Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

conférence presse 3°journée echec scolaire 100922

De
3 pages

conférence presse 3°journée echec scolaire 100922

Publié par :
Ajouté le : 21 juillet 2011
Lecture(s) : 42
Signaler un abus
Lors dela journée du refus de l’échec scolaire, nous tenons à affirmer que la problématique du redoublement et celui du choix de l’orientation par le jeune doivent devenir desdébats de sociétéoù chacun doit pouvoir donnerson avis et la décision finale doit être prise en tenant compte de l’intérêt de l’enfant, du jeune et de son projet de vie.  Pourune école qui ne laisse aucun enfant de côté En examinant les chiffres de redoublement de 2004 à 2008 ETNIC, force est de constater que redoublement et réorientation forcée font malheureusement toujours partie de l’arsenal pédagogique en Communauté française de Belgique. A l’heure de la responsabilisation des communautés et des régions, il est temps dans le cadre d’une réflexion sur les objectifs de l’enseignement,de s’interroger sur le bénéfice réel qu’apporte l’échec scolaire en rapport aux coûts qu’il engendre pour la société. L’OCDE a rappelé dans son dernier rapport que l’échec scolaire est une mesure coûteuse dont l’efficacité n’a jamais pu être démontrée, et qui se révèle en outre délétère pour l’élève. Chaque année, après les délibérations, nous enregistrons des pics de visites significatifs sur notre site web. Les questions les plus récurrentes des parents et des élèves sont l’impossibilité de présenter une seconde session en septembre, parce que le Conseil de classe décide du redoublement d’office en juin.Pourquoi empêcherle jeune, motivé pour réussir, d’avoir la chance de ne pas doubler ? Dans d’autres écoles, il s’agit de jeunes qui doivent doubler leur rhéto pour un seul échec… dans une autre, un jeuneréussit cinq examens de passage sur six et doit néanmoins, en dépit de ses efforts, doubler sa cinquième. En quoi recommencer à apprendre et étudier toutes les matières réussies vont-elles aider ces jeunes dans les matières qu’ils appréhendent difficilement ?Partout, c’est le sentiment de vivre une injustice et de se sentir impuissant face à un système qui broie. Nous militons pour la création d’écoles sans redoublement, où le jeune est acteur de ses choix d’orientation à 16 ans, à l’instar d’autres régions telles la Suisse francophone et la région flamande. Ce projet d’école était prévu à l’horizon 2010 dans la déclaration commune de gouvernement PS-CDH-écolo. Nous militons pour que soit cassé le marché des cours particuliers. L’enseignement doit se faire à l’école, pendant les heures d’école. Trop souvent, le déficit d’attention apporté à chaque élève a pour conséquence une délocalisation de l’enseignement de l’école vers des structures privées, trop souvent organisées d’ailleurs par les mêmes enseignants, et coûteuses pour les parents.
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin