Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Le tourisme en Ile-de-France en 2004

De
3 pages
En 2004, la région Ile-de-France renoue avec une fréquentation touristique plus dynamique.L’hôtellerie se ressaisit. Le nombre des nuitées en camping augmente. Le retour de la clientèleétrangère a largement contribué au redressement de l’activité touristique francilienne même si lesséjours sont plus courts.
Voir plus Voir moins


N° 96 - juillet 2005
Le tourisme en Ile-de-France en 2004


En 2004, la région Ile-de-France renoue avec une fréquentation touristique plus dynamique.

L’hôtellerie se ressaisit. Le nombre des nuitées en camping augmente. Le retour de la clientèle

étrangère a largement contribué au redressement de l’activité touristique francilienne même si les
séjours sont plus courts.

La fréquentation hôtelière en Ile-de-France en 2004
(en milliers)
En 2004, dans l’hôtellerie francilienne,
Catégories Ensemble0* 1* 2* 3* 4*
l’activité se ressaisit après une année
2003 morose. Le nombre de séjours Arrivées 2004 4 228 1 391 10 428 9 004 5 279 30 330 progresse de 8,9 %, pour s’établir à 30,3
- françaises 3 221 957 6 527 3 666 1 241 15 611
millions. Il dépasse même de 4,5 % le
- étrangères 1 006 435 3 902 5 338 4 038 14 719nombre d’arrivées comptabilisées en
Evolution 2003/2004 (%) 7,6 11,1 5,2 9,9 15,9 8,92000, année particulièrement bonne pour
le tourisme. Ces résultats sont dus
Nuitées 2004 6 803 2 487 19 945 18 956 10 455 58 645principalement à l’afflux de la clientèle
étrangère, dont le nombre de séjours - françaises 4 979 1 534 10 685 6 239 2 012 25 450
s’accroît de 13,2 % après un recul de - étrangères 1 823 953 9 260 12 717 8 443 33 196
14 % en 2003. La fréquentation française
Evolution 2003/2004 (%) -0,8 -0,3 -2,4 4,7 13,9 2,8maintient sa progression. Les arrivées
augmentent de 5,2 %, les nuitées de
Taux d'occupation 2004 71,4 64,1 67,8 69,2 64,5 67,92,8 % par rapport à 2003.
Evolution 2003/2004 (pt) 0,0 -1,1 -0,9 1,6 2,2 0,5
Source : INSEE-Direction du Tourisme-Observatoire du Tourisme d’Ile-de-France
Une activité hôtelière irrégulière

Au cours de l’année, l’activité hôtelière a été rythmée par Variation du nombre des nuitées dans les hôtels
une succession de baisses et de reprises de la entre 2003 et 2004
fréquentation. La période estivale a été décevante : le
%
15nombre de nuitées recule au mois d’août et descend
ainsi en dessous du seuil bas atteint en 2003. En
revanche, l’arrière saison, grâce à ses multiples salons,
10
surprend par ses bons résultats. Après un mois de
novembre médiocre, la fréquentation reprend à nouveau
5en fin d’année.

0L’hôtellerie haut de gamme redémarre

-5Le taux d’occupation de l’hôtellerie francilienne, toutes
catégories confondues, se situe pour 2004 à 67,9 %. Il nuitées étrangères
progresse de 0,5 point après trois années de baisse. nuitées françaises
-10
nuitées totalesLes établissements haut de gamme (4* ou plus)
particulièrement pénalisés par la chute de l’activité
r -15touristique en 2003, ont retrouvé une partie de leu
jan fév mars avril mai juin juil août sept oct nov décclientèle. En revanche, l’hôtellerie économique et
moyenne gamme s’en sort moins bien.
Source : INSEE-Direction du Tourisme-Observatoire du Tourisme
d’Ile-de-France Durée moyenne de séjour depuis 2000Le retour des clientèles « phare »

(en jours)
En 2004, l ‘activité hôtelière francilienne doit sa
Hôtels 2000 2001 2002 2003 2004meilleure tenue au retour des clientèles lointaines.
La fréquentation américaine, qui avait chuté en
0 étoile 1,9 1,8 1,8 1,7 1,42003 av ec la guerre en Irak, reprend. Les nuitées
américaines progressent de 6,7 %, celles des
1 étoile 2,1 1,8 1,9 2,0 1,6 Japonais de 4,7 %. Cependant ces bons résultats
restent encore éloignés des niveaux de
2 étoiles 2,1 2,1 2,1 2,1 1,9 fréquentation observés en 2000, 2001 et 2002.

En Ile-de-France, la fréquentation européenne 3 étoiles 2,3 2,3 2,3 2,2 2,1
participe également au redressement de l’activité
hôtelière, alors qu’au plan national elle diminue 4 étoiles et plus 2,1 2,1 2,0 2,0 2,0
pour la deuxième année consécutive. Parmi les Ensemble 2,1 2,1 2,1 2,0 1,9
principales clientèles européennes, l’Espagne,
l’Allemagne, les Pays-Bas affichent des hausses
Source : INSEE-Direction du Tourisme-Observatoire du Tourisme d’Ile-de-France allant de 13 à 18 %. Les nuitées britanniques

augmentent de 3 %. En revanche, les nuitées
Fréquentation de la clientèle étrangèrerusses et suisses diminuent respectivement de (Nuitées en milliers)26 % et de 18 %.

Russie -25,7 % nuitées 2004
Erosion de la durée moyenne de séjour nuitées 2003Suisse -17,7 %

+6,4 %Belgique Depuis 2003, la durée des séjours dans
l’hôtellerie diminue régulièrement. Elle se situe en +13 %Pays bas
dessous de la barre des 2 jours et concerne aussi +4,7% Japon
bien la clientèle française qu’étrangère. Si le -1,9 %Italienombre de séjours a augmenté de façon sensible
en 2004, la baisse des nuitées tend à prouver que +18,4 %Allemagne
le c omportement des touristes évolue : ils
Espagne +18,4 % favorisent le fractionnement de leurs congés.
+6,7 % Etats-Unis
+3,4 %Royaume uni
0 1 000 2 000 3 000 4 000 5 000 6 000 7 000
Source : INSEE-Direction du Tourisme-Observatoire du Tourisme d’Ile-de-France

Impact de la CAPITALE
Le tourisme en Ile-de-France … c’est aussi sur l'activité hôtelière francilienne
l’hôtellerie de plein air
de 0 à 2 de 3 à 4
Catégories ensemble L’hôtellerie de plein air en Ile de France représente un
étoiles étoiles
peu plus d’un million de nuitées chaque année (1,1 %
Taux d'occupation 2004 70,6 69,3 69,8 des nuitées françaises), principalement sur des
emplacements nus. Elle attire une clientèle très Evolution 2003/2004 -1,7pts 1,9 pts 0,4 pts
largement étrangère (82,5 %).
Nuitées 2004 12 355 19 214 31 569
De mai à septembre 2004, les arrivées ont diminué - françaises 6 461 4 590 11 051
de 5,5 % par rapport à la saison 2003. Toutefois, les
- étrangères 5 894 14 625 20 518
nuitées ont progressé de 2,9 % en raison de
-5,2 pts 7,7pts 2,2 ptsEvolution 2003/2004 l’augmentation de la durée moyenne de séjour.
Poids de Paris / Ile-de-
42,3 65,3 53,8 La capacité totale est d’un million d’emplacements France (nuitées) en %
avec une large prépondérance des emplacements
nus (90,4 %). Malgré l’augmentation des nuitées, le nuitées ( en milliers) evolutionPrincipales nationalités
taux d’occupation (29,1 %) a baissé de 2,4 points par 2003/2004 en %2003 2004
rapport à 2003, en raison d’une offre en emplacement
en progression (+6,6 %). Etats-Unis 3 336 3 512 5,3

Royaume-Uni 3 035 2 898 -4,5 Cette année, les étrangers sont venus moins
Italie 1 920 1 950 1,6 nombreux mais ont séjourné un peu plus longtemps.
Les trois pays de résidence les plus représentés sont Japon 1 474 1 606 9,0
les Pays-Bas, la Grande-Bretagne et l’Allemagne. La
Allemagne 1 236 1 401 13,4
fréquentation de ces trois clientèles a augmenté dans
Espagne 1 275 1 329 4,3 les campings franciliens ; à l’inverse, en province, elle
Pays-Bas 589 601 2,0 a diminué.
Russie 544 459 -15,5
® Phovoir Parc des hôtels et des campings franciliens au 01/01/2004





HOTELS CAMPINGS
Nombre Capacité en chambres Localisation Capacité en emplacements Nombre
1 494 77 013 Paris 510 1
358 29 548 Petite Couronne 564 2
505 37 479 Grande Couronne 14 451 97
2 357 144 040 Ile-de-France 15 525 100
18 391 613 142 France métropolitaine 924 378 8 289

Source : Enquete de fréquentation hotelière, Insee - Direction du tourisme - Observatoire Régional du Tourisme d'Ile-de-France
Au 1er janvier 2004, la région Ile-de-France dispose :
- d'un parc de 2 357 hôtels dont plus de 63% concentré dans la capitale,
- d'un parc de 100 campings, quasiment tous situés en Grande Couronne.
SOURCES :
L’enquête de fréquentation hôtelière est effectuée mensuellement auprès d’hôtels homologués de toutes catégories (0 à 4 étoiles
luxe) ainsi que des hôtels homologués de chaîne ; elle est réalisée nationalement en partenariat entre l’INSEE et la Direction du
Tourisme et bénéficie dans la plupart des régions d’une extension d’échantillon financée par les partenaires locaux du tourisme (en Ile-
de-France, l’enquête fait l’objet d’un partenariat avec l’ORTIF - Observatoire Régional du Tourisme d’Ile-de-France). La collecte du
nombre de chambres occupées chaque jour ainsi que des arrivées et nuitées par pays de résidence du touriste permet le calcul du taux
d’occupation, de durées moyennes de séjour et de volumes de nuitées et d’arrivées.
L’enquête de fréquentation dans l’hôtellerie de plein air est réalisée en partenariat entre l’Insee et la Direction du Tourisme. Le
champ de cette enquête est l’ensemble des campings classés (1 à 4 étoiles) possédant au moins un emplacement de passage.
L’enquête, exhaustive, est réalisée mensuellement au cours de la saison d’été (mai à septembre).
DEFINITIONS :
Arrivées : nombre de clients différents qui séjournent une ou plusieurs nuits consécutives dans un même hôtel (ou le même camping).
Nuitées : nombre total de nuits passées par les clients dans un hôtel ou un camping.
Taux d’occupation : rapport du nombre de chambres (ou d’emplacements) occupées, par le nombre de chambres (ou
d’emplacements) effectivement disponibles.
Emplacement de passage : emplacement destiné à une clientèle touristique n’y élisant pas domicile.


C. DRIGNY- MERIEL - P. DORENLOT
(Cartographie : Virginie PIC)
Rédaction achevée le 18 juillet 2005
Direction régionale de l’INSEE Ile-de-France 7, rue Stephenson Montigny-le-Bretonneux 78188 Saint-Quentin-en-Yvelines cedex -
Abonnement bimestriel gratuit à la lettre d’information électronique Insee Ile-de-Fr@nce Infos à partir du site internet de la direction
régionale d’Ile-de-France : www.insee.fr/ile-de-france - Directeur de publication : Alain CHARRAUD - Rédaction et conception de la
maquette : Service statistique de la direction régionale - ISSN 1635-9984 - Code SAGE AFCH0552 - Dépôt légal 2nd semestre 2005 ©
INSEE 2005
Pour tout renseignement complémentaire, contacter le 01 30 96 90 51

Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin