Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Les bassins de vie des bourgs et petites villes : une économie résidentielle et souvent industrielle

De
4 pages
Dans plus de la moitié des 1 745 bassins de vie des bourgs et des petites villes, les emplois se situent en majorité dans les commerces et les services destinés aux particuliers. Cette « économie résidentielle » marque autant les bassins périurbains et urbains que les bassins ruraux, mais elle est, dans ce second cas, plus souvent à vocation touristique. À l'inverse, les activités agricoles et agroalimentaires ont perdu leur rôle structurant dans la plupart des bassins de vie. Les bassins où ces activités pèsent encore dans l'économie locale sont localisés à l'ouest d'une diagonale Cherbourg/Marseille. Le recul de ces activités traditionnelles du monde rural a laissé la place à l'économie résidentielle mais aussi à une tendance industrielle plus ou moins prononcée.
Voir plus Voir moins
N° 954  AVRIL 2004 PRIX : 2,20
Les bassins de vie des bourgs et petites villes : une économie résidentielle et souvent industrielle Éric Ambiaud (Insee), Michel Blanc et Bertrand Schmitt (Inra)
ans plus de la moitié des 1 745il s’agit de l’accès aux services privés ou publics assez souvent fréquentés et de l’accès bassins de vie des bourgs et des tueDnt en majorité dans les commerces etune commune de moins de 30 000 habitants à l’emploi (cf.Insee premièren° 953). Les petites villes, les emplois se si 1 745 bassins centrés sur une unité urbaine ou les services destinés aux particuliers. forment les bassins de vie des bourgs et des Cette « économie résidentielle » marque petites villes, étudiés ici. autant les bassins périurbains et urbainsTrois grands types d’activités structurent l’éco nomie de ces bassins de vie. L’ « économie que les bassins ruraux, mais elle est, résidentielle » regroupe les activités essentiel dans ce second cas, plus souvent à voca lement destinées à satisfaire les besoins des tion touristique. À l’inverse, les activités populations locales. Son poids est toujours agricoles et agroalimentaires ont perdu important, il n’est inférieur à 44 % des emplois leur rôle structurant dans la plupart des que dans un bassin sur quatre, et inférieur à bassins de vie. Les bassins où ces activi25 % dans seulement 10 bassins : il existe donc un seuil quasi incompressible d’un quart tés pèsent encore dans l’économie locale des actifs locaux dont l’activité est tournée prin sont localisés à l’ouest d’une diagonale cipalement vers la satisfaction des besoins des Cherbourg/Marseille. Le recul de ces acti populations résidentes. vités traditionnelles du monde rural a Les autres activités produisent ou contribuent à laissé la place à l’économie résidentielle produire des biens et services destinés à un mais aussi à une tendance industriellemarché plus vaste que le seul marché local ; elles sont par nature plus tournées vers plus ou moins prononcée. « l’extérieur » et donc plus exposées à la concurrence d’entreprises implantées en Les bassins de vie constituent la plus petitedehors du bassin. On y distingue les activités maille territoriale sur laquelle les habitants peurelevant d’une « économie agrialimentaire » vent accomplir la majorité des actes courants : la production agricole et sa transformation  et 1 Les bassins de vie des bourgs et petites villes ont des orientations économiquescontrastées
747 bassins peu industriels et peu agrialimentaires
643 bassins à « tendance industrielle »
355 bassins à « tendance agri alimentaire »
977 bassins à « économie fortement résidentielle » (E >50 %) R 463bassins fortement192bassins fortement résidentiels et peu indusrésidentiels et triels ou agrialimentairestouristiques
155bassins fortement résidentiels et industriels (E> E)1/3, E I IA
167bassins fortement résidentiels et agrialimentaires> E )1/6, E(E > A AI
768 bassins peu résidentiels,i.e.plus tournés vers l’« extérieur » (E50 %) R
92bassins « diversifiés »
169bassins très industriels50 %)(E = I
319bassins plutôt industriels (E1/3, E>E ) I IA
188bassins agrialimentaires (E 1/4,E >E ) AA I
90spécialisés
79non spécialisés
118spécialisés
201non spécialisés
137à dominante agricole
51à dominante alimentaire
1. Voirencadré. Note : E, E, et Ereprésentent les parts de l'emploi résidentiel, de l'emploi industriel, de l'emploi agrialimentaire dans les emplois locaux : pour R IA plus de détails, voirencadré. Sources : recensement de population 1999, inventaire communal 1998, Insee
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin