Cet ouvrage et des milliers d'autres font partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour les lire en ligne
En savoir plus

Partagez cette publication

éSndtetnarustiuhtne,leitésimètpérelerdvrtabOestaSreoiueiqsttirfsnarTreilatnocuJarssdelrAAJ)recoien(OSTrretiotiervuelonCrefédrelaesaisJsrurTnacnelaJ):(CTennehcnarFednoigéressecavémtCoe-stneoD(,sburuJuaqetrpadéemrteTrrtiioerdeeBa,Haute-Saône,ssnotna:sessiu,t)orlfcreatquare,uJpratald,NVauâteleuchonnteddrdcauaeéonueitutisenne-Sois-BiruaeBnreBnreJ(neerB«éeelppaaresiuq)dnaleexpreleurs,illeraa.»Prod-Nilutaeroupéeisngisédrozalren«ssiojuraArcnusssei»ssiesl9,SuaseistenUlnoioruEneépneobservéeenSiuss.eeDupsi199enutnodsdroccastritéacarcesdnolcnoctEU)en(edemblensuunlsnpseriudadenéereuneacnccoraitucil-iuqsepdintroèresest2e10nodsèj.4DP)1à(ALCorizlhepsednsennosrciebrliioatulrcéedrtiaetemtnetéraux,légalitxuaoccasdralibnui0220gr,eâceestairunaucommvuerd-œamnilaetsseissusurleliavartselertngarddesleàléerpscéaiarsntiiotitatonglréenem.eienUagttnaruveruneoeàvisisevrgseporuterratduécharumdà-sivessiusliavpaysadnouveauxErupoeéhertndsesreteldestElleCic-ealpn.ecalecnepemusdeeprorediontectvartsedsruellias2seissusuiep.Dv-sidsetaravlileursdesnouveautÉxmstarbmeasesiinueqalsemiruelliavarttesserieptreneslueossuueneutntaqieprrsnangesétrseruaded,semsnui04201lejervétireqsinetàe-mentvccompagnctteropplupnsiotitsnocsenutneurchéematravduatriméneruleopeleoctsleiaarpcne-erèhlasairaardsuisse.Ellerpaoptrasuatdns,mpalêmmteeednélutisoitautoritésparlesaD.naselsiussseitfatesnioattutnemerèilugéreévase.Lsuisailaisedloinultapnosulqrameéu20en.07ceFadàésoconimuqseen2004puisdefaçeéroiléedsnaduxrembnourteecsimeoconessussifortesttamemenatriseferpseatdiairedinterméuolrapetcetnemputirdserionsrtpesne,elaceleloœuvrn-dmaiedtnemeturceredésltcufiifdesrdsonteuunimnepalecedscaocleabtemlaeisnocéqimofeurovaconj.Laureonctianesvaosniteblneonrsleelntdoppaeriaepualeuffisammefaçonsneicredeidffréqceruiicpleiteerxettneialconctconjionoratémilleatrdseosouessuistécôeunevretnielleruruléoconimseiupactimportantscruellesedgéressismausassirt-oilim.eChpsefraionssesnçaiopsaptdelbisst,anndpeesnlisruorueavarellitesvedéenpéss3aolpp.éLesdfeefdtsaesroccbsdtaliuaréx.Pendantcettepahesdcenoojcnauhreturle,teasruoceiavartuontalfretliernnnouaaxedtecs
1
Développement économique - OSTAJ - 2007
mise en œuvre effective de la libre circulation des person-nes a pu se traduire par une attractivité forte de certainsterritoires, dans l’Arc jurassien suisse et plus encore dansl’espace transfrontalier franco-valdo-genevois.Bien que l’Arc jurassien possède la plus longue frontièreentre la France et la Suisse, les dynamiques démographi-ques et économiques observées dans la période récenterestent en retrait de celles en œuvre autour de Bâle ou deGenève. Autour de cette dernière zone, des arrivéesnombreuses en provenance des autres régions françaisessont enregistrées. De ce fait, malgré des rythmes deconstruction élevés, des tensions sur le marché dulogement y persistent depuis longtemps. Des installationsrelativement nombreuses de Suisses (environ 2 000 par anen moyenne4) en France sont enregistrées ; elles ontsouvent pour effet d’augmenter localement le coût del’immobilier compte tenu de l’arrivée de population à fortsrevenus.Pour l’instant, pour des raisons de taille de population et degéographie, la Franche-Comté ne semble pas encore êtreconcernée par ce phénomène. Les résultats complets dela première vague d’enquêtes de recensement de lapopulation, publiés à partir de la fin 2008, permettront demesurer les installations récentes de Suisses dans larégion ; voire leur effet sur l’évolution de la population dansl’Arc jurassien suisse.Depuis 2004, le chômage recule dans l’ensemble de l’Arcjurassien tandis que certaines offres d’emploi ne trouventpas preneur. À terme, cette situation pourrait aboutir à unepénurie de main-d’œuvre dans certains secteurs, enparticulier dans la frange frontalière de l’Arc jurassien trèsindustrialisée et qui connaît, côté français un taux dechômage inférieur à la moyenne nationale.Par ailleurs, la présente publication propose une visionrécente de la construction et du trafic transfrontalier dansl’Arc jurassien.1La définition du contenu plus détaillé de cet accord fait l’objet de la dernièrepartie de ce document en page 18.2Quatrième rapport sur la libre circulation des personnes entre la Suisse et l’UEpour la période du 1er juin 2002 au 31 décembre 2007, Secrétariat d’État àl’économie, Office fédéral des migrations, Office fédéral de la Statistique - 25 avril2008.3Cf. définition page 14.4Selon l’estimation publiée dans la synthèse 2007 de l’Observatoire statistiquetransfrontalier de l'espace franco-valdo-genevois « L’agglomération franco-valdo-genevoise prend sa vitesse de croisière ».
Synthèse 2008Évolutions récentes dansl’Arc jurassien
2
Depuis le début des années 2000, une croissancedémographique plus élevée que dans la décennie précédente
Au 1er janvier 2007, l’Arc jurassien de la Haute-Marne est l’un des cinq le nombre d’arrivées devenantcompte 2,257 millions d’habitants. départements qui voit sa population équivalent à celui des départs.Depuis le début des années 2000, il a baisser. En Suisse, le canton de Bâle-gagné 84 000 habitants (+0,48% en Ville est dans la même situation. De 1999 à 2006, les quatremoyenne par an contre +0,32% au Cependant, ce repli est compensé par départements comtois ont enregistrécours de la décennie précédente). Cette la croissance sur le canton périurbain une croissance de leur population.progression est en retrait de la de Bâle-Campagne. Le Doubs et le Territoire de Belfort,moyenne nationale en France comme Au 1er janvier 2007, la Franche-Comté départements plutôt urbains et plutôten Suisse et des territoires limitrophes compte 1,151 million d’habitants. jeunes, doivent, comme la région, leurde l’Arc jurassien. Seul le canton de Depuis 1999, la population s’est accrue gain de population à leur accroissementVaud se différencie des autres zones de de 0,37% en moyenne chaque année, naturel. Dans le Jura et la Haute-Saône,l’Arc jurassien avec une progression soit un rythme deux fois plus important le solde naturel assure environ les deuxde sa population supérieure à celle que sur la période 1990-1999. Cette tiers de la croissance. Sur la mêmeobservée à Genève. croissance récente s’appuie presque période, le solde migratoire estexclusivement sur l’accroissement déficitaire dans le Territoire de Belfort,Depuis 2000, la population de presque naturel (excédent des naissances sur équilibré dans le Doubs ettoutes ces entités géographiques les décès). En effet, le solde migratoire modestement excédentaire dans leprogresse. En France, le département semble désormais proche de l’équilibre, Jura et la Haute-Saône.
-1,0%Fribourg (CH)Haute-Savoie (F)Ain (F)Valais (CH)Vaud (CH)Genève (CH)Argovie (CH)Arc jurassien SuisseObwald (CH)SuisseFrance métropolitaineHaut-Rhin (F)Lucerne (CH)Doubs (F)Arc jurassienBâle-Campagne (CH)Berne-Nord (CH)Franche-Comté (F)Neuchâtel (CH)Soleure (CH)Haute-Saône (F)Territoire de Belfort (F)Jura (F)Berne (CH)Côte-d'Or (F)Jura (CH)Vosges (F)Saône-et-Loire (F)Bâle-Ville (CH)Haute-Marne (F)
yStnèhse-OSTAJ-2008
Évolution annuelle moyenne en % de la populationde l’Arc jurassien et des territoires limitrophesPopulation au 1er janvier : France 1999 - 2006 Suisse 2000 - 2007-0,5% 0,0% 0,5% 1,0%
1,5%
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin