Cette publication est accessible gratuitement
Lire

Corrigé de l'épreuve de Sciences ES

De
3 pages

Téléchargez le corrigé de l'épreuve de Sciences du BAC ES de l'année 2014.

Publié par :
Ajouté le : 29 juillet 2014
Lecture(s) : 136
Signaler un abus
BACCALAURÉAT
Série : ES et LÉpreuve :SciencesSession 2014 Durée de l’épreuve: 1h30 Coefficient : 2 PROPOSITION DE CORRIGÉ
1
Partie 1 : Commentaire rédigé. Grâce essentiellement aux progrès de la médecine, àl’amélioration desvie etconditions de de travail, l’espérance de vie augmente de jour en jour. Parallèlement à cela, les maladies dégénératives touchent de plus en plus d’individus, comme la DMLA (maladie neurodégénérative de la rétine) dont l’âge moyen des malades est de80 ans. Or à cet âge-là, l’on peut espérer vivre un certain nombre d’années, et c’est encore plus vrai pour les générations futures, d’où l’importance de développer la recherche afin de trouver des moyen de palier à cette diminution de la vision, très handicapante au quotidien : difficulté à lire, écrire, faire des activités manuelles(cuisine, bricolage, etc…).Les rayons lumineux, ayant traversés les milieux transparents de l’œil, stimulent les photorécepteurs de la rétine, les cônes pour les couleurs et la vision diurne, les bâtonnets pour la vision en noir et blanc et la vision nocturne en formant une image inversée. A leur tour, les photorécepteurs transmettent le message nerveux jusqu’au cerveau où l’information sera décodée et analysée par le cerveau. Ce qui nous permet de voir !  Lamacula ( ou fovéa) est la zone de la rétine où les images sont le plus nettement perçues. Cette zone présente aussi la particularité de ne posséder que des cônes. Elle joue donc un grand rôle dans l’acuité visuelle, comme le confirme le document 2. La DMLA se manifeste par une vision « déformée,l’apparition d’une tâche centrale et une baisse ère sévère de la vision » comme le document 1 nous le rappelle. Afin de palier à cette 1cause de baisse sévère de la vision, un implant rétinien a été mis au point. Ce dispositif testé sur des patients anglais leur ont permis de recouvrer partiellement la vue, ce qui est extrêmement encourageant, pour les personnes atteintes de DMLA. Cependant des imperfections subsistent. Actuellement la densité des électrodes n’est que de 16 par implant, cequi ne permet la perception visuelle sous forme de points lumineux. De plus, les implants ne mesurant que 3 mm, la zone observée n’excède pas la taille d’un CD. Il est aussi à noter le prix de l’implant actuel qui ne permet pas une distribution à grande échelle. Toutcommela résolution des appareils photos numériques s’est considérablement amélioréeen quelques années, gageons qu’il en sera de mêmepour les implants rétiniens. Afin de permettre àune frange de la population de plus en plus nombreuse de continuer à lire, écrire, communiquer grâce à internet, et diminuer le stress lié à la perte de la vision de précision…. et de faire baisser le prix, il est primordial de poursuivre le développement et le perfectionnement de l’implant rétinien.2
Partie 2 : Question 1 :Les 3 sources d’énergie sont l’hydraulique (lié à l’eau), les énergies fossiles (comme les hydrocarbures) et le nucléaire (lié à la radioactivité). Ces 2 dernières (fossile et nucléaires) sont des énergies non renouvelables. Question 2 : 1 Energienucléaire→ 2 énergie thermique →3Energiemécanique→ 4 Energie nucléaireQuestion 3 : 90 a.38Sr b. La période radioactive du strontium, c’est-à-dire la période au bout de laquelle la moitié des noyaux se désagrège naturellement, est de 30 ans. c. La gestion des déchets radioactifs peut poser problème. En effet, la période radioactive des déchets radioactifs est plus ou moins longues maiselle se compte en dizaine d’années et jusqu’en million d’années. Nous avons aussi peu de recul en ce qui concerne la sureté de l’enfouissement dans les couches géologiques argileuses. De plus, le coût de l’enfouissement est non négligeable.Partie 3 : Question 1 : Les 3 paramètres sont: l’absence d’oxygène, lepHlaentre 5 et 6 pour le chou cru etprésence de selqui détruit les cellules du chou. Question 2 :
L’acide lactique produit lors de la fermentation du chou, abaisse le pH de la préparationde 5/6 à 3,7 . Or ce pH n’est pas favorable au développement des micro-organismes responsables des infections et intoxications alimentaires.
Question 3 :
La seule phrase juste est la d) .
Question 4 :
Grâce à son pH, la choucroute ne contient pas de micro-organismes responsables d’infections et d’intoxications alimentaires. Elle est source de vitamine C, or la carence de celle-ci entraine une maladie mortelle le scorbut, répandu au sein des équipages d’antan. (Cette carence a pu être palliée grâce aussi à la découverte des oranges et autres agrumes.
3
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin