La lecture en ligne est gratuite
Télécharger

numéro 13-32 : septembre 2003
SYNTHESE CONJONCTURELLE BREVES
Forte augmentation du nombre de demandeurs d'emploi Dans le Gers, 1 106 véhicules particu-
liers neufs ont été immatriculés au cours
er e du 2 trimestre 2003, soit une baisse deAu 1 trimestre 2003, l’em- Evolution du taux de chômage
eprès de 18 % par rapport au 2 trimes-ploi salarié (hors agriculture, éduca- et de l'emploi salarié
Emploi (base100 au 4 T 94) Taux de chômage (%) tre 2002.tion, administration, santé et action
128 8,5
sociale) est en hausse de 0,6 % dans
124 Emploi Les commandes de portes et8,0
le Gers. Sur un an, de mars 2002 à 120 tronçons de fuselage pour 100 Embraer
7,5
116mars 2003, il progresse de + 1,9 % ayant dopé son activité, Latécoère va
7,0
112soit le plus fort taux de la région. embaucher 20 à 30 personnes sur son
108 6,5 site de Gimont d’ici la fin de l’année pourFin juin 2003, le taux de
104 Chômage 6,0 atteindre 150 salariés.chômage s’établit à 6,3 % dans le
100
Gers, soit une hausse de 0,2 point 5,5
4T94 4T95 4T96 4T97 4T98 4T99 4T00 4T01 4T02 Equip’Aéro à l’Isle-Jourdain construit
en un an. Ce taux reste nettement Emploi salarié Taux de chômage un nouveau site de 3 300 m² sur la zone
er e1 trimestre 2003 2 trimestre 2003 (%)inférieur aux moyennes régionale (en milliers) de Rudelle pour regrouper les ateliers
Gers 32,3 6,3(9,4 %) et nationale (9,5 %). de Muret (Feliu) et Aucamville (Méca
Midi-Pyrénées 610,5 9,4
Plus de 4 000 personnes sont 31) dès le mois de décembre 2003.France 15 449,3 9,5
à la recherche d’un emploi à temps Source : Insee, estimations trimestrielles cvs
Le groupe gersois Troisel (levage,
plein et à durée indéterminée fin juin
montage) de Fleurance rachète Métal
2003, soit une hausse de près de Construction Feugas(constructions
10 % en un an (+ 2,2 % pour Midi- En juin 2003, l’ancienneté métalliques) de Lacq.
Pyrénées). Cette augmentation, la moyenne du chômage est de 10 mois
En juillet, le tribunal de commerceplus importante de tous les départe- (11 mois pour la région) sans chan-
d’Auch vient de mettre en redressementments de la région, touche plus les gement par rapport à juin 2002.
judiciaire, Armagnac du Midi (66 sala-hommes (+ 14,5 %) que les femmes Le chômage de longue durée
riés), fabrique de chemises de haut de(+ 6 %). La hausse du nombre augmente : le nombre de chômeurs
gamme implantée à l’Isle-Jourdain.
d’inscriptions à l’ANPE entre juin inscrits depuis plus d’un an dans le
e2002 et juin 2003 est particulière- Gers s’accroît de 9,2 % en un an, 26 édition de « Jazz in Marciac », du
er1 au 15 août. En 2002, le festivalment forte chez les cadres et les alors qu’il diminue de 4,5 % dans
a généré 5 800 nuitées en chambrestechniciens. l’ensemble de la région.
d’hôtes et en gîtes.
DONNEES DE CADRAGE
erRépartition des établissements par secteur d'activité au 1 janvier 2003
Gers Midi-Pyrénées France
Nombre Répartition (en %) Nombre Répartition (en %) Nombre Répartition (en %)
Industrie dont : 1 067 11,9 14 993 11,2 304 688 10,4
Industries agricoles et alimentaires 432 4,8 4 144 3,1 76 014 2,6
Industrie manufacturière 601 6,7 9 856 7,4 216 345 7,4
Construction 1 532 17,0 19 475 14,5 351 670 12,0
Commerce 2 567 28,5 35 560 26,6 786 208 26,9
Services dont : 3 829 42,6 63 917 47,7 1 481 526 50,7
Transports 286 3,2 4 364 3,3 114 443 3,9
Services aux entreprises 1 134 12,6 18 603 13,9 490 597 16,8
Services aux particuliers 1 194 13,3 19 236 14,4 444 571 15,2
Ensemble 8 995 100,0 133 945 100,0 2 924 092 100,0
Source : Insee Midi-Pyrénées, SiRÈNE (hors agriculture, activités financières et administration)
1923456789012345678901234567812345678901234567890123456782345678901234567890123456781991234567890123456789012345678912345678901234567890123456789123456789012345678901234567823456789012345678901234567819912345678901234567890123456782345678901234567890123456781991234567890123456789012345678234567890123456789012345678199112345678901234567890123456789234567890123456789012345678912345678901234567890123456789123456789012345678901234567891234567890123456789012345678912345678901234567890123456789123456789012345678901234567891234567890123456789012345678912345678901234567890123456789123456789012345678901234567891234567890123456789012345678912345678901234567890123456789123456789012345678901234567891234567890123456789012345678912345678901234567890123456789123456789012345678901234567891234567890123456789012345678912345678901234567890123456789123456789012345678901234567891234567890123456789012345678912345678901234567890123456789123456789012345678901234567891234567890123456789012345678912345678901234567890123456789923456789012345678901234567811234567890123456789012345678992345678901234567890123456781123456789012345678901234567899234567890123456789012345678112345678901234567890123456789923456789012345678901234567811234567890123456789012345678992345678901234567890123456781123456789012345678901234567899234567890123456789012345678112345678901234567890123456789923456789012345678901234567811234567890123456789012345678992345678901234567890123456781123456789012345678901234567899234567890123456789012345678112345678901234567890123456789923456789012345678901234567811234567890123456789012345678992345678901234567890123456781123456789012345678901234567899234567890123456789012345678112345678901234567890123456789923456789012345678901234567811234567890123456789012345678992345678901234567890123456781123456789012345678901234567899234567890123456789012345678112345678901234567890123456789923456789012345678901234567811234567890123456789012345678992345678901234567890123456781123456789012345678901234567899234567890123456789012345678112345678901234567890123456789923456789012345678901234567811234567890123456789012345678992345678901234567890123456781123456789012345678901234567899234567890123456789012345678112345678901234567890123456789923456789012345678901234567811234567890123456789012345678912345678901234567890123456789GéoFLA ® © IGN 1999 - Insee 2003
Dans le Gers neuf communes sur dix sont rurales
Le caractère rural du Gers Entre 1990 et 1999, à l’excep- communes rurales, l’emploi a dimi-
reste marqué : les trois quarts des tion de celle de Condom, toutes les nué sous l’effet du net recul des em-
habitants résident dans l’espace aires d’emploi rurales ont gagné plois agricoles (- 32 %).
rural (contre un tiers pour l’ensem- des emplois. Dans les autres
ble de la région). Entre 1990 et 1999,
Trois habitants sur quatre résident dans l'espace à dominante ruralel’espace rural a perdu 2 200 habi-
Evolution de la population et de l'emploi selon les territoires entre 1990 et 1999
tants. Cependant, le solde des arri-
Nombre Population Emploisvées sur les départs (+ 3 100)
de
Catégorie d'espace Nombre Part Variation annuelle 1990-1999 (%) Nombre Evolutioncompense en partie le déficit des communes
en 1999 (%) en 1990-1999
ennaissances sur les décès (- 5 300). 1999 (%)due au mouvement totale1999
La population a augmenté naturel migratoire
dans l’aire d’emploi de l’Isle-Jourdain Espace à dominante rurale
GERS 416 133 422 77 - 0,2 - 0,4 0,3 45 221 - 3,5et elle est restée stable dans celle de
Aires d'emploi de l'espace rural* 16 34 055 19 - 0,1 - 0,2 0,1 14 493 5,6Mirande. A l’inverse, elle a diminué
Condom 5 8 431 5 - 0,5 - 0,2 - 0,3 3 445 - 6,6
dans celles de Condom, Fleurance, Fleurance 2 6 454 4 - 0,2 - 0,3 0,1 2 702 7,2
Isle-Jourdain (L') 1 5 560 3 1,1 0,2 0,9 2 176 12,5Lectoure et Eauze.
Mirande 4 4 442 3 0,1 - 0,2 0,3 2 072 12,5
En 1999, l’espace rural Lectoure 1 3 933 2 - 0,3 - 0,6 0,3 2 005 10,7
Eauze 1 3 881 2 - 0,7 - 0,5 - 0,2 1 704 6,0gersois offre trois emplois sur
Autres communes rurales 400 99 367 58 - 0,2 - 0,5 0,3 30 728 - 7,2
quatre du département. Entre 1990
MIDI-PYRÉNÉES 2 115 852 693 33 - 0,1 - 0,4 0,3 279 164 - 2,9
et 1999, les pertes d’emplois ont été
plus fortes dans l’espace rural du Gers Espace à dominante urbaine
GERS 47 38 913 23 0,0 0,1 - 0,1 17 919 1,3que dans celui de Midi-Pyrénées
MIDI-PYRÉNÉES 905 1 698 994 67 0,9 0,3 0,6 700 885 9,0(- 3,5 % contre - 2,9 %). En
*Les communes de Barcelonne-du-Gers et Gée-Rivière font partie de l'aire rurale d'Aire-sur-Adourpremier lieu, l’agriculture a perdu
5 000 emplois et ne représente plus que
Espace à dominante urbaine : communes ou unités urbaines comptant 5 00024 % de l’emploi contre 33 % en
emplois ou plus, ou bien dont 40 % ou plus des actifs résidents travaillent dans une1990. De plus, l’industrie et la cons-
ou plusieurs aires urbaines.
truction ont perdu respectivement
400 et 200 emplois et représentent Espace à dominante rurale :ccommunes hors de l'espace à dominante urbaine.
Les aires d'emploi comprennent les pôles d'emploi ruraux et leur couronne.26 % et 6 % de l’emploi. Cepen-
dant, la tertiarisation de l’emploi se pôles d'emploi de l'espace rural comptant 1 500 à 5 000 emplois.
poursuit. Ainsi, les services ont gagné
couronnes des pôles d'emploi dont 40 % ou plus des actifs résidents travaillent3 000 emplois et représentent 41%
hors de la commune mais dans l'aire d'emploi.
de l’emploi contre 32 % en 1990.
autres communes n'appartenant pas aux aires d'emplois de l'espace rural.
Le commerce est resté stable (14 %).
6 pôles ruraux et 1 pôle urbain
Un emploi sur deux dans le commerce et les servicesRépartition du territoire par catégorie d'espace en 1999
Répartition de l'emploi en 1999 (en %)
Lectoure
70
Condom
60
FleuranceEauze Espace à dominante urbaine
50
Espace à dominante rurale
L'Isle- 40Auch
Jourdain
30
Mirande
20
Espace rural :
Pôles d'emploi de l'espace rural 10
Couronnes des pôles d'emploi
de l'espace rural
0Autres communes de l'espace rural Agriculture Industrie Construction Commerce Services
Espace urbain
Sources de l'ensemble des données : Insee, recensements de la population 1990 et 1999
Insee Midi-Pyrééééénnnnnééééées - REGARDS sur Directeur de la publication : Impression : Prix au numéro : 1,5 €
36, rue des 36 Ponts - 31054 Toulouse Cedex 4 Benjamin CAMUS Insee Midi-Pyrénées Abonnement à l'ensemble
Téléphone : 05 61 36 61 36 Rédactrice en chef : ISSN : 1298-9517 des publications pour l'année 2003
Télécopie : 05 61 36 62 00 Marie-Pierre PLAUX SAGE : R32130376 France : 70 €
© Insee 2003 Dépôt légal : septembre 2003 Etranger : 87 €
ZOOM