Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

L'Isle-d'Abeau et le Nord-Isère, le développement d'un pôle de l'aire métropolitaine

De
56 pages
La ville nouvelle de l'Isle d'Abeau offrait 18 800 emplois au recensement de 1999. Les activités économiques présentes sur la zone sont diversifiées : industries électriques et électroniques, commerce de gros, transports, services aux entreprises. La ville nouvelle constitue une plate-forme logistique importante dans l'est lyonnais. Grâce à la présence de ces activités, l'Isle-d'Abeau apparaît comme un pôle d'emplois qualifiés. Le taux d'emplois "métropolitains supérieurs" y est plus élevé que dans des aires urbaines de taille comparable. Le nombre d'emplois localisés dans la ville nouvelle est en forte croissance. Son dynamisme économique se manifeste par la construction de locaux professionnels et par la création d'établissements. Grâce à la croissance de l'emploi au cours des années 90, elle est devenue un pôle d'emploi à part entière. Les déplacements quotidiens d'actifs se multiplient : les flux d'entrants sont très supérieurs aux flux de sortants En matière d'emploi, la population de la ville nouvelle apparaît plus stable que celle du reste de la couronne périurbaine lyonnaise. En revanche, le degré d'autonomie n'y est pas plus important : la part des emplois occupés par des actifs résidents est proche de ce qu'elle est dans la périphérie de Lyon. La ville nouvelle joue un rôle de pôle d'emploi local marqué : ses emplois attirent davantage les actifs des communes les plus proches. Les emplois tendent à se localiser de plus en plus dans la commune de Saint-Quentin-Fallavier alors que l'Isle-d'Abeau et Villefontaine ont convergé vers des structures proches et ont une fonction plus résidentielle. Cette évolution est en partie liée aux déplacements de population. Ces mouvements migratoires conduisent à un brassage de population très marqué. La ville nouvelle, qui compte près de 39 000 habitants en 1999, est un pôle attractif de population et un pôle diffusant vers les communes alentour.
Voir plus Voir moins
’ ’ L Isle-d Abeau et le Nord-Isère
le développement d un pôle de l aire métropolitaine
Introduction Synthèse
SOMMAIRE
L'emploi et les activités économiques b La localisation de l'emploi b Les emplois métropolitains supérieurs b L'évolution de l'emploi salarié privé b Les spécificités de l'emploi salarié privé b La construction de locaux b Les créations et transferts d'établissements b Le rayonnement des entreprises et la dépendance des emplois
Les flux domicile-travail b Les actifs venant de l'extérieur de la ville nouvelle b Les actifs de la ville nouvelle travaillant à l'extérieur b Le solde des échanges d'actifs avec l'extérieur b Les flux domicile-travail des communes de la ville nouvelle
Les migrations résidentielles b Le contexte démographique b Les nouveaux arrivants dans la ville nouvelle b Les sortants de la ville nouvelle b Bilan : communes excédentaires et communes déficitaires b La mobilité résidentielle intracommunale b Le profil socio-démographique des migrants et des stables
 5  6
 9  15 19 20 22 23 26
29 31 33 35
41 43 45 47 49 52
3
4
La ville nouvelle dans son environnement
S i i a i t n F i -t-t n l l l -a l t a l-Q v i aQ u i i e r v e r r t iu n i ti e t e i --r n n -tin-SAN (Four, L’Isle-d’Abeau, ' ' LI' I I l l s l -l e--e d' ' -' A d b ' e A a b u eau Saint-Quentin-Fallavier, Vil V l i e i i l l l l f ef o f f o n n t t t t a a i i i i n n e e V a l Lu' l ul l -x I -x -s-iMl il i i li M e i u lieu Vaulx-Milieu, Villefontain ) e F o r ru u r r SDAU de L’Isle-d’Abeau SATIN Aire urbaine de Lyon : Pôle urbain (unité urbaine) Couronne périurbaine Zone d’emploi de Lyon Département Fleuves Voies ferrées Autoroutes Aéroport Source : Insee © IGN 1999 - Insee 2002
Une unité urbaine est un ensemble d’une ou plusieurs communes présentant une continuité du bâti (pas de coupure de plus de 200 mètres entre deux constructions) et comptant au moins 2 000 habitants. Si elle est constituée de plusieurs commu-nes, l’unité urbaine est dénommée agglo-mération multicommunale. Une aire urbaine  est un ensemble de communes d’un seul tenant et sans en-clave, constitué par un pôle urbain (unité urbaine offrant 5 000 emplois ou plus) et une couronne périurbaine (communes rurales et unités urbaines dont au moins 40 % de la population résidente ayant un emploi travaille dans le reste de l’aire urbaine). Une zone d emploi est un espace à l’in-térieur duquel la plupart des actifs rési-dent et travaillent et où les établissements trouvent l’essentiel de la main-d’œuvre dont ils ont besoin.
Les dossiers Insee Rhône-Alpes n° 142
s leuvnoleelpas,ucitreilsed liv e statut paritles ro d trat en, esbeauv reulreé'ovnid  feslluesqlei rmA'd-elsI'L erugiealirreirotnerét ec reu p àeu pntroes UADS sel ,000 cohs dehémas sc red sapalécmep-loi solidarit éter neuoevllmet enbaur (inU)SR1ud éd 3bmec2 er
5
Les dossiers Insee Rhône-Alpes n° 142
L commun. Dans ce contexte, l'EPIDA (Établissement Public d'aménagement de L'Isle-d'Abeau) a de-mandé à l'Insee Rhône-Alpes de mener une étude afin d'éclairer les problématiques actuelles les plus marquantes de la ville nouvelle. Celles-ci recouvrent les questions économiques (concentration d'activi-tés économiques importantes, emplois supérieurs), les questions de déplacements domicile-travail (identité du pôle d'emploi de L'Isle-d'Abeau) et les questions de migrations résidentielles (stabilité de la population). La création de la ville nouvelle de L'Isle-d'Abeau résulte de la décision du comité interministériel d'aménagement du territoire (CIAT) du 26 mai 1970. La loi Boscher du 10 juillet 1970 puis la loi Rocard du 13 juillet 1983 ont été les textes fondateurs du régime institutionnel et réglementaire des villes nou-velles. Le territoire de la ville nouvelle de L'Isle-d'Abeau est ainsi organisé en Syndicat d'Agglomé-ration Nouvelle (SAN) regroupant 5 communes et 38 800 habitants en 1999 (contre 7 900 en 1975) : Four, L'Isle-d'Abeau, Saint-Quentin-Fallavier, Vaulx-Milieu et Villefontaine. La plus grande partie de la population est localisée à Villefontaine (46 % en 1999) et à L'Isle-d'Abeau (31 %) tandis que l'emploi est pour l'essentiel situé à Saint-Quentin-Fallavier (52 % des emplois offerts par la ville nouvelle en 1999). Dans ce dossier, le SAN est comparé à deux péri-mètres plus larges dont il fait partie : le schéma di-recteur d'aménagement et d'urbanisme de L'Isle-d'Abeau (SDAU) d'une part et le Syndicat d'études pour l'Aménagement Territorial de l'Isère du Nord (SATIN) d'autre part. Le SDAU (107 600 habitants en 1999), approuvé en 1978, regroupe 33 commu-nes toutes situées dans l'Isère et intègre notamment Bourgoin-Jallieu et La Verpillière. Ces deux com-munes appartiennent aussi au SATIN (93 400 habi-tants en 1999) qui comprend au total 27 commu-nes en 2002, toutes iséroises. Dans le cadre de la
Introduction
(SCOT). Le SDAU de L'Isle-d'Abeau était toujours en vigueur lors de l'élaboration de ce dossier. La décision de le mettre en révision a été prise : le périmètre du SCOT Nord-Isère a été arrêté le 5 fé-vrier 2001 et porte sur 94 communes. Le syndicat mixte pour l'élaboration et le suivi du SCOT Nord-Isère a été créé quant à lui le 27 décembre 2001. Par ailleurs, afin de situer la ville nouvelle dans un contexte territorial et socio-économique plus large et d'enrichir l'analyse, quelques autres zones de comparaison ont été privilégiées. Le SAN appar-tient en particulier à l'aire urbaine de Lyon (296 com-munes au total et 1,65 million d'habitants en 1999), constituée de l'agglomération lyonnaise et de sa couronne périurbaine. Le comportement de la po-pulation de la ville nouvelle en matière de déplace-ments domicile-travail et de migrations est ainsi comparé à celui des habitants des autres commu-nes de la couronne périurbaine de Lyon. De la même façon, des éléments de comparaison avec la zone d'emploi de Lyon (267 communes et 1,62 million d'habitants en 1999), dont fait également partie la ville nouvelle, sont apportés dans l'analyse sur l'em-ploi et les activités économiques. D'autres zones de comparaison ont été utilisées ponctuellement, comme la commune ou l'agglomération de Bourgoin-Jallieu. Les analyses présentées dans ce dossier s'appuient essentiellement sur les résultats du recensement de la population de mars 1999. Dans la partie sur l'emploi et les activités économiques, d'autres sour-ces ont également été utilisées : UNEDIC (emploi salarié privé), direction régionale de l'Équipement (construction de locaux), répertoire des établisse-ments SIRENE (créations et transferts d'établisse-ments, rayonnement et dépendance). Quelle que soit la source utilisée, l'emploi est loca-lisé dans la commune où sont affectés les effectifs des différents établissements, en fonction de leur adresse d'implantation dans le répertoire SIRENE.
’ ’ L Isle-d Abeau et le Nord-Isère
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin