Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Pays de Bray : des perspectives de développement

De
4 pages
S'il doit assurer le soutien de son importante activité agricole et veiller à la nécessaire diversification de son industrie, le Pays de Bray ne peut se permettre de fonder son avenir sur ces deux seules activités. De plus la qualité de l'environnement naturel et la présence -actuelle ou future- de deux autoroutes (Nord-Sud et Est-Ouest) ouvrent des perspectives de développement du tourisme et de l'habitat résidentiel ; celles-ci nécessiteront des efforts d'investissement en matière d'équipements touristiques et de services à la population (transports ferroviaires, équipements médicaux, sportifs, culturels, scolaires, administratifs et commerciaux). L'évolution récente du canton de Saint-Saens semble montrer la voie.
Voir plus Voir moins
8 quai de la Bourse 76037 ROUEN CEDEX Tél : 02 35 52 49 11 Fax : 02 35 15 06 32 Tél indices courants : 08 36 68 07 60 Tél autres demandes : 02 35 52 49 94
Directeur de la publication : Jacques JACOB Coordination : Jean LEMATTRE Monique Tillard Rédacteur en chef : MarieFrance GUILLIEN
ISSN en cours ISBN 2110699736 INSEE 2000 Dépôt légal : juillet 2000 Code SAGE : PA000168 Imprimerie IPP Prix : 25 F  3,81
LES PAYS EN HAUTENORMANDIE
Pays de Bray : des perspectives de développement
S’il doit assurer le soutien de son importante activité agricole et veiller àCARTE D’IDENTITÉ DU PAYS DE BRAY la nécessaire diversification de son industrie, le Pays de Bray ne peut se Population totale en 1999. . . . . . . . . . . . . . . 57502 permettre de fonder son avenir sur ces deux seules activités. De plus, laÉvolution 19901999 .. . . . . . . . . . . . . . . . . . +3,5% Poids du Pays de Bray dans la référence pays.. . . . 6,2% qualité de l’environnement naturel et la présence actuelle ou future de 2 Superficie . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 1322 km deux autoroutes (NordSud et EstOuest) ouvrent des perspectives de dé2 Densité . . . . . . . . . . . . . . . . . . 43 habitants au km veloppement du tourisme et de l’habitat résidentiel ; cellesci nécessite Nombre de communes.. . . . . . . . . . . . . . . . . . 120 ront des efforts d’investissement en matière d’équipements touristiques et de services à la population (transports ferroviaires, équipements médi caux, sportifs, culturels, scolaires, administratifs et commerciaux). L’évolution récente du canton de SaintSaëns semble montrer la voie. Territoires urbains et ruraux L e Pays de Bray est structurétion habite dans des communesq u o t i d i e n n e autour de NeufchatelenBray,rurales sous faible influence urment d’un can G o u r n a y  e n  B r a ye tF o rbaine. tonà l’autre ne geslesEaux qui sont, à la fois,L’espace urbain empiète peu surd é p a s s e n tp a s pôles de services et d’emploi.le Pays de Bray. Près de 8% de1% du total des Ces trois pôles ruraux exercentla population appartient à laactifs ayant un une influence limitée à leurcouronne périurbaine de Rouen,emploi. Aucon propre canton et sont relativetelle qu’elle a été définie entraire, les navet ment autonomes les uns par rap1990. Il est possible que cellecites domiciletra port aux autres. SaintSaëns etse soit étendue à des nouvellesv a i la v e c Bellencombre sont, pour leurc o m m u n e sa un o r dl’extérieur sont part, pôles de services.(SaintSaëns et Bellencombre)relativement im Le Pays de Bray est unespace depuiscette date, compte tenup o r t a n t e s: un rural fortement diversifié. Envide l’accroissement de la popuactif sur quatre ron 55% de la population dulation le long de l’A28.travaille à l’ex pays vit dans les trois pôles ruLes cantons des trois pôlestérieur du pays, raux ou dans des communescontiennent les deux tiers desn o t a m m e n te n f o r t e m e n ti n f l u e n c é e sp a remplois du pays. Les navettesSeineMaritime. ceuxci. Près de 16% de la podomiciletravail sont peu imLa proximité de pulation vit dans l’espace ruralportantes à l’intérieur du pays.Rouen explique, isolé. Enfin, 21% de la populaLes flux d’actifs se déplaçanten partie, cette c o n s t a t a t i o n , puisque 1 800 actifs travaillentment négatif. Au total, 5 700 Principaux déplacements domicile  travail en 1990 dans l’agglomération de Rouen.actifs résidants travaillent à M a i sl e sr e l a t i o n sa v e cl al’extérieur, alors que 2 500 ac SeineMaritime s’étendent austifs viennent travailler dans le si à la région dieppoise (y comPays de Bray. Ainsi, seulement pris Offranville et Envermeu) et14% des emplois du pays sont à la Vallée de la Bresle. Le canoccupés par des actifs venant de ton de Gournay est plus tournél’extérieur, principalement des vers l’Oise.c a n t o n sl i m i t r o p h e sd e Le solde entre les entrées et lesSeineMaritime et du départe sorties d’actifs est très nettement de l’Oise
Les dix principales communes du Pays de Bray Nombre Évolutionde la population Nom des communes d’habitants en 1999de 1990 à 1999 (en %) GournayenBray 6275 2,1 NeufchâtelenBray 5103 4,1 ForgeslesEaux 3465 2,6 SaintSaëns 2553 19,4 Grandes Ventes (les)1 8144,9 FerrièresenBray 1643 0,1 Gaillefontaine 1460 1,0 BoscleHard 1410 11,0 Londinières 1158 3,5 Feuillie (la)1 0968,7 Serqueux 98815,8 Source : INSEE  Recensement de la population 1999
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin