Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Le zonage en aires urbaines 2010 : en Pays de la Loire, les villes tissent leur toile toujours plus loin

De
6 pages
Le zonage en aires urbaines 2010 : en Pays de la Loire, les villes tissent leur toile toujours plus loin Un mouvement d’extension et de densification (cf. Avertissement méthodologique) se sont formés présageant d’une future croissance géographique. Laval se rap- Densification de Extension de Croissance de l’aire urbaine Aire urbaine proche ainsi de Rennes par Vitré. De l’aire urbaine l’aire urbaine en nombre d’habitants même, La Roche-sur-Yon frôle Les Sables- Nantes 77 800 80 700 158 500 d’Olonne tout en se rapprochant de l’aire Angers 20 500 42 900 63 400 urbaine nantaise par l’intermédiaire de Le Mans 17 200 37 800 55 000 l’aire de Legé. Saint-Nazaire 16 800 18 400 35 200 Enfin, trois grandes aires urbaines Laval 9 400 6 900 16 300 régionales connaissent pour les deux La Roche-sur-Yon 13 400 0 13 400 indicateurs (densification et extension Cholet 2 900 28 600 31 500 www.insee.fr/pays-de-la-loire géographique) des évolutions faibles Les Sables-d’Olonne 4 500 0 4 500 ou moyennes. Ainsi, si l’aire urbaine de Saumur – 700 – 700 – 1 400 N° 98. Octobre 2011 Mayenne, qui jouxte dorénavant celle de Sablé-sur-Sarthe 2 200 500 2 700 Laval, gagne environ 2 500 nouveaux Fontenay-le-Comte 1 700 1 300 3 000 habitants entre 1999 et 2008, celle Mayenne 1 300 1 200 2 500 d’Ancenis en perd près de 4 000 par Challans 3 300 5 700 9 000 Le zonage en aires un resserrement géographique de sa La Ferté-Bernard 1 500 2 900 4 400 couronne.
Voir plus Voir moins
N° 98. Octobre 2011
Le territoire des Pays de la Loire enregistre à la fois une concentration de l’emploi dans les pôles urbains et une localisation dispersée de la population en dehors. Les ligériens bénéficient ainsi d’un réseau structuré de villes moyennes qui se déploie autour de grands centres urbains dynamiques, le tout formant un maillage serré du territoire. De fortes interactions entre villes et campagnes sont mises à jour. Ainsi, de nombreuses communes rurales accueillent à la fois de nouvelles familles de « rurbains » tout en maintenant une activité et un paysage ruraux. Aux côtés de ce réseau qui s’étend, quelques communes, rurales et urbaines, demeurent toujours hors influence des pôles. Par le jeu de l’extension de leurs contours, de la densification de leur pôle ou de leur couronne, les grandes aires urbaines de la région tissentainsi leur toile et dessinent de nouveaux couloirs de déplacements. Leur hiérarchie n’est pas pour autant bouleversée :Nantes conserve sa place prédominante dans les Pays de la Loire.
Philippe GRAY Laurence HAUTBOIS
www.insee.fr/pays-de-la-loire
Le zonage en aires urbaines 2010 : en Pays de la Loire, les villes tissent leur toile toujours plus loin
2 vecunesuperficie000 km,de 32 la région des Pays de la Loire fait A partie des cinq régions de France de province les plus étendues. Elle est la quatrième la plus peuplée. Sa densité de population est légèrement plus élevée que celle du reste de la province.
Un réseau de villes pour un maillage serré du territoire régional
De 1999 à 2008, la périurbanisation s’est poursuivie en Pays de la Loire comme en France, étendant toujours plus loin l’aire d’influence des villes. Le développement économique des grands pôles urbains et les différents choix de résidence des ménages ont mis à jour une nouvelle image du territoire. Ainsi, en 2008, 97 % des habitants des Pays de la Loire résident dans un espace sous influence des aires. Cette proportion est supérieure à celle de la France de pro-vince (France métropolitaine hors aire urbaine de Paris): la région se démarque par un maillage plus serré d’aires. En effet, autour de grandes aires urbaines qui concentrent une part importante de l’emploi et de la population régionale, les Pays de la Loire disposent également d’un réseau dense d’aires, moyennes ou
petites, qui se répartissent presque uni-formément sur l’ensemble du territoire.
La région compte aujourd’hui 68 aires (pôles de plus de 1500 emplois et leur couronne) qui s’étendent sur 52 % du territoire régional, contre seulement 43 % en moyenne nationale.
Les grands pôles urbains renforcent leur poids structurant pour l’emploi. Nantes, Saint-Nazaire, Angers et Le Mans, ainsi que leur couronne, concentrent un peu plus de la moitié de la population régio-nale (51 %). Ils forment un large ensemble le long de l’axe autoroutier reliant Paris à l’océan via les aires urbaines d’Ancenis, de Sablé-sur-Sarthe et de La Ferté-Bernard. Au nord de cette bande, se trouvent les grandes aires urbaines de Laval et de Mayenne et, au sud, celles de Challans, Les Sables-d’Olonne, La Roche-sur-Yon, Cholet, Saumuret Fontenay-le-Comte.
Des communes rurales qui se « rurbanisent »
Peu de portions du territoire des Pays de la Loire échappent aujourd’hui à l’in-fluence urbaine. Le contour des aires urbaines 2010 ne distingue plus un espace à dominante urbaine d’un espace à dominante rurale. Ainsi, si les pôles sont
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin