//img.uscri.be/pth/af8f1f1de6b94e171cb41236df8a003e5b63fea1
Cette publication est accessible gratuitement
Lire

EDUCATION DE NOS ENFANTS

De
3 pages

Nous devons focaliser plus notre attention a l education des nos enfants

Publié par :
Ajouté le : 12 avril 2015
Lecture(s) : 3
Signaler un abus
Thème :PIC PIC
Il y avait une fois un Papa et une maman qui s’appelaientMonsieur et Madame Brownet qui avaient plein et plein d’enfants, 7 au total, et tous les enfants étaient terriblement, terriblement méchants.
Un dimanche d’hiver, Madame Brown monta jusqu’à la salle d’étude pour parler à ses enfants qui étaient entrain de faire :
Tora avait attaché un glaçon au dos de la jupe de la nourrice et partout où elle allait, Nanny, à sa grande surprise, s’apercevait qu’elle laissait tomber des gouttes. Jake avait épinglé un morceau de poisson sous la grande table ronde de la salle d’étude et personne n’arrivait à trouver d’où pouvait venir cette épouvantable odeur. Joël avait mis de la colle dans les gants de laine des filles et maintenant, bien que Nanny, fâchée, leur dise de les enlever, les pauvres petites n’y parvenaient pas. Et tous les autres enfants étaient en train de faire des choses tout aussi terribles.
Quand Madame Brown arriva, trouva tous les enfants en situation désastreuse perd la tête et n’arrive pas à croire qu’ils puissent être vraiment méchants. Madame Brown avait bien peur que les enfants n’aient repris leurs mauvaises habitudes depuis que leur ChèreMathilda, baby-sitter, qui les accompagnait à la catéchèse était partie.
Tous les enfants voulaient porter leurs habits de dimanche mais ne voulaient pas aller au catéchisme.
« C’est très gentil », ditMadame Brownqui voulait voir ses enfants partir au catéchisme et très fier de voir qu’ils aient pensé à mettre leurs habits du dimanche, ce qu’ils détestaient parce qu’ils étaient hideux. « Mais je crois que vous pouvez aller au catéchisme quand même. » « Oh, Seigneur ! » firent tous les enfants, pas pieusement du tout.
Malgré tout, ils finiront par s’y rendre, à contre cœur, sous la conduite deNanny. Ils se mirent à la queu leu leu. Tous les enfants du village étaient là pour saluer leur marche, conduit par leur pire ennemi (Nanny, ennemi des enfants du village) qui les maltraite. Arrivés au Catéchisme, ils trouvent le Pasteur, dont le nom estMonsieur Linstruit.
MonsieurLinstruitAimez-vous les uns les autres » et leurs avait avait prévu une petite leçon sur « appris un cantique spécial : «Les enfants qui sont bons et doux. Et qui tendent toujours l’autre joue ont des vies remplies de gaieté et par tous ils seront aimés. »
Le bruit des enfants Brown dans la salle avaient fait sentir à MonsieurLinstruitétait peu qu’il probable que tout le monde puisse aimer les enfants Brown, ni même personne du tout, et lui-même MonsieurLinstruit. En garde, Soldats du Christ ! disaient les enfants Brown et compagnons au plus haut de leurs voix tout en critiquant la léçon du Pasteur avec sa petite causerie au sujet de la vie en paix avec son prochain, surtout si ce prochain était un desBrown.
Clémence, l’un de Brown, se leva et dit à MonsieurLinstruitd’une voix très forte et très claire : Je ne comprends pas ce que vous dites.Charlotteleva aussi : Moi non plus. Nous non plus criaient les se enfants Brown. « Un essaim ! Oh ! Oh ! Oh ! crièrent immédiatement tous les enfants. Un essaim d’abeilles !Nanny dit ! ». qu’il y a un essaim d’abeilles Et tous les enfants se mettent à battre des mains devant leurs figures pour éloigner les insectes imaginaires juste pour créer de la pagaille de le catéchisme.
«Lucy,Thomas,Victoria,William!Attention! Vous allez vous faire piquer ! » Les enfants voisins à ceux-ci commencèrent à envoyer des claques et firent circuler l’alarmante nouvelle… Les enfants Brown se mirent à faire un bzzz-bzzzz-bzzzz ronflant et constant juste pour embrouiller le catéchisme.
Sur l’estrade, rendu sourd à tout ce bruit et cette confusion par ses propres tentatives de crier assez fort, MonsieurLinstruit s’arrêta enfin et abaissa son regard par-dessus le bord de ses lunettes. Son catéchisme au grand complet semblait être devenu fou : tout le monde était debout et dansait de la plus extraordinaire manière, les mains agitées au-dessus des têtes, des mines de terreur extrême sur les pauvres visages pâles.
D1
I.
II.
III. 1. 2. 3. 4. 5.
IV.
SCHEMA ACTENTIEL
Auteur: CHRISTIANNA BRAND, Née le 17 décembre 1907 en Malaisie et décédé le 11 mars 1988 en Grande Bretagne, est un auteur anglais de roman policier et de littérature d'enfance et de jeunesse. Elle a passé son enfance en Inde. Elle a été nominée trois fois pour le Prix Edgar. Elle reste connue pour ses intrigues complexes, mâtinées d'humour. Elle est également l'auteur de la série pour enfants Matilda, adaptée et interprétée au cinéma par Emma Thompson sous le titre Nanny McPhee ( 2005 ).
Les œuvres de l’auteur : Elle a publié plus de 20 romans dont: La Mort en talons hauts ( Death in High Heels ) en 1938. Vous perdez la tête ( Heads You Lose ) en 1941 Mathilda (Nurse Matild) en 1964 Chère Mathilda s'en va-t-en ville (Nurse Matilda Goes to Town) en 1967 Chère Mathilda aux bains de mer (Nurse Matilda Goes to Hospital) en 1975
Leçon morale: Nous devons assister nos enfants et concentrer toute notre énergie à leur éducation car ils sont notre image (parents) et l’avenir de demain. Nous devons leur apprendre le savoir vivre en société, en famille et avec leur semblable. D’où la matière de Monsieur Linstruit : « Aimez vous les uns les autres » reste de mise.