Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Ufrcreteil 2005 immunologie pcem1 semestre 2

14 pages
1 Parmi la (les) proposition(s) suivante(s), laquelle (lesquelles) est (sont) exacte(s) ? Les composants de l'immunité innée sont : A. les barrières épithéliales B. les polynucléaires neutrophiles C. la voie alterne du complément D. les lymphocytes T CD8+ cytotoxiques E. les cellules NK 2 Parmi la (les) proposition(s) suivante(s), laquelle (lesquelles) est (sont) exacte(s) ? A. Les antigènes T indépendants n'induisent pas de mémoire immunitaire B. Un lymphocyte B reconnaît l'antigène apprêté par une cellule présentatrice d'antigène C. Les antigènes T indépendants sont de grosses molécules à déterminants antigéniques répétitifs D. Les lipides sont faiblement immunogènes E. Les immunoglobulines humaines injectées à un enfant atteint de déficit immunitaire humoral sont des xénoantigènes pour cet enfant 3 Parmi la (les) proposition(s) suivante(s), laquelle (lesquelles) est (sont) exacte(s) ? A propos du CMH de classe II A. Les molécules du CMH de classe II sont exprimées par le tissu musculaire B. Les peptides présentés par les molécules du CMH de classe II sont chargés dans le réticulum endoplasmique C. Les peptides présentés par les molécules du CMH de classe II proviennent de la dégradation de protéines d'origine extracellulaire D. La chaîne invariante est dégradée dans le compartiment des classes II E. Les molécules HLA DM dégradent la chaîne invariante 1 4 Parmi la (les) proposition(s) suivante(s), laquelle ...
Voir plus Voir moins
1  Parmi la (les) proposition(s) suivante(s), laquelle (lesquelles) est (sont) exacte(s) ?  Les composants de l'immunité innée sont : A. les barrières épithéliales B. les polynucléaires neutrophiles C. la voie alterne du complément D. les lymphocytes T CD8+ cytotoxiques E. les cellules NK 2  Parmi la (les) proposition(s) suivante(s), laquelle (lesquelles) est (sont) exacte(s) ? A. Les antigènes T indépendants n'induisent pas de mémoire immunitaire B. Un lymphocyte B reconnaît l'antigène apprêté par une cellule présentatrice d'antigène C. Les antigènes T indépendants sont de grosses molécules à déterminants antigéniques répétitifs D. Les lipides sont faiblement immunogènes E. Les immunoglobulines humaines injectées à un enfant atteint de déficit immunitaire humoral sont des xénoantigènes pour cet enfant
3  Parmi la (les) proposition(s) suivante(s), laquelle (lesquelles) est (sont) exacte(s) ?  A propos du CMH de classe II A. Les molécules du CMH de classe II sont exprimées par le tissu musculaire B. Les peptides présentés par les molécules du CMH de classe II sont chargés dans le réticulum endoplasmique C. Les peptides présentés par les molécules du CMH de classe II proviennent de la dégradation de protéines d'origine extracellulaire D. La chaîne invariante est dégradée dans le compartiment des classes II E. Les molécules HLA DM dégradent la chaîne invariante
1
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin