Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Données de cadrage

8 pages
Niveau: Secondaire, Lycée
Données de cadrage : 8 354 lycéens des établissements publics et privés (sous contrat) de la zone littorale ont obtenu leur baccalauréat à la dernière session du baccalauréat (général, technologique et professionnel). Les taux de réussite pour les filières générales et technologiques sont supérieurs à la moyenne académique et proche de la moyenne nationale. La réussite pour les bacheliers technologiques tertiaires atteint même 80,0% contre 77,4% au niveau national. 1. L' attractivité géographique des formations ** Non compris les élèves du CNED, les candidats individuels et les lycéens français à l'étranger (*) Y compris STAES/STPA (1) Source : DPD-Note d'information. Résultats provisoires session de juin 2006. Le poids des bacheliers généraux sur le Littoral (47,4%) demeure inférieur à la moyenne académique (50,7%) et a fortiori à la moyenne nationale (54,2%). Il en découle un poids relativement plus important de bacheliers technologiques et professionnels sur le Littoral. Session 2006 Boulogne- Montreuil Calaisis - Audomarois Dunkerque Flandres Séries Admis Taux de réussite Taux de réussite Taux de réussiteAdmis Admis Bacs généraux ** 945 83,5% 1 386 87,8% 1 627 85,2% Bacs technologiques 774 72,5% 77,8%854 964 80,9% Bacs professionnels 417 75,8% 624 76,8% 763 77,9% Total bacs 2 136 77,7% 2 864 82,1% 3 354 82,2

  • âge théorique d'obtention du baccalau- réat

  • séries taux de réussite admis

  • néo-bacheliers

  • bassin de formation

  • offre de formation complète

  • taux de réussite

  • littoral métropole

  • enseignements supérieurs


Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi





5

1. L’ attractivité géographique des formations
Résultats session 2006 Littoral Académie France Métro (1)Données de cadrage :
Taux de Taux de Taux de
réussiteSéries Admis8 354 lycéens des établissements Admis Réussite Admis Réussite
publics et privés (sous contrat)
de la zone littorale ont obtenu
Bacs généraux ** 3 958 85,7% 18 115 83,6% 282 503 86,5%leur baccalauréat à la dernière
ES 1 151 82,1% 5 230 80,9% 85 846 84,3%session du baccalauréat
L 537 82,6% 2 842 80,3% 50 703 83,2%(général, technologique et
S 2 270 88,4% 10 043 86,1% 145 954 89,1%professionnel). Les taux de
réussite pour les filières Bacs techno.** 2 592 77,2% 10490 75,1% 140 691 77,2%
générales et technologiques Industriels (*) 775 71,2% 2 979 70,4% 44 932 76,6%
sont supérieurs à la moyenne 80,0% 1 817 7 511 77,1% 95 759 77,4%Tertiaires
académique et proche de
1 804 77,0% 7 101 73,6% 98 226 76,8%Bacs prof.la moyenne nationale. La
Production 894 77,8% 3 231 71,4% 44 779 76,9%réussite pour les bacheliers
76,3%910 3 870 75,5% 53 447 76,7%Servicetechnologiques tertiaires atteint
même 80,0% contre 77,4% au Total bacs 8 354 80,9% 35 706 78,8% 521 420 81,9%
niveau national.
** Non compris les élèves du CNED, les candidats individuels et les lycéens français à l’étranger
(*) Y compris STAES/STPA
(1) Source : DPD-Note d’information. Résultats provisoires session de juin 2006.
Part relative des bacheliers 2006
100%Le poids des bacheliers généraux sur le Littoral (47,4%) 21,6% 19,9% 18,8%
demeure inférieur à la moyenne académique (50,7%) et a 80%
29,4% 27,0%fortiori à la moyenne nationale (54,2%). 31,0%60%
40%Il en découle un poids relativement plus important de
bacheliers technologiques et professionnels sur le Littoral. 20% 47,4% 50,7%
54,2%
0%
Littoral Académie France
47,5% 50,5% 53,7%
Bacs généraux Bacs technologiques Bacs professionnels
Session 2006 Boulogne- Montreuil Calaisis - Audomarois Dunkerque Flandres
Taux de Taux de Taux de
Séries Admis Admis Admisréussite réussite réussite
Bacs généraux ** 945 83,5% 1 386 87,8% 1 627 85,2%
ES 266 78,9% 392 87,9% 493 79,6%
L 120 82,2% 175 81,8% 242 83,4%
89,2%S 559 86,1% 819 892 89,1%
Bacs technologiques 774 72,5% 854 77,8% 964 80,9%
Industriels 189 63,4% 325 73,0% 261 75,7%
Tertiaires 585 76,0% 529 81,0% 703 83,0%
Bacs professionnels 417 75,8% 624 76,8% 763 77,9%
Production 197 71,4% 294 77,6% 403 81,6%
Service 220 80,3% 330 76,0% 360 74,2%
2 136 77,7% 2 864 82,1% 3 354 82,2% Total bacs
25
FT-O?PCBDIFMJFST


5

2. L’orientation des bacheliers du Littoral
dans l'enseignement supérieur
Taux d’inscription dans l’enseignement supérieur
Littoral (1)
2005-2006 2004-2005D’une manière générale, les nouveaux
bacheliers du Littoral s’orientent vers l’Université mais les Université 40,4 44,3
Sections de Techniciens Supérieurs (STS) continuent d’attirer 9,1 8,9IUT
37,8% des bacheliers en 2005-2006. CPGE 4,6 3,7
STS 37,8 35,6
Autres 8,2 7,5
Source : ORES/PUEL
(1) Bacheliers originaires du Littoral inscrits dans
l’enseignement supérieur régional.
Lieu d’études des bacheliers 2005 originaires du Littoral inscrits
dans l’enseignement supérieur régional en 2005/2006
Métropole Valenciennes ArtoisLittoral TotalLilloise
1 373 966 12 57 2 408
Université 40,1% 0,5% 2,4% 100,0 %57,0%
310 82 6 67 465
IUT 17,6% 1,3% 14,4% 100,0 %66,7%
155 161 23 42 381
CPGE 42,3% 6,0% 11,0% 100,0 %40,7%
1 283 211 14 111 1 619
STS 13,0% 0,9% 6,9% 100,0 %79,2%
247 47 1 22 317
Paramédical 14,8% 0,3% 6,9% 100,0 %77,9%
29 37 7 4 77
Autres 48,1% 9,1% 5,2% 100,0 %37,7%
3 397 1 504 63 303 5 267
Ensemble 1,2% 5,8% 100,0 %64,5% 28,6%
Source : ORES/PUEL
L’ULCO continue d’attirer les bacheliers de la zone désireux de poursuivre leurs études après le
Baccaulauréat. En effet sur 100 bacheliers du Littoral inscrits en université (hors IUT) dans l’Académie de Lille
en 2004, 57 poursuivent leurs études à l’ULCO.
Lorsque les bacheliers 2005 originaires du Littoral ne s’inscrivent pas à l’ULCO, c’est
principalement parce que l’université ne propose pas une offre de formation complète.
26
CBDIFMJFST-O?PFT


5
3. La mobilité géographique des étudiants
originaires du Littoral inscrits en université
dans l’académie de Lille
Poids des étudiants originaires du Littoral sur l’ensemble
des inscrits en université dans l’académie de Lille
100000
90000
En 2005/2006, les étudiants originaires du 80000
Littoral inscrits en université (IUT et IUP compris) 70000
60000représentent 14,7% de la population
50000universitaire régionale.
40000
30000L’ULCO retient 56,2% des étudiants
20000originaires du Littoral inscrits en
10000
14,7%université (IUT et IUP compris). Cette
0
proportion n’était que de 31,7 % en 1992/93. 1992 2005
Originaires du Littoral Autres origines géographiques
Répartition des étudiants originaires du Littoral inscrits en Université (IUT inclus) en 2005/2006
dans l’académie de Lille selon le bassin d’origine et le lieu d’études
Lieu d’études Boulogne S/T Métropole Autres B.F
Saint Omer TotalDunkerqueCalais(1) Montreuil Littoral Lilloise N.P.D.CB.F d’origine
1 370 521 200 24 2 115 1 295 220 3 630
Boulogne-Montreuil 37,7% 14,4% 5,5% 0,7% 58,3% 35,7% 6,1% 100,0 %
585 760 333 37 1 715 738 67 2 520
Calais 23,2% 30,2% 13,2% 1,5% 68,1% 29,3% 2,7% 100,0 %
123 390 2 416 47 2 976 2 090 157 5 223
Dunkerque 2,4% 7,5% 46,3% 0,9% 57,0% 40,0% 3,0% 100,0 %
202 256 126 189 773 1 055 284 2 112
Saint Omer 9,6% 12,1% 6,0% 8,9% 36,6% 50,0% 13,4% 100,0 %
2 280 1 927 3 075 297 7 579 5 178 728 13 485
Total Littoral
16,9% 14,3% 22,8% 2,2% 56,2% 38,4% 5,4% 100,0 %
(1) Bassin de formation identifié à partir du code postal de l’adresse parentale.
Source : ORES/PUEL - Fichier académique des inscrits dans l’enseignement supérieur régional (données hors doubles comptes)
27
CBDIFMJFSTO?P-FT


5

de primo entrants à la rentrée 2006 et évolution4. Les effectifs
effectifseffectifs
primo entrants 2005primo entrants 2006
Droit 272 250
Sciences économiques-Gestion 143 175
Sciences Economiques et Sociales Appliquées 163 1752 313 primo-entrants* se sont inscrits
Lettres 107 150en 1ère année de Licence à l'Université
Langues 281 311du Littoral - Côte d’Opale en 2006/2007.
Sc. Humaines et Sociales 294 271Parmi ces primo-entrants, il y a 2 145
Sc.et Structure de la Matière 208 200
néo-bacheliers qui ont obtenu leur Sc.de la Nature et de la Vie 174 191
baccalauréat en 2006. Sc. et Technologie/ Sc. pour l’Ingénieur 8 9
STAPS 184 178
Sous total 1ère année Licence 1 834 1 910
IUT Secondaire 179 190
IUT Tertiaire 181 223
Sous total 1ère année IUT 360 413
DAEU 119 103
Total primo-entrants 1ère année 1er cycle 2 313 2 426
Répartition des néo-bacheliers
selon le type de baccalauréat obtenu
Plus de 2 néo-bacheliers sur 3
sont détenteurs d’un baccaulauréat général.

Les IUT accueillent une proportion moins
importante de bacheliers généraux que
les filières de L1 et DEUST (55,1% par
rapport à 71,3%). A contrario, on
observe une proportion supérieure de
bacheliers technologiques (36,7% par rapport
à 21,4%).
Les bacheliers professionnels représentent
5,1% des néo-bacheliers en L1 et DEUST et
6,2% en DUT.
Définition
*Primo-entrants : inscrits pour la 1ère fois en première année de 1er cycle dans un établissement d’enseignement supérieur et
entrés pour la 1ère fois dans une université française qu’ils soient ou non bacheliers de l’année.
Néo-bacheliers : bacheliers de l’année (2006) inscrits pour la 1ère fois à l’ULCO.
28
O?PFTCBDIFMJFST-7
e enc al v quiE nnelo i s es f o ac pr B
que gi o lhno ecac t B al ac g?n?Br
1 00% 80% 60% 40% 20% 0%
38 92 384 1 277 L1 t eusD /
22 130 195 1 UTAD
99 514 1 472 e m nsEbl1 A60


5
5. Les principales caractéristiques
des néo-bacheliers
Age d’obtention du bac (hors équivalence) par série
Lorsque l’on observe l’âge des
néobacheliers par rapport à l’âge L ES S Bacs Bacs Ensemble
théorique d’obtention du baccalau-Techno. Prof.
réat, on constate qu’1 néobahelier sur 4 En avance, à l’heure 72,8 71,4 73,0 41,4 4,0 61,4
intègre l’université avec un an de retard, 1 an de retard 19,1 24,0 20,5 36,5 29,0 25,7
12,9% avec deux ans et plus. Cette2 ans de retard 7,0 3,8 5,2 18,1 30,0 9,4
situation varie cependant sensiblement 3 ans de retard et plus 1,2 0,9 1,3 4,1 37,0 3,5
selon la série de baccalauréat considérée.Total 100,0 100,0 100,0 100,0 100,0 100,0
Répartition par sexe et discipline des néo-bacheliers à l’ULCO à la rentrée 2006
Total 58% 42%
IUT secondaire 19% 81%Les orientations par filière
demeurent sexuées ...
IUT tertiaire 52% 48%
Dans l’ensemble, les femmes sont plus
S T A P S 31% 69%nombreuses que les hommes (58%) et
sont nettement majoritaires dans les Sc.Nature et de la vie 69% 31%
disciplines littéraires et linguistiques.
A l’opposé, leur représentativité est Sc.Fondamentales 35% 65%
plus faible en STAPS (31%) et en
sciences fondamentales (35%) . Les Sc.Humaines et sociales 62% 38%
étudiants masculins sont également
Langues 78% 22%majoritaires dans les IUT des
départements secondaires.
Lettres 73% 27%
Sc.Eco. et Sociales Appliquées 75% 25%
Sc.Economiques et de Gestion 54% 46%
Dr o i t 71% 29%
0% 10% 20% 30% 40% 50% 60% 70% 80% 90% 100%Filles Garçons
Note méthodologique
On détermine si un bachelier est en avance ou en retard par rapport à un âge normal d’obtention du
baccalauréat (18 ans).
29
O?PFTCBDIFMJFST-


5

Origine sociale des néo-bacheliers en 1ère année de 1er cycle
à l’ULCO à la rentrée 2006
8%
28%43% des néo-bacheliers ont un père ouvrier 15%
1ère année 1er cycle 17%ou employé ....
21%
8%
L’origine sociale des étudiants inscrits 2%
à l’ULCO évolue très peu d’une année
9%sur l’autre : les étudiants des catégories
28%
sociales les “moins favorisées” continuent 15%1ère année
17%à être fortement sur-représentés par DEUG / DEUS T 21%
8%rapport au niveau national. C’est sans
2%doute ce qui explique la part importante
de boursiers parmi la population des néo- 4%
27%bacheliers puisqu’en moyenne 48,1%
19%d’entre eux sont bénéficiaires d’une bourse. 1ère année DUT 18%
22%
8%
3%
Agriculteurs Artisans-Commerçants-Chefs d'entreprise
Professions libérales -Cadres supérieurs Professions intermédiaires
Employés Ouvriers
Autres
Pourcentage de boursiers parmi les néo-bacheliers à l’ULCO à la rentrée 2006
Taux moyen 43,1%
IUT Secondaire
IUT Ter tiair e
S T A PS
SNV
Sc.Fondamentales
Sciences humaines
Langues
Lettres
Sc.Eco. et Sociales Appliquées
Sc.Economiques et de Gestion
Dr oit
0% 10% 20% 30% 40% 50% 60% 70% 80% 90%
30
-CBDIFMJFSTFTO?P
43, 6%
11,4%
76, 2%
25, 7%
46, 1 %
62, 4%
42, 5%
38, 6%
48, 2%
41 , 9%
47, 2%6


5

Origine géographique des
néo-bacheliers en 1ère année de 1er cycle
en 2006 à l’ULCO
Le flux d’entrants 2006 se
compose essentiellement de Hors Région
bacheliers originaires d’un des quatre 3% EtrangerAutres BFE
bassins de la zone littorale. 2%Région
Boulonnais
5%Les néo-bacheliers représentent
22%
80,4% du public nouvellement inscrits en Métropole
ère 1 année de 1er cycle. Les formations lilloise
dispensées sur chacun des sites de 12%
l’Université du Littoral - Côte d’Opale
continuent d’attirer à des degrés divers les Audomarois
bacheliers originaires de la zone. Ainsi le 9%
flux de néo-bacheliers 2006 à Dunkerque se Calaisis
compose à 70,7% de Dunkerquois. De même 16%
45,0% des inscrits à Boulogne sont originaires
du Boulonnais. On note cependant que les
formations de Calais recrutent de manière plus
Dunkerquois
large sur l’ensemble des bassins du Littoral.
31%
Origine géographique des néo-bacheliers inscrits à l’ULCO en 1ère année de 1er cycle
à la rentrée 2006 selon le lieu de formation
Total ULCOLieu de formation Boulogne Calais Dunkerque St Omer
BFE d’origine Eff%
Boulonnais 45,0% 22,3% 5,1% 2,4% 23,1% 486
Calaisis 16,1% 39,5% 3,5% 9,6% 16,2% 341
Dunkerquois 4,2% 15,7% 70,7% 6,0% 32,1% 676
Audomarois 9,7% 9,9% 2,1% 61,4% 8,9% 187
Littoral 75,0% 87,3% 81,4% 79,5% 80,4% 1 690
Métropole lilloise 15,5% 5,4% 12,9% 4,8% 11,8% 249
Autres BFE Région 5,0% 4,9% 3,4% 13,3% 4,7% 99
Hors Région 4,4% 2,4% 2,4% 2,4% 3,1% 65
2 103*Total 100,0% 100,0% 100,0% 100,0% 100,0%
* NR : 47
31
FT-O?PCBDIFMJFST


5

Répartition des étudiants selon l’académie
L’attractivité des diplômes de 1ère année d’obtention du baccalauréat
de 1er cycle se mesure également par
l’académie d’obtention du bac des
nouveaux baheliers. On s’intéresse d’une Amiens :
part à la capacité de l’ULCO à retenir les 1,6%
nouveaux bacheliers de la zone littorale* Académie
(Dunkerque/Flandres, Boulogne/Montreuil, Etranger : AutresLille
Audomarois/Calaisis) et d’autre part à sa 2,1%5,3%94,7%propension à attirer des nouveaux bacheliers
d’autres académies. Autres
En 2006-2007, l’ULCO accueille 2 150 académies
nouveaux bacheliers. Parmi eux, 95% ont
1,7%validé leur bac dans l’Académie de Lille.
* Découpage du RectoratAttraction sur les néobacheliers de l’académie de Lille
(hors équivalence)
Série Bac Bacheliers 2006 de l’Académie de Lille
dont inscrits à Total Littoral %l’ULCO
L 537 244 45,4
ES 1 151 556 48,3 En 2006-2007, l’ULCO accueille 29,2%
S 2 270 603 26,6 des bacheliers de la session 2006
produits par la zone littorale au sens large (le Total bac général 3 958 1 403 35,4
découpage du Rectorat recoupe les bassins de HOT 58 0 -
formation de Dunkerque/Flandres, Boulogne/SMS 566 77 13,6
STT 1 193 309 25,9 Montreuil, Audomarois/Calaisis). Toutefois,
STI 635 83 13,1 tous les bacheliers ne s’inscrivent pas dans
STL 140 38 27,1 l’enseignement supérieur et à plus forte
Total bac technologique 2 592 507 19,6 raison à l’Université.
Total bac hors Equivalence
1 9106 550 29,2et bac professionnel
Bac Professionnel 1 804 97 5,4
Bacheliers de l’académie de Lille et bacheliers extérieurs
Bacheliers 2006 inscrits à Série Bac
I’ULCO
Bac dans Bac hors de’ ’l’académie l’académie
de Lille de Lille
L 244 13
ES 556 274,0% des néobacheliers inscrits à l’Université ont
S 603 30
obtenu leur bac en dehors de l’académie de Lille.
Total bac général 1 403 70
SMS 77 0
STT 309 3
STI 83 3
STL 38 2
507 8Total bac technologique
Total bac hors Equivalence
1 910 78et bac professionnel
Bac Professionnel 97 3
32
CBDIFMJFST-O?PFT