Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Le frémissement de l'économie conforte les transports

De
2 pages
Le transport de marchandises a été stable : la hausse du trafic routier a compensé la baisse du trafic par voie ferrée et voie fluviale. Concernant le transport de personnes, l'année 2003 confirme un ralentissement du trafic de véhicules et une réduction du nombre d'accidents. Le trafic aérien continue d'être marqué par les difficultés des compagnies aériennes. Le trafic ferroviaire de voyageurs est toujours tiré par le TER.
Voir plus Voir moins

Profil couleur : Profil d’imprimante CMJN gØnØrique
Composite Trame par dØfaut
100 100
95 95ACTIVITÉS
75 75
25 25
5 5
0 0Le frémissement de l’économie
conforte les transports
e transport de marchandises nées qui ont connu une stabilité duLe transport de marchandises L se maintient en 2003, avec trafic de poids lourds par rapport àa été stable : la hausse du trafic
près de 120 millions de tonnes de 2000.
routier a compensé la baisse
marchandises transportées, prove-
du trafic par voie ferrée et voie nant ou à destination de l’Alsace. Il Le trafic de marchandises par voie
fluviale. reflète la situation économique mi- ferrée diminue de 10 %, avec 13
tigée dans la région et dans le reste millions de tonnes transportées. CeConcernant le transport
de l’Europe. Cette stabilité du trafic recul concerne plus particulière-de personnes, l’année 2003
de marchandises provient d’une ment le trafic international, qui di-
confirme un ralentissement
hausse du transport routier de mar- minue de 13 %.
du trafic de véhicules chandises, contrebalancée par un
et une réduction du nombre recul sensible des transports ferro- Le transport rhénan des ports al-
viaires et fluviaux. saciens fléchit fortement de 10 %d’accidents. Le trafic aérien
sur un an, et revient à 14,1 millionscontinue d’être marqué par
de tonnes, en recul de 18 % sur l’ex-Stabilité du traficles difficultés des compagnies
ceptionnelle année 2000. Le reculde marchandisesaériennes. Le trafic ferroviaire du trafic affecte le port autonome de
de voyageurs est toujours tiré Strasbourg, avec une déperditionEn Alsace, le trafic routier de poids
lourds retrouve le rythme de la dé- de 12 %, soit 1,1 million de tonnespar le TER.
cennie précédente, avec une crois- en moins. Le port de Mulhouse
sance de 5 % par rapport à 2002. connaît une moindre réduction de
Cette reprise fait suite à deux an- son trafic, en recul de 5 %. Le trafic
Fléchissement du trafic des ports alsaciens
1 800
Milliers de tonnes
1 600
Ensemble
1 400
1 200
1 000
Port autonome de Strasbourg
800
600
100 100
40095 95
Ports de Mulhouse-Rhin
20075 75
janvier avril juillet octobre janvier avril juillet octobre janvier avril juillet octobre janvier avril juillet octobre janvier
2000 2001 2002 2003 2004
25 2524
5 5
0 0Chiffres pour l'Alsace · dossier n° 6 · L'année économique et sociale 2003 · juillet 2004
7ACTIVITES bis.ps
R:\Publications\BILAN\ACTIVITES.vp
mercredi 7 juillet 2004 15:08:40
Sources : VNF, ports de Mulhouse-Rhin
et port autonome de StrasbourgProfil couleur : Profil d’imprimante CMJN gØnØrique
Composite Trame par dØfaut
100 100
95 95ACTIVITÉS
75 75
25 25
5 5
0 0
des ports rhénans d’Alsace pour- spectaculaire du quart par rapport Un trafic ferroviaire de
suit son développement, avec au pic de 2000. Le nombre de tués voyageurs tiré par le TER
+16 % en 2003, rythme voisin de la (149) a diminué de moitié par rap-
moyenne annuelle de ces quatre port à l’hécatombe du début des Le train express régional continue
dernières années. années 1990. de connaître une progression satis-
faisante du nombre de voya-
geurs/km, avec +4,5 %. Elle est ce-La baisse du nombre d’accidents Difficultés
pendant en retrait sur la tendancese confirme des compagnies aériennes
de ces dernières années, et surtout
La hausse du trafic routier des vé- La reprise du trafic aérien en 2003 sur la hausse exceptionnelle de
hicules se limite à moins de 2 %. Il a été contrariée par la guerre en 10 % en 2000. Les projets de nouvel-
s’agit d’une forte décélération par Irak et l’épidémie de SRAS. Mais les voies et d’une offre élargie laissent
rapport aux années 1990 : on est les difficultés de la compagnie aé- augurer d’une poursuite de cette ten-
passé d’un rythme de croissance rienne Swiss ont accentué le recul dance, et même d’une accélération
de plus de 4 % à moins de 2 % de- du trafic aérien, qui atteint 10 % avec les projets tram-train.
puis quatre ans. La saturation des pour les aéroports alsaciens. Avec
2,49 millions de passagers, l’aéro-routes en est la cause essentielle.
port de Bâle-Mulhouse connaît une Serge AUVRAY
La réduction du nombre d’acci- chute de 19 %. À l’inverse, l’aéro- Direction régionale de
dents s’est poursuivie en 2003. Le port de Strasbourg-Entzheim a en- l’Équipement
nombre d’accidents corporels s’é- registré une hausse du trafic aérien
de 2,3 %, avec un peu plus de deuxtablit à 2 447 en Alsace, soit un re-
cul de 9 % sur 2002, et une chute millions de passagers.
Mise en service du pont Pierre Pflimlin et d’une nouvelle section de la VRPV,
de Niedernai à Innenheim
Le trafic sur le pont Pflimlin est en progression constante et régulière depuis sa mise en service en octobre 2002 :
environ 7 600 véhicules/jour en moyenne, soit, les jours ouvrés, près de 10 000 véhicules, dont 1 850 poids
lourds. Le trafic lourd est stable au pont de l’Europe (2 650 PL/jour), après un transfert d’environ 500à1000
poids lourds par jour ouvré sur le pont Pflimlin, mais le trafic léger est en forte augmentation ces derniers mois,
comme sur la plupart des franchissements du Rhin.
De manière plus générale, le trafic aux points "frontière" et notamment sur le Rhin est en forte augmentation
entre 2000 et 2002, avec une croissance moyenne de 12 % du trafic quotidien. Entre 2002 et 2003, c’est une
croissance moyenne de 4 % qui est observée, traduisant un réel dynamisme transfrontalier dont l’ouverture du
pont Pierre Pflimlin a été une importante illustration.
En parallèle, l’ouverture de la déviation d’Innenheim, en novembre 2003, a permis sans doute de délester la
RN83 d’une partie du trafic poids lourds. Cependant, cet effet reste modeste en l’absence de l’achèvement de la
Voie Rapide du Piémont des Vosges (VRPV), et il a été plus que contrebalancé par un accroissement du trafic sur
la RN83 suite à l’ouverture du pont Pflimlin. En moyenne par jour ouvré, le trafic passe sur la RN83 au niveau
d’Hindisheim de 4 700 à 5 000 poids lourds par jour, le trafic sur l’A35 à Niedernai, lui, de 6 400à6100
poids lourds par jour entre 2002 et 2003.100 100
Olivier QUOY95 95
DRE Alsace
75 75
25 2525
5 5
0 0Chiffres pour l'Alsace · dossier n° 6 · L'année économique et sociale 2003 · juillet 2004
8ACTIVITES bis.ps
R:\Publications\BILAN\ACTIVITES.vp
mercredi 7 juillet 2004 15:08:48

Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin