La lecture en ligne est gratuite
Télécharger

ACTIVITÉS
Poursuite de la croissance
de l'activité industrielle
hausse des exportations. Les ma- préjudiciable aux marges dans cer-Alorsque2010
tériels de transport et les biens taines activités.marquaitleretour
d'équipement ont le plus bénéficié
delacroissance
du redémarrage des échanges Les biens d'équipement, toujours
pourl'industriealsacienne internationaux. soutenus par une demande étran-
aprèsdeuxannéesdecrise, Malgré l'orientation favorable de gère vigoureuse, ont enregistré une
l'activité, le niveau de l'emploi indus- excellente année 2011 avec plus delahaussed'activité
triel n'évolue pas significativement, 9 % de hausse de chiffre d'affaires.aétéconsolidéeen2011
même si les entreprises ont eu da- Les fabricants de machines et équi-
grâceauxcommandes
vantage recours à l'intérim pour pements divers, largement ouverts
enregistrées accompagner la croissance de leur à l'export, affichent une progression
aupremiersemestre. activité. de près de 11 %. La croissance a
Après deux années de contraction, été plus modérée dans les biensLechiffred'affairesaprogressé,
les investissements sont restés qua- d'équipements électriques (+4 %),soutenuparledynamisme
si stables en 2011. Les perspectives le marché intérieur ayant été moinsdescommandesàl'exportation,
d'activité ont retardé la mise en actif que celui de l'export.
tandisquel'emploi œuvre de certaines catégories de
semaintient. dépenses, avec des situations con- Le secteur des matériels de trans-
trastées : les investissements en port a connu un premier semestre
immobilier d'entreprise ont fléchi 2011 dans la continuité de 2010,
e raffermissement progressif alors que les dépenses d'équipe- grâce au redémarrage du com-L de la demande sur les cinq ment ont légèrement progressé. merce mondial. Le chiffre d'affaires
premiers mois de 2011 a permis à du secteur progresse de plus 16 %
l'industrie alsacienne d'afficher un et l'export y contribue largement.Des chiffres d'affaires en hausse
taux de croissance supérieur aux Mais à compter de l'été, un netdans l'ensemble des secteurs
prévisions des entreprises, malgré retournement de tendance est ob-
le retournement de conjoncture per- Dans les industries agroalimen- servé et le non-renouvellement de
ceptible dès le début de l'été. Celui-ci taires, la croissance du chiffre d'af- nombreux contrats d'intérimaires en
s'est ensuite traduit par un ralentisse- faires est restée assez modérée, fin d'année illustre les incertitudes
ment généralisé en fin d'année. avec des volumes vendus en 2011 grandissantes sur le remplissage
Le chiffre d'affaires annuel de l'in- proches de ceux de 2010. La forte des carnets de commande, tant dans
dustrie alsacienne a progressé de progression des prix des matières la construction automobile que parmi
6,7 %, largement soutenu par la premières a été particulièrement les équipementiers.
Principales variations annuelles (en %)
Effectifs moyens
Chiffre d'affaires Exportations Investissement
(y compris intérimaires)Secteurs d'activité*
2010 2011 2010 2011 2010 2011 2010 2011
Industries agricoles et alimentaires 0,6 0,2 2,2 3,2 -0,6 3,8 -23,1 0,1
Équipements électriques et électroniques, -1,1 2,5 8,5 9,2 14,4 14,4 -17,6 -9,5
autres machines
Fabrication de matériels de transport 0,3 -3,7 12,0 16,6 14,4 15,9 -26,2 16,6
Fabrication d'autres produits industriels -1,2 0,0 8,3 3,6 7,0 4,9 -19,6 1,9
Ensemble Industrie -0,7 0,2 7,8 6,7 9,1 9,1 -18,8 -1,1
20 * selon la nouvelle nomenclature (NAF rév.2)
Avertissement : il est rappelé que les échantillons ne sont pas constants sur la période examinée.
Chiffres pour l'Alsace · dossier n° 19 · L'année économique et sociale 2011 · juin 2012
Source : Banque de FranceACTIVITÉS
Principales évolutions dans l'industrie
15
En %
10
5
0 net ralentissement de la croissance,
tout comme les autres produits in--5
dustriels où les perspectives appa-
-10
raissent peu porteuses (bois-papier,
-15 chimie et métallurgie). Les industries
-20 agroalimentaires se distingueraient
néanmoins, avec des prévisions de-25
Chiffre d'affaires Exportations Investissement croissance plus favorables (+4 %).
D'aussi faibles perspectives n'indui-2009 2010 2011
sent pas d'amélioration à attendre
Le secteur des autres produits in- tels que l'industrie automobile, le du côté de l'emploi. Ainsi, l'en-
dustriels confirme le rebond de travail du bois, l'imprimerie et la mé- semble de l'industrie manufactu-
2010 avec une hausse des chiffres tallurgie ont accru leurs investisse- rière affiche des prévisions d'effec-
d'affaires de 3,6 %, et une situation ments, alors que les fabricants d'équi- tifs en baisse, avec un moindre re-
très contrastée selon les activités. pements électriques les ont réduits. cours au travail temporaire.
La chimie, l'industrie du meuble et les En matière d'investissements, 2012
entreprises du textile-cuir-chaussure devrait marquer le retour à uneVers une reprise des
positionnées sur des niches ont croissance plus forte des program-investissements, mais des
bénéficié des plus fortes progres- mes (+11 %). Les plus fortes haus-
prévisions d'activité très prudentes
sions, alors que l'industrie pharma- ses des dépenses en équipements
ceutique est restée stable et que la Les chefs d'entreprise répondant sont prévues dans les industries
métallurgie est en baisse. à l'enquête de la Banque de France agroalimentaires, chez les fabri-
se montrent très prudents pour cants de machines et équipements
2012. Compte tenu de la faible visi- divers, dans le matériel de transportLéger recul
bilité sur les marchés, tant en et dans la pharmacie. Les entrepri-des investissements en 2011
France qu'à l'export, les anticipa- ses peuvent sans doute difficilement
Contrairement aux autres régions tions affichent une faible crois- différer plus longtemps la moderni-
du Grand Est, les dépenses d'in- sance, ne dépassant pas 1 %. Le sation et l'adaptation aux nouvelles
vestissements en Alsace sont en soutien traditionnel des expor- normes de leurs équipements.
baisse de 1 %. En Lorraine, les in- tations pourrait faire défaut, une sta-
vestissements progressent de 2 %, gnation des ventes à l'étranger étant
alors qu'en Franche-Comté et en prévue, un recul n'étant pas exclu Élisabeth ESCHBACH
Champagne-Ardenne les hausses dans le matériel de transport. Les Philippe BOHN
sont plus accentuées, autour de équipements électriques et autres Banque de France
+27 %. Quelques secteurs alsaciens machines devraient enregistrer un
Prévisions d'évolution dans l'industrie pour 2012 (en %)
Effectifs moyens
Secteurs d'activité* Chiffre d'affaires Exportations Investissement
(y compris intérimaires)
Industries agricoles et alimentaires -1,3 3,9 5,1 50,5
Équipements électriques -1,7 1,8 0,1 19,7
et électroniques, autres machines
Fabrication de matériels de transport -2,0 -2,9 -5,5 34,3
Fabrication d'autres produits industriels -1,0 1,1 0,8 -3,3
Ensemble Industrie -1,3 1,0 -0,3 11,3
* selon la nouvelle nomenclature (NAF rév.2)
Ces données sont extraites d'un document publié, chaque début d'année, sur le site internet de la Banque de France.
http://www.banque-france.fr/
Les résultats publiés pour l'industrie proviennent des réponses obtenues par l'enquête annuelle de la Banque de
France auprès de 298 entreprises, représentant 67 % des effectifs industriels recensés par Pôle emploi au 21
31/12/2010.
Chiffres pour l'Alsace · dossier n° 19 · L'année économique et sociale 2011 · juin 2012
Source : Banque de France
Source : Banque de France