Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

IFSI dole culture generale 2006

3 pages
Institut de formation en soins infirmiers - Dole / 2006 / Culture GénéraleTEXTE N°1"Partir de chez-soi pour entrer en maison de retraite, c'est renoncer à sa dernière liberté, se trouver confronté àun changement radical de son cadre et de son mode de vie", explique Arielle, conseillère à la Maison desseniors de Montpellier. Une telle décision signifie anticiper son vieillissement et envisager la possibilité duhandicap - qui touche 20 % des octogénaires. Rares sont les personnes âgées comme Rachel qui mûrissentleur projet. Encore valide mais lasse de vivre dans un vaste appartement qu'elle a du mal à entretenir, elle aobtenu, après de longues démarches, un studio dans un foyer-logement de la Ville de Paris, à quelquesencablures de son ancien domicile. Dans la plupart des cas, le placement en maison de retraite s'opère dansl'urgence, à la suite d'une hospitalisation. C'est traumatisant, tant pour l'intéressé, qui se sent abandonné, quepour sa famille, qui culpabilise.A la douleur de la séparation s'ajoute parfois la découverte d'un universtraumatisant. "Pour ma belle-mère, atteinte de la maladie d'Alzheimer, il a fallu nous contenter provisoirementde la seule maison qui avait des places libres, raconte Marc. Lorsque j'ai vu dans le hall la quinzaine devieillards prostrés dans leur fauteuil roulant avec la télévision qui hurlait, j'en ai eu le coeur serré." Chercherune solution dans la précipitation risque de laisser le choix antre des dépenses élevées ou un ...
Voir plus Voir moins
bac
Institut de formation en soins infirmiers - Dole / 2006 / Culture Générale
TEXTE N°1
"Partir de chez-soi pour entrer en maison de retraite, c'est renoncer à sa dernière liberté, se trouver confronté à
un changement radical de son cadre et de son mode de vie", explique Arielle, conseillère à la Maison des
seniors de Montpellier. Une telle décision signifie anticiper son vieillissement et envisager la possibilité du
handicap - qui touche 20 % des octogénaires. Rares sont les personnes âgées comme Rachel qui mûrissent
leur projet. Encore valide mais lasse de vivre dans un vaste appartement qu'elle a du mal à entretenir, elle a
obtenu, après de longues démarches, un studio dans un foyer-logement de la Ville de Paris, à quelques
encablures de son ancien domicile. Dans la plupart des cas, le placement en maison de retraite s'opère dans
l'urgence, à la suite d'une hospitalisation. C'est traumatisant, tant pour l'intéressé, qui se sent abandonné, que
pour sa famille, qui culpabilise.A la douleur de la séparation s'ajoute parfois la découverte d'un univers
traumatisant. "Pour ma belle-mère, atteinte de la maladie d'Alzheimer, il a fallu nous contenter provisoirement
de la seule maison qui avait des places libres, raconte Marc. Lorsque j'ai vu dans le hall la quinzaine de
vieillards prostrés dans leur fauteuil roulant avec la télévision qui hurlait, j'en ai eu le coeur serré." Chercher
une solution dans la précipitation risque de laisser le choix antre des dépenses élevées ou un établissement
médiocre.
M. Bobasch. Le Monde 16.11.2005. p27
Comment aider les personnes agées à se préparer à cette nouvelle phase de leur vie ?
TEXTE N°2
"En France, 900 000 personnes reconnues handicapées se retrouvent sur le marché du travail. Quelques 120
000 fréquentent des structures spécifiques offrant des conditions de travail aménagées (dans des centres d'aide
par le travail ou CAT) et 500 000 travaillent en milieu ordinaire, au même titre que les salariés valides. Mais
plus du quart d'entre elles sont à la recherche d'un emploi. Le taux de chômage des personnes handicapées
atteint en effet 25%, soit plus du double de celui de la population active. Car si la loi du 10 juillet 1987
impose aux entreprises d'au moins 20 salariés d'employer 6% de travailleurs handicapés, moins de la moitié
(45%) remplissent cette obligation. Les autres préfèrent payer une contribution à l'Agefiph (le fonds pour
l'insertion professionnelle des personnes handicapées) plutôt que de respecter ce fameux quota de 6%. Des
raisons objectives expliqueraient en partie cette situation : la population des travailleurs handicapés est dans
l'ensemble moins qualifiée et plus âgée que la moyenne des actifs. Mais le plus grand obstacle à l'accès à
l'emploi, c'est la représentation que se font les valides - employeurs comme salariés - du handicap."
Handicap et emploi, Marie-Pierre Noguès Ledru - Vies de famille, Octobre 2005
Quelles représentations les valides se font-ils du handicap ?
TEXTE N°3
La banalisation du mal On ne passe pas de la délinquance ordinaire à l'assassinat. Pour arriver à cette
extrémité, il y a une longue montée en puissance, une dégradation des valeurs morales et un apprentissage de
la banalisation du mal. Ce genre d'acte n'est pas l'oeuvre d'une personne seule. Pour se détacher des règles
collectives, il faut appartenir à un groupe. A un certain degré de violence, il faut un commando, un esprit
d'équipe, exactement comme dans une équipe de football. C'est le groupe qui fait exister les valeurs. Un
individu seul ne peut se dégager de la morale (sauf quand il devient fou). Les gens sont toujours stupéfaits
lorsqu'un criminel ne ressemble pas à un criminel. Mais, on peut préparer un crime et donner des gâteaux aux
enfants. Les pirates de l'air demandent poliment du feu après avoir détourné un avion. Il s'agit de deux
1
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin