Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Chapitre "Education" extrait du  Bilan économique et social 2003

De
4 pages
Le mini baby-boom des années 1999-2001 commence à avoir des effets sur les effectifs du premier degré, sans compenser la baisse dans le second degré En septembre 2003, 206 301 enfants sont accueillis dans les 2 376 écoles maternelles et élémentaires, publiques et privées, de l'académie d'Amiens. Comme les années précédentes, et conformément à l'évolution démographique, les effectifs diminuent cette année encore même si le rythme se ralentit : -0,% en 2003 contre -0,8% en 2002, -1,2% en 2001 et - 1,5% en 2000. Cette baisse devrait s'interrompre en 2004, puisqu'une légère hausse des effectifs (+0,2%) est attendue.
Voir plus Voir moins

ÉDUCATION
Le mini baby-boom des années 1999-2001
commence à avoir des effets sur les effectifs
du premier degré, sans compenser la baisse
dans le second degré
En septembre 2003, 206 301 enfants sont accueillis dans les 2 376 écoles maternelles et élé-
mentaires, publiques et privées, de l’académie d’Amiens. Comme les années précédentes, et con-
formément à l’évolution démographique, les effectifs diminuent cette année encore même si le
rythme se ralentit : -0,5% en 2003 contre -0,8% en 2002, -1,2% en 2001 et -1,5% en 2000. Cette baisse
devrait s’interrompre en 2004, puisqu’une légère hausse des effectifs (+0,2%) est attendue.
n revanche, dans l’en- tropolitaine. Comme les an- sionnel) et 15 un diplôme de les formations post-baccalau-
seignement secondaire, nées passées, Lille et Nice se niveau III ou II (post-baccalau- réat (32%) que dans les autresE la baisse des effectifs se retrouvent aux extrêmes de la réat : BTS, DUT, diplômes d’in- formations (20,5%).
poursuit et s’accentue passant distribution des évolutions génieur, etc.).
Croissancede -1,3% en 2002 à -1,5% en même si l’écart entre la hausse Dans les Centres de for-
2003. C’est surtout dans les la plus forte (+1,2% à Nice) mation d’apprentis, les filles sensible des effectifs
collèges que la baisse est im- et la baisse la plus prononcée sont toujours minoritaires universitaires
portante avec 2 468 élèves de (-1,7% à Lille) tend à se res- (22,3%). On peut toutefois no-
moins entre 2002 et 2003, les serrer. A l’intérieur de cette ter qu’elles sont proportionnel- A la rentrée universitaire
lycées n’en perdant que 364. fourchette, les académies du lement plus nombreuses dans 2003, près de 34 200 étu-
Seuls les lycées profession- Sud ainsi que Paris concen-
nels parviennent à maintenir trent les progressions les plus Moins d'élèves dans les collèges et lycées
leurs effectifs : +121 élèves. Au élevées, alors que celles du
Effectifs d’élèves dans les établissements
total, 177 941 élèves sont sco- Nord et de l’Est (excepté Stras- publics et privés de l’académie d’Amiens
larisés dans les collèges, ly- bourg) connaissent les baisses Source : Rectorat
cées et lycées professionnels les plus marquées. 2001-2002 2002-2003 2003-2004
publics et privés de l’académie Préélémentaire 80 697 81 073 81 519
Stabilitéd’Amiens, soit 4,2% de moins Elémentaire et spécial 128 221 126 183 124 782
qu’en 2000. des effectifs Collèges 110 323 107 923 105 455
Lycées 46 351 46 392 46 028 d’apprentis
Plus de 2 700 élèves Lycées professionnels 26 400 26 337 26 458
La légère augmentationde moins CFA 9 777 9 835 9 843
(+0,6%) des effectifs d’appren-dans les collèges
tis constatée en 2002 ne seet les lycées
renouvelle pas en 2003 avec
Croissance des effectifs post-baccalauréatCette baisse globale re- seulement +0,1% par rapport
Effectifs des formations post-baccalauréat dans l’académie d’Amienspose sur des raisons purement à l’année précédente.
Source : Rectorat démographiques. Elle se re- Plus d’un apprenti sur
2001-2002 2002-2003 2003-2004trouve au niveau national où deux (52,4%) prépare un CAP,
Universités 22 301 22 396 23 267 elle est cependant moins sen- les autres sont principalement
Dont IUT 2 988 2 951 2 929 sible (-0,3% entre 2002 et inscrits en baccalauréat pro-
STS 6 371 6 263 6 288 2003) car elle recouvre tou- fessionnel (13,6%) et en BEP
CPGE 980 951 835 jours de fortes disparités aca- (10,7%). Au total, sur 100 ap-
IUFM 1 221 1 225 1 228 démiques, 13 académies enre- prentis, 85 préparent un di-
Autres 2 404 2 419 2 559 gistrant une progression supé- plôme de niveau V ou IV (du
Total 33 277 33 254 34 177 rieure à celle de la France mé- CAP au baccalauréat profes-
INSEE PICARDIE Dossiers - numéro 35 - 2004 115Éducation
diants sont recensés dans les
Moins de lauréats aux examensprincipales filières de l’ensei-
Candidats admis aux examens et taux de réussite pour la session 2003 dans l’académie d’Amiensgnement supérieur en Picar-
Source : Rectorat
die, soit une augmentation de
2003
2,8% par rapport à l’année
2001 2002 Ensemble Garçons Filles
précédente. En fait, l’évolution
Nombre % Nombre % Nombre %
diffère en fonction de la filière :
CAP 6 452 5 217 4 771 74,6 3 507 74,4 1 264 75,2
baisse sensible pour les clas-
BEP 6 374 6 524 6 353 75,4 3 232 69,4 3 121 82,7
ses préparatoires aux grandes
Baccalauréat 14 213 13 863 14 115 75,2 6 184 73,8 7 931 76,4
écoles, quasi stabilité en
Bac général 7 214 7 046 7 398 79,6 2 890 77,0 4 508 81,4
IUFM, en sections de techni-
Bac technologique 4 482 4 156 4 125 68,2 1 861 68,4 2 264 68,0
ciens supérieurs et en IUT et
Bac professionnel 2 517 2 661 2 592 75,9 1 433 75,2 1 159 76,8
augmentation en université et
BTS 2 771 2 915 2 544 61,7 1 252 63,7 1 292 59,9
dans les autres formations
(écoles de commerce, d’ingé-
emétropolitaine, la moyenne En 2003, pour la 4 foisUn nombre toujoursnieurs, etc.).
nationale s’élevant à 62,9%. (après 1996, 1998 et 2001),important de sortants
A noter cependant que ces une enquête sur l’insertion dessans qualificationDe moins en moins
taux varient sensiblement d’un jeunes dans la vie active 20
de lauréats département à l’autre : de Avec une fréquence de mois après leur sortie du sys-
aux examens 54,2% dans l’Oise à 56% dans sorties sans qualification (ni- tème éducatif a été réalisée en
la Somme et 58,7% dans veaux Vbis et VI) de 12,8% Picardie. Elle permet d’appré-
Globalement, le nombre l’Aisne. L’académie d’Amiens pour l’année 2001 (dernier chif- hender les différents processus
de diplômés dans l’académie enregistre également un des fre disponible), la situation de intervenant dans l’insertion
d’Amiens diminue du fait de la taux d’accès au niveau IV (ni- l’académie d’Amiens s’est ag- professionnelle des jeunes :
baisse du nombre de candi- veau du baccalauréat) les plus gravée par rapport à l’année sexe, niveau et spécialités de
dats qui se présentent, asso- bas : 57,8% en 2003, soit 5,3 précédente (11,6% pour 2000). formation, type de contrat, etc.
ciée à une moins bonne réus- points de moins qu’en moy- Ont ainsi été interrogés surCette brusque augmentation
ersite au CAP et au BTS. Seul, enne métropolitaine, les filles enraye le mouvement de leur situation au 1 mars 2003
le nombre de bacheliers croît étant proportionnellement plus baisse continu et plus soutenu tous les jeunes sortis du sys-
par rapport à 2002 grâce à nombreuses que les garçons qu’au niveau national observé tème éducatif en 2000-2001,
l’augmentation de 1,6 point du à accéder à ce niveau (res- depuis plusieurs années et qui qu’ils soient issus des établis-
taux de réussite, qui reste ce- pectivement 68% et 48,2%). pouvait laisser présager un rat- sements publics et privés de
pendant inférieur de 5 points Mis à part au BTS (-3,8 trapage rapide pour notre aca- l’Education nationale, des éta-
à la moyenne nationale : ainsi, points), les filles réussissent démie : ainsi, l’écart qui était de blissements agricoles, des
en Picardie, 56,1% des jeunes mieux que les garçons : +0,8 6,4 points en 1997 n’était plus centres de formation d’appren-
erd’une génération obtiennent le point au CAP, +2,6 points au que de 4,3 points en 2000 tis, de l’IUT ou du 1 cycle de
baccalauréat. C’est la propor- baccalauréat et +13,3 points avant de remonter à 5,8 points l’Université de Picardie Jules
tion la plus faible de France au BEP. en 2001. Verne : sur les 17 104 sortants












) - - -
! " #