Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Agriculture en France Fiche Cours

9 pages

Agriculture en France Fiche Cours

Publié par :
Ajouté le : 21 juillet 2011
Lecture(s) : 473
Signaler un abus
1Agriculture et agriculteurs français, et les effets de la PAC – J-F ECK chapitre IV (Cursus Armand Colin) Cha . 4 – L’inté ration de l’a riculture au reste de l’économie I.Une a riculture entre deux â es 1/ La montée de la uissance a roalimentaire Au début des 1950s, après avoir reconstitué son potentiel de prod° endommagé 1 e par la guerre, l’agri présente encore son visage trad , hérité de la fin du XIX: secteur à ale er la fois fondamental et retardataire ds l’éco n . 1 employeur (~1/3 des actifs) ms ne parvient pas, malgré sollicitude des pouv publics, à couvrir les besoins alim de la pop°. Aujourd’hui, marginalisée en apparence (4,7 % des actifs et ~3 % du PIB) ms exportatrice nette, elle 2 représente pr la Fr un atout non négligeable ds la compétit° internationale . er En Europe : aude l’Union1 rang . En 1998 : 22 % du total communautaire. Ses pdts triomphent, surtt ds domaines commecéréales, vin, sucre, viande bovine, aviculture. Taille 3 moy des exploitat° :42 ha (>> à la moy comunautaire, certes abaissée par persistance des 4 t microfundia ds les pays méd ). Cepd , succès surtt dus à un potentiel de prod° exceptionnel, tant par l’étendue de la superficie agricole utilisée que par la variété climatique et 5 pédologique . Qualitativement, résultats médiocres. Rendemts (surtt animx) < à cx des autres ère pays d’Europe du Nord-Ouest. L’intensificat° de la prod° reste peu poussée : 1 ds l’UE par e e son parc de tracteurs et sa conso d’engrais, ms 6 et 7 rang si ces chiffres st rapportés à la superficie cultivée. 6 D’ailleurs, mm si globalement, l’excédent alim v/v du reste de l’UE = considérable, il ne représente que lede celui des Pays-Bas (PB) qui, avec 4 foisd’agriculteurs et 15 fois er Θd’ha cultivés, st le 1 fournisseur agroalim de la France. Face au reste du monde, l’agri fcse fait bonne figure. En 2002 : 8 fois au palmarès ers e des 10 1 producteurs de denrées de base. Dep 1978, elle a ravi aux PB le rang de 2 ère exportateur agroalim mondial, derrière les EU ; même 1 ds certaines spécialités. Ses firmes des agroalim st souvent dynamiques : négociants en pdts agri (ex : Sucres et denrées), g coopératives agri (ex : Un° laitière normande), groupes privés (ex :Danone, qui s’est entièrement dégagé de son secteur d’origine, le verre plat, pour acquérir ttes sortes de marques alim : brasserie, eaux minérales, pdts laitiers, condiments, pâtes, aliments pour er bébés, confiserie, champagne, biscuiterie. Grâce à des acquisitions à l’étranger : 1 rang en e Europe pour brasserie, pâtes alim, pdts laitiers, biscuiterie et 2 rang aux EU pr eaux minérales. t Cpd , nbrses faiblesses.+d’des perfs frcses sur les marchés mondiaux reposent sur des ventes de pdts bruts (céréales, viande, pdts laitiers) subventionnés par les mécanismes communautaires. => large dépendance de l’état des finances de l’UE et de centres de décision que la France de contrôle pas. Le solde global, quoique positif, demeure fragile. La France reste un gros importateur de pdts agri tempérés. Les conserves et plats cuisinés, les fruits et légumes, les plantes et les fleurs, le poisson et les crustacés, les corps gras d’origine animale, le tabac amoindrissent les excédents dégagés par les ventes de céréales (40 % des exp° agri),
1 = traditionnel 2 noté par la suite « inter » 3 = très supérieur 4 = méditerranéens 5 pédologie : étude des caractéristiques des sols 6 = vis à vis
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin