Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Les transports en Haute-Normandie en 2006 : Bilan contrasté dans les transports

De
2 pages
L'activité totale des principaux ports haut-normands est stable en 2006. Si celui de Rouen enregistre de bons résultats, le port du Havre subit un tassement de son activité pour la deuxième année consécutive. Le trafic fluvial est bien orienté et le fret aérien connaît une relative reprise. A l'inverse, le repli du trafic ferroviaire se poursuit.
Voir plus Voir moins

LES TRANSPORTS EN HAUTE-NORMANDIE EN 2006
Bilan contrasté dans les transports
Fabien CARRÉ
quasiment stable en 2006 (+ 0,1 %, àvanche, en 2006, le port n’enregistreL’activité totale des principaux
21 millions de tonnes) en raison depas de trafic fruitier, qui atteignaitports haut-normands est stable
lourds travaux ayant limité le passage130 000 tonnes en 2005, suite au re-
en 2006. Si celui de Rouen
des grands porte-conteneurs. Affectétrait des entreprises opérant dans ce
enregistre de bons résultats, le par le retrait d’une grande compagniesecteur. Avec 274 000 passagers, le
maritime, le trafic de passagers de fer-trafic passager sur la ligneport du Havre subit un
ries au Port Autonome du Havre aDieppe-Newhaven se ressaisit entassement de son activité pour
presque été divisé par trois en 2006. Il2006, après avoir fortement chuté en
la deuxième année consécutive.
s’établit à 265 000 passagers.2005.
Le trafic fluvial est bien orienté
et le fret aérien connaît une
TRAFIC DES PORTS HAUT-NORMANDS
relative reprise. A l’inverse, le 80
repli du trafic ferroviaire se 70
Port Autonome du Havre
poursuit.
60
50
40n 2006, le trafic de marchandi-
Eses du Port Autonome de Rouen 30
Port Autonome de Rouen
atteint son meilleur niveau depuis
20
2000. Il augmente ainsi de 6 % pour
10s’établir à 23,3 millions de tonnes en
2006. La forte progression du trafic de
0
1996 1997 1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006produits pétroliers (+ 17 %, à 10 mil-
lions de tonnes) permet de compenser Sources : Port Autonome de Rouen, Port Autonome du Havre Unité : million de tonnes
la baisse du vrac céréalier (- 4,5 %, à
5,7 millions de tonnes). Le trafic conte-
La situation est moins favorable au LE TRAFIC FLUVIAL PROGRESSEneurisé est également en hausse
(+ 3 %, à 1,4 million de tonnes). Le Port Autonome du Havre. En 2006, le
Le tonnage de marchandisestrafic de marchandises du port diminuetrafic reste très concentré sur les sites
transportées par voie fluviale dans laAmont (entre Rouen et La Bouille) et de 1,5 % pour la deuxième année
région Seine-Aval s’établit à 13,9 mil-consécutive, tout en se maintenant àRadicatel à Port-Jérôme. En ce qui
lions de tonnes en 2006, soit 5 % deconcerne les passagers du port de un niveau élevé (73,8 millions de
plus qu’en 2005. Ainsi, il se situe à untonnes). Soutenu par les produits pé-Rouen, leur nombre augmente de
niveau élevé après trois années de re-moitié en 2006 pour atteindre 31 000 troliers raffinés et le pétrole brut, le
lative stagnation. Parmi les principalestrafic de vracs liquides est en haussepassagers.
marchandises traitées, les matériauxAu Port de Dieppe, le trafic enre- (+ 1,5 % par rapport à 2005, à 47,5
de construction sont en tête, bienmillions de tonnes) mais ne suffit pas àgistre aussi de belles performances en
qu’en recul par rapport à 2005 (- 5 %,2006 (+ 65 % par rapport à 2005, à 2,5 compenser la forte diminution du trafic
à 5,5 millions de tonnes). En re-de charbon (- 38 %, à 1,8 million demillions de tonnes). Cette progression
vanche, le trafic de produits pétroliersest entraînée par le fret Transmanche tonnes) du fait de travaux à la centrale
et chimiques augmente (+ 21 %, à 3,9thermique. Un an après l’ouverture de(+ 61 %, à 1,6 million de tonnes) et le
millions de tonnes) et le trafic conte-trafic de sable (775 000 tonnes, soit Port 2000, le bilan du trafic conteneuri-
neurisé est en forte progressionsé au Havre paraît décevant : il restetrois fois plus qu’en 2005). En re-
22 CAHIER D’AVAL n° 75 - Juin 2007
ACTIVITÉS
ÉCONOMIQUESCette baisse est toutefois moins5 %. A l’Aéroport de Rouen-Vallée de
TRAFIC FLUVIAL EN SEINE-AVAL
Seine, l’augmentation du nombre de marquée que ces dernières années
16
(- 9,7 % par rapport à 2005). Inverse-passagers hors transit est plus
14 franche (+ 7 %), notamment sur les ment, au plan national, il s’oriente timi-Total
dement à la hausse (+ 1,3 %). Enlignes régulières (+ 4 %). Il s’établit12
ainsi à 24 700 passagers. conséquence, la part du trafic ferro-
10
viaire national traitée en Haute-Nor-Le fret aérien est aussi à la hausse
8 dans les aéroports haut-normands en mandie diminue. Elle s’établit à 6,1 %
Matériaux de construction
en 2006. Cette baisse d’activité est2006, après avoir fortement chuté en6
2005. Il s’établit à 21 tonnes au Havre, surtout dueàlachutedutraficdepro-
4
duits chimiques (- 57 %, à 340 000soit moitié plus qu’en 2005. Toutefois, il
Produits pétroliers et chimiques
2 reste encore loin de son niveau de tonnes), dont la part du trafic national
traitée en Haute-Normandie passe de2004 (66 tonnes). A Rouen, il atteint 440
2001 2002 2003 2004 2005 2006 tonnes, en hausse de 10 % par rapport 10,6 % à 4,8 %. Les objets manufactu-
rés et produits agricoles contribuentà 2005.Source : VNF Unité : million de tonnes
Malgré la hausse du trafic aérien, aussi fortement à la baisse. A l’inverse,
le trafic de produits pétroliers se main-(+ 24 %, à 166 000 Équivalent vingt l’aéroport du Havre-Octeville enre-
gistre 23 000 mouvements d’avions en tient et celui de denrées alimentairespieds). Le volume de marchandises
progresse. Ces deux dernières mar-transportées sur le périmètre du Port 2006, un peu moins qu’en 2005. A l’aé-
roport de Rouen-Vallée de Seine, l’é- chandises restent des spécificités duAutonome du Havre et du Canal de
transport ferroviaire haut-normand enTancarville est en hausse de 11,4 % volution est inverse, avec 2 760
mouvements en 2006, soit 2,5 % de 2006 : elles représentent 41,4 % duen 2006 et englobe 40 % du trafic ré-
trafic total régional, contre 13,5 % augional. Sur la Seine, de Port-Villez plus qu’en 2005.
plan national. Enfin, le trafic ferroviaire(limite régionale) à Honfleur, la
haut-normand continue de sehausse est moins marquée (+ 1,6 %).
LA BAISSE DU TRAFIC FERROVIAIRE concentrer sur la Seine-Maritime, quiEn 2006, malgré la hausse du ton-
détient 94,3 % du trafic régional.nage traité, le trafic fluvial de la région SE POURSUIT
Seine-Aval s’établit à 2,4 milliards
tonnes-kilomètres, en légère baisse En 2006, le trafic ferroviaire de mar-
chandises en Haute-Normandie pour- L’EMPLOI PROGRESSEde 0,7 %. La tendance est inverse au
plan national (+ 1,2 %, à 8 milliards de suit une dégradation entamée en 2003.
En Haute-Normandie, l’emploi danstonnes-kilomètres).
TRAFIC FERROVIAIRE EN HAUTE-NORMANDIE
les transports augmente de 1,9 % en
12
2006, après avoir stagné en 2005
(- 0,1 %). Il reste plus dynamique queUNE BONNE ANNÉE
10
l’emploi régional total. Enfin, le secteur aPOUR LE TRANSPORT AÉRIEN
créé 150 entreprises en 2006. Ce chiffre
8
diminue de 2 % par rapport à 2005,En 2006, le nombre de passagers
alors qu’il augmente de 1 % sur l’en-ayant embarqué ou débarqué à l’Aé- 6
semble de l’économie régionaleroport du Havre-Octeville est en
4légère hausse par rapport à 2005
(47 000 passagers). Cette progres-
2sion est due à l’augmentation du
nombre de passagers sur les vols
0
charters et non réguliers, celui des 2001 2002 2003 2004 2005 2006
lignes régulières étant en repli de Source : SNCF Unité : million de tonnes
CAHIER D’AVAL n° 75 - Juin 2007 23