaconstruc-
mentseststable:30%desventesconcer-leplusen2004(+31,3%pourlecollectif et tion neuve ainsi que les restructurations
nentdes2pièceset35%des3pièces.+20,5%pourl'individuel). ouleschangementsdedestination,sesta-
bilise à 3 millions de m².Avec moins de 7 900 logements neufs
Cetteprogressiondunombredelogements
misenvente,leniveaudesstocksesttrès
François DUBUJETautorisés s'accompagne en revanche d'une
bas. Il équivaut seulement à 4 ou 5 mois
Dreifhausseplusfaibledelasurfacetotaledeslo-
de vente. Toutefois, la forte croissance
gementscollectifs(+6,7%)etmêmed'une 1-Sources:DTZResearch,CBRichardEllisBourdais,des autorisations de construire portant
stagnationpourleslogementsindividuels. Immostat.
surdeslogementsdestinésàlaventede-
vrait alimenter le marché du logement éfinitionsDrogression des mises enP neuf en 2005.
On distingue les logements ordinaires des rési-chantier de logements
dences (résidences pour personnes âgées, ré-
onjoncture plus favorableAprès avoir baissé de 6 % en 2003, le sidences pour étudiants, résidences deC
tourisme et autres résidences).nombre de mises en chantier progresse de de la construction de locaux
13%en2004pouratteindreunpeuplusde Les logements et locaux autorisés sont comp-
Après une année 2003 morose, la situa-34 100. Ce résultat est dû au niveau élevé tabilisés à partir des permis de construire ayant
tion de l'immobilier non résidentiel s'a-des autorisations de construire délivrées en reçu un avis favorable.
méliore en 2004 avec une progression2003et2004.Lahaussedesmisesenchan-
Les logements et locaux commencés (ou « misdes surfaces des locaux autorisés outier est un peu plus marquée pour l'habitat en chantier ») correspondent aux Déclarationscommencés (respectivement + 0,7 % etcollectif (+ 13 %) que pour les logements d'Ouverture de Chantier (DOC) consécutives
+3,5%).L'anpassé,cessurfacesétaientindividuels (+ 11 %). Les évolutions sont aux autorisations de construire.
enreculde15%et13%. LasituationdeassezcontrastéesenIle-de-France.Globale-
2004 est très disparate dans la région.ment, la construction est plus active dans
Les surfaces des locaux autorisés se dé-l'estquedansl'ouestparisien.Lesdémarra- our en savoir plusPveloppentde40%àParisetde10%enges de chantiers ont fait un bond de 27 %
petite couronne. Pour cette dernière, la Beauvois M. : « La hausse des prix des loge-en Seine-Saint-Denis, 21% dans le
ments anciens depuis 1998 », Insee première,hausseestimputableauxHauts-de-SeineVal-de-Marneet18%enSeine-et-Marneet
n° 991, décembre 2004.(+ 65 %) qui a beaucoup construit dedansl'Essonne.DanslesHauts-de-Seineet
nouveaux bureaux et locaux d'équipe- Sur la construction neuve (Sitadel) et le marchédans le Val-d'Oise, ils progressent plus fai-
ments collectifs. Le département de la du logement neuf (ECLN), voir les publicationsblement(+4%et+9%).Aucontraire,ils
Seine-Saint-Denis accuse, pour sa part, de la Dreif sur le site :sontenreplide2% danslesYvelines.
une baisse de 33 %. En grande cou- www.ile-de-france.equipement.gouv.fr, rubrique
ronne,lessurfacesdeslocauxsontenre-tagnation des ventes de « Habitat Logement ».S pli de 10 %. La diminution la plus forte
logements neufs Sur l'immobilier d'entreprise, consulter les sites :s'observeenSeine-et-Marne(-28%),en www.dtz.fr
raison d'un fort ralentissement desAprès une année 2003 florissante, l'activité www.cbre-bourdais.com
www.webimm.comconstructions d'entrepôts de stockage.de la promotion immobilière a peu évolué
Insee Ile-de-France 2005 Regards sur... l'année économique et sociale 2004Une bonne année pour l'immobilier 25
Logements autorisés selon la destination Evolution entre 2003 et 2004 des surfaces de logements
autorisés par département et type
Evolution
2003 2004 2004/2003 (%) Evolution des SHON * Contribution à la variation
Ensemble 36 148 43 807 21,2
2 Logements LogementsEn m En %Individuel 10 877 11 824 8,7 individuels collectifs
Location 863 1 024 18,7
Paris 52 759 48,2 n.s. 48,2Logements de fonction 93 92 -1,1
Hauts-de-Seine 8 908 1,6 -0,1 1,7Occupation personnelle 6 692 6 818 1,9
Seine-Saint-Denis 38 890 7,7 1,5 6,1Vente 3 229 3 890 20,5
Val-de-Marne 53 800 14,1 -0,2 14,3Collectif 25 271 31 983 26,6
Petite couronne 101 598 7,0 0,5 6,6Location 7 286 8 559 17,5
Seine-et-Marne 11 126 1,4 0,4 1,0Logements de fonction 302 310 2,6
Yvelines 56 226 12,5 2,7 9,9Occupation personnelle 213 180 -15,5
Essonne -10 217 -2,1 -4,6 2,4Vente 17 470 22 934 31,3
Val-d'Oise 29 730 7,0 -1,2 8,2
Source : Direction régionale de l'équipement Ile-de-France/SITADEL Grande couronne 86 865 4,1 -0,6 4,7
Ile-de-France 241 222 6,6 -0,1 6,7
*SHON : surface hors œuvre nette.
Logements ordinaires autorisés et commencés en 2004 Source : Direction régionale de l'équipement Ile-de-France/SITADEL
par département
Ventes de logements neufs en 2004
Logements autorisés Logements commencés
Logements individuels Logements collectifs
Evolution Evolution
Nombre Nombre2004/2003 2004/2003 Prix moyen Prix moyenNombre de Nombre de(%) (%) en milliers du m²ventes ventes
d'euros en euros
Paris 2 346 31,0 2 123 1,0
Hauts-de-Seine 6 446 15,0 4 632 4,0 Paris n.s. n.s. 658 5 620
Seine-Saint-Denis 6 825 27,0 4 985 27,0 Hauts-de-Seine 62 457 4 265 4 280
Val-de-Marne 5 114 44,0 3 799 21,0 Seine-Saint-Denis 205 214 2 852 2 670
Petite couronne 18 385 27,0 13 416 16,0 Val-de-Marne 185 283 2 273 3 070
Seine-et-Marne 8 623 9,0 7 449 18,0 Seine-et-Marne 783 273 3 561 2 560
Yvelines 4 919 22,0 3 587 -2,0 Yvelines 396 377 2 264 2 910
Essonne 4 490 11,0 3 861 18,0 Essonne 631 242 1 459 2 590
Val-d'Oise 5 044 29,0 3 670 9,0 Val-d'Oise 410 259 1 781 2 550
Grande couronne 23 076 16,0 18 567 12,0 Ile-de-France 2 675 280 19 113 3 210
Ile-de-France 43 807 21,0 34 106 13,0
Source :Direction régionale de l'équipement Ile-de-France, Enquête sur la commercia-
lisation des logements neufs (ECLN)Source : Direction régionale de l'équipement Ile-de-France/SITADEL
Evolution entre 2003 et 2004 des surfaces de locaux autorisés par département et destination
Evolution des SHON *
En %
2En m
EquipementsEnsemble Industrie Stockage Commerce Bureaux Autres
collectifs
Paris 85 479 40,0 -53,8 653,8 -32,2 -37,4 190,9 125,1
Hauts-de-Seine 399 118 65,5 -14,2 -64,3 53,2 59,0 111,8 557,2
Seine-Saint-Denis -227 372 -32,8 -80,9 -38,0 -43,6 -23,0 30,5 -7,0
Val-de-Marne 7 146 1,7 -34,7 -37,5 8,4 -25,3 24,2 188,6
Petite couronne 178 892 10,4 -59,4 -43,5 -11,0 19,3 61,0 188,3
Seine-et-Marne -259 587 -28,2 -26,4 -60,5 67,5 -14,4 -29,6 -1,4
Yvelines -28 235 -5,9 28,0 109,3 3,9 -63,6 32,2 0,4
Essonne 46 857 9,9 108,8 19,7 20,8 -24,4 11,7 -27,2
Val-d'Oise 5 127 1,2 -10,0 39,3 -46,2 15,7 22,0 15,0
Grande couronne -235 838 -10,3 5,8 -27,8 13,1 -33,6 2,0 -2,2
Ile-de-France 28 533 0,7 -22,9 -30,6 1,5 -5,7 39,3 43,1
*SHON : surface hors œuvre nette.
Source : Direction régionale de l'équipement Ile-de-France/SITADEL (Système d'information et de traitement automatisé des données élémentaires sur les logements et les locaux)
Insee Ile-de-France 2005 Regards sur... l'année économique et sociale 2004

Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin