Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

A PROPOS DES SPHERES SOUS RIEMANNIENNES

De
5 pages
A PROPOS DES SPHERES SOUS-RIEMANNIENNES L. RIFFORD Abstract. Nous demontrons qu'en l'absence de courbe minimisante singulilere, la fonction distance sous-riemannienne, localement lipschitzi- enne hors de la diagonale, verifie un theoreme de Sard. On en deduit que les spheres sous-riemanniennes sont des hypersurfaces lipschitziennes pour presque tout rayon dans dSR(q0, Q). Abstract. We prove that, in absence of singular minimizing curve, the sub-riemannian distance function is locally Lipschitz outside the diagonal and satisfies Sard's theorem. Hence we deduce that the spheres are Lipschitz hypersurfaces for almost every radius in dSR(q0, Q). 1. Introduction Nous avons demontre recemment dans [6] que pour toute variete riemanni- enne lisse et tout point fixe sur celle-ci, presque toutes les spheres geodesiques centrees en ce point sont des hypersurfaces lipschitziennes de la variete ; l'objectif de cette note est de montrer que, sous de bonnes hypotheses, ce resultat reste vrai dans le cas sous-riemannien. 2. Preliminaires Pour tout complement sur les notions introduites dans ces preliminaires, on renvoie le lecteur aux deux textes [4] et [5]. 2.1. Structures sous-riemanniennes. Soit Q une variete connexe C∞ de dimension n. Une structure sous-riemannienne sur Q correspond a la donnee d'un couple (D, g), ou D est une distribution satisfaisant la condition du rang, et ou g est une metrique riemannienne sur D.

  • point critique de l'application entree-sortie

  • courbe ? ?

  • infimum des carres des normes l2 des courbes horizontales

  • theoreme de sard

  • application entree-sortie


Voir plus Voir moins
` ` A PROPOS DES SPHERES SOUS-RIEMANNIENNES
L. RIFFORD
Abstract.onsqontrlabuendeceescnmeniuobrteanisimsuoNme´d singulile`re,lafonctiondistancesous-riemannienne,localementlipschitzi-ennehorsdeladiagonale,v´erieunth´eore`medeSard.Onende´duitque lessph`eressous-riemanniennessontdeshypersurfaceslipschitziennes pour presque tout rayon dansdSR(q0, Q).
Abstract.We prove that, in absence of singular minimizing curve, the sub-riemannian distance function is locally Lipschitz outside the diagonal and satisfies Sard’s theorem.Hence we deduce that the spheres are Lipschitz hypersurfaces for almost every radius indSR(q0, Q).
1.Introduction Nousavonsde´montr´ere´cemmentdans[6]quepourtoutevarie´te´riemanni-ennelisseettoutpointx´esurcelle-ci,presquetouteslessph`eresg´eod´esiques centr´eesencepointsontdeshypersurfaceslipschitziennesdelavari´ete´; lobjectifdecettenoteestdemontrerque,sousdebonneshypoth`eses,ce re´sultatrestevraidanslecassous-riemannien. 2.serianimile´rP Pourtoutcomple´mentsurlesnotionsintroduitesdanscespre´liminaires, on renvoie le lecteur aux deux textes [4] et [5]. 2.1.Structures sous-riemanniennes.SoitQonecxenerivat´´euenCde dimensionnstructure sous-riemannienne sur. UneQdola`andpoesrrcoee´nn d’un couple (D, g)o,u`Dest une distribution satisfaisant la condition du rang,eto`ugmee´tsnueuirrtqinienemanrnesueD. On rappelle qu’une distribution surQalceessrotcdleibr-ve´euenstusso CdeT Q, et que celle-ci satisfait la condition du rang si, pour toutqQ, Lie(D)[q] =TqQ. 2.2.Courbes horizontales.Une courbe horizontale (sur [0,1]) est une courbe absolument continueγ: [0,1]Qtelle que pour presque tout t[0,1], γ˙ (t)∈ D[γ(t)]. Pourchaque pointq0sedanx´Q, l’ensemble des 2 courbes horizontalesγvalantq0pourt= 0 et dont la normeLr,de´neiap s Z 1 g,q0 kγk:=g(γ˙,˙γ)dt 2 0 estnie,estunevarie´te´hilbertiennedeclasseC; on la note Ωq0. Universit´edeParis-Sud,D´epartementdeMath´ematiques,Baˆtiment425,91405Orsay cedex, France (Courriel:ludovic.rifford@math.u-psud.fr). 1
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin