Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

A ux Pays Bas depuis la loi de Leerplichtwet la période de scolarité obli gatoire débute le premier jour qui suit lemois où l'on atteint l'âge de cinq ans Pendant les huit premières années les enfants fréquentent l'école primaire dite d'enseigne ment de base basisonderwijs Ensuite partir de l'âge de douze ans c'est l'enseignement secondaire qui débute dit enseignement inter médiaire voortgezet onderwijs Il peut durer de

De
5 pages
Niveau: Secondaire, Lycée, Première
A ux Pays-Bas, depuis la loi de 1969(Leerplichtwet), la période de scolarité obli-gatoire débute le premier jour qui suit lemois où l'on atteint l'âge de cinq ans. Pendant les huit premières années, les enfants fréquentent l'école primaire, dite d'enseigne- ment de base (basisonderwijs). Ensuite, à partir de l'âge de douze ans, c'est l'enseignement secondaire qui débute, dit enseignement inter- médiaire (voortgezet onderwijs). Il peut durer de quatre à six ans en fonction des filières. La plupart des jeunes en sortent à l'âge de seize ans au moins. Formellement, la période de scolarité obligatoire à temps plein prend fin avec l'année scolaire au cours de laquelle l'on atteint l'âge de seize ans. Cependant, les jeunes de cet âge sont encore soumis à une obligation scolaire, dite à temps partiel, pendant une année. Ils doivent alors suivre un enseigne- ment scolaire pendant au moins un à deux jours par semaine. Bien que la période d'obligation scolaire soit légèrement plus longue aux Pays-Bas que dans d'autres pays européens, elle est tout autant en décalage avec les exigences actuelles du marché du travail néerlandais en termes de qualification professionnelle; et les jeunes qui quittent effectivement l'enseignement à dix-sept ans sont bien souvent confrontés à des difficultés pour trouver un emploi.

  • décrochage scolaire

  • observation de l'obli- gation scolaire dans les établissements consi- dérés

  • sociale cohesie

  • centres locaux de promotion de l'emploi

  • adaptation des formations initiales aux exigences du monde du travail

  • cadre

  • politique publique

  • renforcement des cadres et au renforcement de l'application des règles


Voir plus Voir moins
A
ux Pays-Bas, depuis la loi de 1969
(
Leerplichtwet
),la période de scolarité obli-
gatoire débute le premier jour qui suit le
mois où l’on atteint l’âge de cinq ans.
Pendant les huit premières années,les enfants
fréquentent l’école primaire, dite d’enseigne-
ment de base (
basisonderwijs
).Ensuite,à partir
de l’âge de douze ans, c’est l’enseignement
secondaire qui débute,dit enseignement inter-
médiaire (
voortgezet onderwijs
).Il peut durer de
quatre à six ans en fonction des filières. La
plupart des jeunes en sortent à l’âge de seize
ans au moins. Formellement, la période de
scolarité obligatoire à temps plein prend fin
avec l’année scolaire au cours de laquelle l’on
atteint l’âge de seize ans. Cependant, les
jeunes de cet âge sont encore soumis à une
obligation scolaire, dite à temps partiel,
pendant une année. Ils doivent alors suivre un enseigne-
ment scolaire pendant au moins un à deux jours par
semaine. Bien que la période d’obligation scolaire soit
légèrement plus longue aux Pays-Bas que dans d’autres
pays européens, elle est tout autant en décalage avec les
exigences actuelles du marché du travail néerlandais en
termes de qualification professionnelle; et les jeunes qui
quittent effectivement l’enseignement à dix-sept ans sont
bien souvent confrontés à des difficultés pour trouver un
emploi.Le chômage des jeunes est d’ailleurs un problème
identifié par les pouvoirs publics néerlandais depuis long-
temps. Le décrochage scolaire précoce (
voortijdig school-
verlaten
) fait l’objet de politiques spécifiques depuis le
début des années 1990.
L
A PROBLÉMATISATION DU DÉCROCHAGE
SCOLAIRE AUX PAYS-BAS
1
Les politiques publiques néerlandaises de
lutte contre le décrochage scolaire s’intéressent
au fait que certains jeunes de 17 ans et plus ont
quitté le système éducatif sans avoir obtenu
de diplôme correspondant à ce qu’on appelle
Comment le décrochage scolaire est-il problématisé
aux Pays-Bas et quelles sont les mesures envisagées
par les pouvoirs publics néerlandais pour y remédier ? Il
s’agit de mettre en évidence l’imbrication de cette
question avec d’autres problèmes liés aux jeunes issus
des quartiers dits sensibles, notamment ceux de la
délinquance, et d’interroger les enjeux qui découlent
de cette imbrication pour l’intervention socio-
éducative auprès des jeunes.
Pays-Bas
Décrochage scolaire
et intervention socio-éducative
Evelyne BAILLERGEAU
198
v
i
l
l
e
é
c
o
l
e
i
n
t
é
g
r
a
t
i
o
n
diversité
1
5
4
-
S
E
P
T
E
M
B
R
E
2
0
0
8
1 Cette partie est principalement basée sur un rapport rédigé par
deux chercheurs du Centraal Planbureau (organe de recherche du
gouvernement central des Pays-Bas) en 2006. Marc Van der Steeg et
Dinand Webbink avaient ainsi reçu le mandat de réaliser un état
des connaissances afin de déterminer quelle est l'ampleur du
décrochage scolaire aux Pays-Bas, puis d'analyser les coûts
individuels et les coûts sociaux de l'échec scolaire, et enfin de
montrer quelles sont les politiques publiques qui visent à traiter ce
problème et quelles sont les prises pour évaluer l'efficacité de ces
politiques (Van der Steeg & Webbink, 2006).
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin