Cet ouvrage et des milliers d'autres font partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour les lire en ligne
En savoir plus

Partagez cette publication

Publications similaires

Institut de formation en soins infirmiers - Bourgoin-Jalli. / 2008 / Culture Générale
IFSI Bourgoin-Jallieu CONCOURS D'ENTREE 2008
EPREUVE D'ADMISSIBILITE
Texte 1
: travail de nuit le magazine de la santé
La loi du 9 mai 2001 donne un cadre au travail de nuit en France. La définition est simple : le travail de nuit
correspond a tout travail effectué entre 21 heures et 6 heures.
Depuis les années 90, le nombre de travailleurs de nuit, réguliers ou occasionnels, a augmenté : ils sont plus
de trois millions aujourd'hui, ce qui représente 14 % des salariés. Les hommes sont nettement plus concernés :
plus de 20 % travaillent la nuit, contre 7 % des femmes, qui ne sont autorisées a travailler de nuit que depuis
2001.
Les professions ou il faut travailler en décalé concernent de nombreux domaines : sécurité, industrie, spectacle
ou information, mais aussi la santé. Pour s'adapter, le travailleur de nuit doit avant tout récupérer la dette de
sommeil qui grandit au fil des nuits travaillées. Le probleme est que le sommeil de jour est de moins bonne
qualité car les phases de sommeil lent profond, celui qui permet de récupérer, sont plus difficiles a obtenir. On
s'endort moins facilement, les réveils sont multiples et du coup, le sommeil de jour est en général plus court,
d'une a deux heures.
France 5.fr
Question :
Identifiez les effets indésirables du travail de nuit sur le plan sanitaire et social.
Texte 2
: Le Surhomme Jacques Attali
Le Tour de France révele une des dimensions les plus embarrassantes de notre société : Des hommes prennent
le risque, en se dopant, de perdre toute chance de poursuivre leur carriere, parce qu'il savent que, s'ils
réussissent a ne pas se faire prendre, le gain qui les attend est énorme. De fait, le public est pret a payer tres
cher pour assister au spectacle de l'effort physique et de la compétition entre des etres démunis de tout artefact
: ce que le public achete, c'est la mise en scene de l'effort, pas le résultat.
A l'inverse, dans tous les autres domaines, chacun est pret a payer tres cher le résultat : on se moque du
dopage des chanteurs quand ils montent sur scene, du romancier quand il écrit, du peintre quand il s'agite
devant sa toile. On admire ce qu'il produit, et on ne veut rien savoir du travail fourni : une ouvre artistique a
meme d'autant plus de valeur qu'elle semble produite sans effort.
Pourquoi cette différence ?
Chronique de l'Express, 2 aout 2007
Question :
Répondez a la question de J.Attali "Pourquoi cette différence ?"
Texte 3
: Stages obligatoires pour les fumeurs de cannabis interpellés
1