Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

La saison touristique 2003 : un bilan très positif (Octant n° 97)

De
3 pages
De mai à septembre 2003, la fréquentation hôtelière progresse de 2,6 % par rapport à la saison 2002. La région est la seule à enregistrer une augmentation de sa clientèle française et de sa clientèle étrangère. Dans l'hôtellerie de plein air, l'accroisssement du nombre de nuitées est proche de 17 %, aussi bien grâce aux campeurs français qu'aux campeurs étrangers.
Voir plus Voir moins

Tourisme
La saison touristique 2003 :
un bilan très positif
De mai à septembre 2003, la fréquentation en hausse de 2,6 %. Néan-
moins la région se distinguehôtelière progresse de 2,6 % par rapport
puisqu’elle est la seule à enre-
à la saison 2002. La région est la seule à enregistrer gistrer une augmentation à la
une augmentation de sa clientèle française et de sa fois des nuitées françaises et
étrangères.clientèle étrangère.
Dans l’hôtellerie de plein air, l’accroisssement du La progression des nuitées fran-
nombre de nuitées est proche de 17 %, aussi bien çaises en Bretagne est inférieure
à celle constatée au niveau na-grâce aux campeurs français qu’aux campeurs
tional. En revanche, concernant
étrangers. l’évolution des nuitées étrangè-
res, la Bretagne occupe la pre-
e mai à septembre 2003, 12,1 % par rapport à l’an passé. mière place (+ 7,6 %). FranceD13 880 300 nuitées ont Ce chiffre est à peine inférieur entière, on assiste à un recul im-
été comptabilisées dans les hô- au nombre de nuitées enregis- portant de la clientèle étrangère
tels et campings de Bretagne, trées en 1999, année remar- (- 15,5 %).
soit une progression globale de quable pour le tourisme breton.
Augmentation
Hôtellerie : 4 millions de nuitées
de la fréquentation
dans tous les
Dans l’hôtellerie homologuée, Clientèles française et départements
la hausse de fréquentation déjà étrangère : toutes deux
observée entre 2001 et 2002 en hausse en Bretagne
s’amplifie en 2003 : on compte Tous les départements affichent
4 041 200 nuitées. Toutefois il des résultats positifs. L’Ille-et-
en manque encore près de De mai à septembre 2003, le Vilaine reste le département le
80 000 pour égaler le record nombre de nuitées diminue de plus fréquenté. Il réalise plus du
5 % en France métropolitaine. tiers des nuitées, mais c’est dansétabli en 1999.
Cependant cinq régions annon- ce département que le nombre
cent des résultats positifs : la de nuitées progresse le moins. ALe taux global d’occupation
augmente de 1,2 point, attei- Lorraine et quatre régions du lit- l’opposé dans les Côtes-
d’Armor, l’augmentation estgnant 65,8 % en moyenne sur toral nord et ouest. La plus forte
l’ensemble de la saison. Parallè- évolution s’observe en Haute- proche de 5 %.
-lement, la part de la clientèle Normandie (+ 6,2 %). La Bre
d’agrément progresse au détri- tagne arrive en troisième posi- La clientèle française est en re-
pli en Ille-et-Vilaine et reste pra-ment de la clientèle d’affaire. tion avec un nombre de nuitées
22 Octant n° 97 - Avril 2004 Bilan économique 2003Tourisme
Hôtellerie : évolution 2002-2003 (mai à septembre) des nuitées en Bretagne en milliers
Nuitées totales Nuitées françaises Nuitées étrangères
Variation Variation Variation
Nombre Nombre Nombreen % en % en %
Côtes-d’Armor 624 840 4,8 432 828 2,7 192 012 9,7
Finistère 995 122 4,0 719 141 4,7 275 981 2,3
Ille-et-Vilaine 1,1 - 3,5 10,71 392 005 901 688 490 317
Morbihan 2,0 0,8 6,01 029 273 798 856 230 417
Bretagne 4 041 240 2,6 2 852 513 0,6 1 188 727 7,6
Évolution 2002-2003 (mai à septembre) Évolution 2002-2003 des nuitées dans l’hotellerie
des taux d'occupation dans l'hôtellerie homologuée (mai à septembre)
Nuitées totales
En points
4
2
0
- 2
- 4 © IGN - INSEE 2004
Clientèle française
tiquement stable dans le Morbi- en Bretagne. Ils représentent à
han ; la hausse des nuitées est eux seuls plus du tiers des nui-
plus marquée dans le Finistère tées étrangères. Les Allemands
et dans les Côtes-d’Armor. Ces retrouvent de peu leur deuxiè-
hausses de fréquentation ne me place : avec 13,7 % des nui-
concernent que les mois de tées étrangères, ils devancent
juin, août et septembre. les Italiens (13,2 %).
Forte progression Des taux d’occupation
de la clientèle étrangère en hausse sur le littoral,
en Ille-et-Vilaine en baisse dans l’intérieur
Depuis deux ans la fréquenta- Le taux d’occupation progresse Clientèle étrangère
tion de la clientèle étrangère est de 2,5 points en moyenne sur le
en hausse constante quel que littoral breton. Avec + 4,6
soit le mois de la saison consi- points, le littoral des Côtes-
déré ; cependant plus de 35 000 d’Armor enregistre le meilleur
nuitées font encore défaut pour gain ; à l’opposé, le taux du lit-
retrouver le niveau de 1999. toral morbihannais ne pro-
L’afflux de clientèle étrangère gresse que de 0,5 point.
profite à tous les départements :
l’Ille-et-Vilaine en perte pour sa En Bretagne intérieure, le taux
clientèle nationale se ressaisit moyen diminue de 2,3 points ;
pour les nuitées étrangères qui la baisse est identique dans le
© IGN - Insee 2004ont augmenté de 10,7 %. A Finistère et le Morbihan (- 0,6
l’opposé, le nombre de nuitées point ), elle est en revanche plus
étrangères dans le Finistère ne marquée en Ille-et-Vilaine (- 3,4 Légende Sources (cartes et tableaux)
progresse que de 2,3 %. points). Le département des Cô-
hausse de 10 à 20 % Enquête tourisme 2003 -tes-d’Armor se distingue car il
hausse de 1 à 10 % Direction du Tourisme
Bien que leur importance dé- est le seul à afficher des taux et Insee Bretagne -stable
Réseau Morgoat, module Hôtelleriecroisse en 2003 (- 2,3 %), les d’occupation en hausse, tant baisse de 1 à 10 %
touristes britanniques demeu- sur le littoral que dans baisse de 10 à 20 %
rent les plus nombreux à venir l’intérieur.
Bilan économique 2003 Octant n° 97 - Avril 2004 23Tourisme
Camping : près de 10 millions de nuitées en 2003Évolution 2002-2003 des nuitées
dans l’hotellerie de plein air (mai à septembre)
En 2003, les conditions climati- Les campeurs étrangers sont ve-
ques exceptionnelles ont attiré nus en plus grand nombre dans
de nombreux campeurs en Bre- ce département mais encore da-Nuitées totales
tagne. Au cours de la saison, 9,8 vantage dans les Côtes-
millions de nuitées ont été pri- d’Armor:+32%.Lafréquenta-
ses en compte : ce chiffre il- tion des campings 4 étoiles s’est
lustre une progression de largement accrue (+ 34 % entre
16,6 % par rapport à la saison 2002 et 2003) : la moitié des
précédente. Le record enregis- nuitées de la clientèle étrangère
tré en 1999 est quasiment at- ont été enregistrées dans ces
teint. Cette arrivée massive de campings.
touristes profite à tous les dé-
partements. Le Morbihan af- Comme dans l’hôtellerie, les
fiche le meilleur score et c’est Britanniques sont les touristes
dans les Côtes-d’Armor que les plus nombreux en camping :
l’augmentation du nombre de en nombre de nuitées, ils repré-
nuitées est la plus importante. sentent 41 % de la clientèle
Clientèle française étrangère et précèdent les Néer-
landais et les Allemands.
Clientèle française :
une hausse de 16 %
Une hausse significative
du taux d’occupationAu cours de la saison, les cam-
pings bretons ont comptabilisé
plus de 7 millions de nuitées Dans le prolongement des évo-
correspondant à la clientèle lutions observées les années
française, soit 16 % de plus que passées, le taux moyen d’occu-
l’an passé. Cette évolution est pation des campings progresse
cinq fois supérieure à la d’une manière significative. Sur
moyenne nationale (3,2 %) et la l’ensemble de la saison 2003, il
eBretagne se place au 5 rang s’établit à 34,3 % soit une aug-
après la Haute-Normandie, la mentation de 3,8 points par rap-Clientèle étrangère
Lorraine, la Franche-Comté et port à 2002.
l’Auvergne. En 2003, le Morbi-
han a toujours la faveur des Le taux d’occupation est en
campeurs français. hausse de 4,2 points sur le litto-
ral et de 0,8 point en Bretagne
intérieure. L’accroissement du
taux d’occupation est plus sen-Campeurs étrangers : bien
sible dans les Côtes-d’Armor
plus nombreux en 2003 (+ 5,7 points) et en Ille-et-Vi-
laine (+ 5,5 points). Par mois,
les taux d’occupation moyensQuant à la clientèle étrangère
© IGN - Insee 2004
en Bretagne, sa fréquentation a sont tous supérieurs à ceux de
2002 et particulièrement celuifortement augmenté, à contre-Légende Sources (cartes et tableaux)
courant de l’évolution natio- du mois d’août qui affiche 8,2
hausse de plus de 20 % points de plus que l’an passé.nale (+ 17 % contre - 3,4 %). En
Enquête de fréquentation hôtelière -hausse de 10 à 20 % 2003, les touristes étrangers ont Pour ce même mois, le tauxDirection du Tourisme
hausse de 1 à 10 % et Insee Bretagne d’occupation le plus élevé estpassé près de 2,8 millions de
stable
nuitées dans les campings bre- observé en Ille-et-Vilaine
baisse de 1 à 10 %
(68 %).tons, dont 971 200 dans les
baisse de 10 à 20 %
campings du Finistère, soit plus
du tiers des nuitées étrangères. Élie Férard
Camping : évolution 2002-2003 (mai à septembre) des nuitées en Bretagne en milliers
Nuitées totales Nuitées françaises Nuitées étrangères
Variation Variation VariationNombre Nombre Nombre
en % en % en %
Côtes-d’Armor 27,1 24,7 32,32 008,2 1 342,6 665,6
Finistère 18,2 14,6 28,03 315,1 2 343,9 971,2
Ille-et-Vilaine 1 050,8 12,6 536,0 20,9 514,8 5,0
Morbihan 3 465,0 11,0 2 851,8 13,6 613,3 0,4
Bretagne 9 839,1 16,6 7 074,2 16,4 2 764,9 17,0
24 Octant n° 97 - Avril 2004 Bilan économique 2003
n

Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin