La lecture en ligne est gratuite
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Partagez cette publication

ZONES D’EMPLOI
Zone d’emploi de Lillebonne
Forte progression
du secteur des services
en 1999 ; elle n’a augmenté que de inférieur de 1 point à celui de lai la zone d’emploi de Lillebonne
Sfait partie de celles dont la po 890 personnes depuis 1990. Haute-Normandie. Le nombre to- -
37L’emploi salarié s’est nettement tal de demandeurs d’emploi a égapulation s’est le plus développée -
depuis 1962, cet accroissement développé au cours de l’année 1998 lement diminué plus vite que dans
(475 postes supplémentaires) alors la région (-340 demandeurs d’ems’est fortement ralenti depuis la fin -
des années soixante-dix où le taux que le nombre d’emplois non sala ploi au cours de l’année 1999),-
riés restait stable. Cette progression cette baisse étant plus favorabled’accroissement moyen annuel
était encore proche du taux régio est surtout due au secteur des servi aux chômeurs de longue durée.- -
ces qui affiche un accroissement C’est à Lillebonne que la part desnal. Depuis 1990, l’accroissement
naturel est du même ordre que ce deux fois plus important que celui ouvriers qualifiés et des techniciens-
de la région. Avec près de 11 400 est la plus importante parmi leslui de la région mais le solde mi-
gratoire est nettement inférieur postes, ce secteur représente désor inscrits à l’ANPE.-
mais plus de la moitié des emplois La zone de Lillebonne se révèle la(c’est l’un des plus faibles de
Haute-Normandie). La population de la zone et se rapproche ainsi de la plus active quant à la création d’éta-
valeur moyenne régionale (54,4%). blissements. Avec un taux global dede la zone atteint 59 573 habitants
En baisse de 1,5 création de 13,2%, elle se situe 1,4
ÉVOLUTION DE LA POPULATION DE LA ZONE D’EMPLOI point, le taux de chô point au-dessus de la moyenne ré- -
DE LILLEBONNE ENTRE 1962 ET 1999
mage est un de ceux gionale. Cet indicateur de dyna-
1962 1968 1975 1982 1990 1999
qui ont le plus forte misme économique se retrouve dans-Population
sans doubles comptes 42 100 46 650 52 520 56 147 58 683 59 573 ment régressé dans tous les secteurs avec, à chaque fois,
1962/ 1968/ 1975/ 1982/ 1990/ la région. Avec un un différentiel supérieurà1point
1968 1975 1982 1990 1999
taux de 11,4%, il est par rapport à la région
Taux de variation annuel 1,73 1,71 0,95 0,55 0,17
Dû au solde naturel 1,23 1,10 0,73 0,80 0,47
Dû au migratoire 0,50 0,62 0,23 -0,25 -0,31
Unités : habitant, % Source : INSEE - Recensements de la population ÉVOLUTION DE L’EMPLOI SALARIÉ ET DE L’EMPLOI TOTAL
PAR GRAND SECTEUR D’ACTIVITÉ DANS LA ZONE D’EMPLOI DE LILLEBONNE
Évolution 1990/1999 Évolution 1998/1999
Effectifs
Zone de Haute- Zone de Haute-ÉVÉNEMENTS 1999 DANS LA ZONE D’EMPLOI DE LILLEBONNE 1999
Lillebonne Normandie Lillebonne Normandie
EMPLOI SALARIÉPETIT MAIS DIVERSIFIÉ
Agriculture 193 -11,9 -15,7 3,7 1,7Il ne reste que deux « gros » fabricants français de chemises sur notre territoire. L’un des
Industrie 6 195 -20,0 -12,4 -0,3 0,1
deux est cauchois et installé à Yvetot depuis 1948 : ce sont les établissements Laporte.
Construction 1 643 -10,2 -8,5 0,6 0,8
Cette chemiserie a plusieurs activités : vente directe de vêtements, commercialisation Commerce 1 786 4,3 0,4 -2,5 2,1
des vêtements de sport et de loisirs, fournisseur d’administration (armée, poste, po Services 10 737 15,0 15,9 5,2 2,6-
lice...). Elle produit également pour la grande distribution mais peut aussi travailler « à Ensemble 20 554 -1,4 3,6 2,4 1,8
façon » en petite quantité. La concurrence est dure pour les 130 employés mais un atout EMPLOI TOTAL
supplémentaire, la chemise sans repassage, va permettre de maintenir son unité à Agriculture 829 -28,8 -27,6 -3,1 -1,9
Industrie 6 366 -20,0 -12,6 -0,4 0,0Yvetot.
Construction 1 839 -10,4 -10,0 0,9 0,8
LE CAOUTCHOUC DES PNEUS VERTS Commerce 2 180 0,1 -2,3 -1,8 1,7
Services 11 393 14,7 15,0 5,1 2,6C’est un investissement de 500 millions de francs sur les trois années 1997, 1998 et 1999
Ensemble 22 607 -2,9 1,5 2,1 1,6que vient de réaliser la société Bayer Elastomères implantée à Port-Jérôme. Ce chiffre
est pratiquement équivalent au chiffre d’affaires de l’entreprise en 1998, qui était de 540 Unités : nombre, % Source : INSEE - Estimations d’emploi au 1er janvier 1999
millions.
Cette société, leader mondial de la fabrication de polybutadiène, renouvelle ses lignes de
production pneumatiques avec des pneus à basse résistance au roulement appelés LE CHÔMAGE DANS LA ZONE D’EMPLOI DE LILLEBONNE
« pneus verts ». Ces pneus permettent de consommer moins de carburant.
Évolution 1998/1999 Évolution 1995/1999
Décembre
Zone de Haute- Zone de Haute-GRAND MARIAGE À PORT-JÉRÔME 1999
Lillebonne Normandie Lillebonne NormandieA la veille du passage à l’an 2000, les deux raffineries de Port-Jérôme ont fusionné :
Catégorie 1 (brut) 2 537 -16,2 -13,6 -16,0 -21,0après une année de discussion entre les autorités compétentes au niveau européen etie 6 (brut) 774 2,8 4,2 126,3 113,0
mondial, Exxon et Mobil sont devenus le premier groupe pétrolier mondial sous le nom de
Catégories 1+6 3 311 -12,4 -10,4 -1,5 -9,2
Exxon Mobil Corporation. Ce rapprochement a été suscité par la complémentarité des (brut)
secteurs en jeu et la possibilité d’une puissance accrue tant dans le domaine de la re-
Taux de chômage 11,4 -1,5 -1,3 -2,9 -1,7
cherche et du raffinage, que dans ceux de la chimie et de la logistique.
Unités : demandeurs d’emploi, % Source : Direction régionale du travail, de l’emploiRubrique réalisée par Nelly LANNEFRANQUE et Florence PIMENTA
à partir d’articles parus dans la presse régionale en 1999.
Jean-Yves CAILLEUX
AVAL 89 2e TRIMESTRE 2000

Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin