Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Espci premiere composition de mathematiques 2006 pc classe prepa pc premiere composition de mathematiques 2006 classe prepa pc

4 pages
ÉCOLE POLYTECHNIQUEÉCOLE SUPÉRIEURE DE PHYSIQUE ET DE CHIMIE INDUSTRIELLESCONCOURSD’ADMISSION 2006 FILIÈREPCCOMPOSITIONDEMATHÉMATIQUES(Durée : 4 heures)L’utilisation des calculatrices n’est pas autorisée pour cette épreuve.???Polynômes à coefficients 1 ou −1Les polynômes étudiés dans ce problème ont été introduits lors de recherches sur la spectroscopiemulti-fentes. Ils ont donné lieu à des développements mathématiques en combinatoire, théoriedes codes, analyse harmonique, et à de très nombreuses applications en optique,télécommunications, théorie des radars et acoustique.Toute affirmation devra être soigneusement justifiée. La précision, la clartéet la concision des raisonnements seront particulièrement appréciées.`Soit ` un entier au moins égal à 1. Dans ce problème, un vecteur a deR sera appelé séquencede longueur ` si chacune de ses ` coordonnées vaut 1 ou −1. Les coordonnées d’une séquence ade longueur ` seront numérotées de 0 à `−1, a = (a ,a ,...,a ). On noteraS l’ensemble des0 1 `−1 `séquences de longueur `. On appellera simplement séquence, tout vecteur qui est une séquencede longueur `, pour un certain entier `> 1.On dira que des séquencesa etb forment une paire complémentaire si elles ont même longueur` (qui sera appelée dorénavant longueur de la paire) et si elles vérifient, dans le cas où ` > 1,pour tout entier j tel que 16 j6 `−1, la j-ième condition de corrélation :`−1−jX(a a +b b ) = 0.i i+j i i+ji=0Par convention, tout couple de ...
Voir plus Voir moins
ÉCOLE POLYTECHNIQUE ÉCOLE SUPÉRIEURE DE PHYSIQUE ET DE CHIMIE INDUSTRIELLES
CONCOURS D’ADMISSION 2006
COMPOSITION DE MATHÉMATIQUES (Durée : 4 heures)
FILIÈREPC
L’utilisation des calculatrices n’est pas autorisée pour cette épreuve.
? ? ? Polynômes à coefficients1ou1
Les polynômes étudiés dans ce problème ont été introduits lors de recherches sur la spectroscopie multifentes. Ils ont donné lieu à des développements mathématiques en combinatoire, théorie des codes, analyse harmonique, et à de très nombreuses applications en optique, télécommunications, théorie des radars et acoustique.
Toute affirmation devra être soigneusement justifiée. La précision, la clarté et la concision des raisonnements seront particulièrement appréciées.
` Soit`un entier au moins égal à 1. Dans ce problème, un vecteuradeRsera appeléséquence de longueur`si chacune de ses`coordonnées vaut 1 ou1. Les coordonnées d’une séquencea de longueur`seront numérotées de 0 à`1,a= (a0, a1, . . . , a`1). On noteraS`l’ensemble des séquences de longueur`. On appellera simplementséquence, tout vecteur qui est une séquence de longueur`, pour un certain entier`>1.
On dira que des séquencesaetbforment unepaire complémentairesi elles ont même longueur `(qui sera appelée dorénavantlongueur de la paire) et si elles vérifient, dans le cas où` >1, pour tout entierjtel que16j6`1, lajième condition de corrélation : `1j X (aiai+j+bibi+j) = 0. i=0 Par convention, tout couple de séquences de longueur1est une paire complémentaire. Ainsi, pour tout entier`>1, la complémentarité d’une paire de longueur`implique`1conditions de corrélation.
1
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin