Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

ANGIOPLASTIE CORONAIRE TRANSLUMINALE PERCUTANEE

13 pages
1CARDIOLOGIE INTERVENTIONNELLE ANGIOPLASTIE CORONAIRE TRANSLUMINALE PERCUTANEE Depuis la première angioplastie coronaire, réalisée par Gruntzig le 16.07.1977, cette technique connaît un essor spectaculaire. Avec 50 000 procédures par an 1996, I'angioplastie coronaire est devenue de loin la technique de revascularisation myocardique la plus pratiquée en France. 1 - PRINCIPE Il consiste à gonfler un ballonnet au niveau d'une sténose de manière à restituer au vaisseau un calibre normal. Le mécanisme d'action (Fig 1) associe un écrasement du matériel athéromateux, un refoulement de la plaque athéromateuse vers la périphérie de l'artère et un étirement de la paroi artérielle (stretching“). Ces trois mécanismes jouent un rôle variable selon la structure et la composition de la plaque constituant la sténose (thrombus récent ou ancien, bouillie athéromateuse, matériel dense fait de fibrose ± de calcifications). A B C C - Après le dégonflement du ballonnet, il se produit un repli élastique de la paroi du vaisseau, laissant persister une sténose résiduelle de 30% avec rupture de la plaque Figure - 1 Principaux effets de la dilatation par l'angioplastie. A - Ballonnet dégonflé à travers la sténose. B - Inflation du ballonnet provoquant une fissuration de la plaque d'athérome, un étirement de la media, de l'adventice et une augmentation du diamètre externe du vaisseau (expansion).

  • fissuration de la plaque d'athérome

  • point de ponction de l'artère fémorale

  • echecs de la dilatation sans complications

  • stagnation du produit de contraste

  • angioplastie

  • dissection visible en angiographie

  • ballonnet

  • matériel dense

  • occlusion de l'artère


Voir plus Voir moins
CARDIOLOGIE INTERVENTIONNELLE
ANGIOPLASTIE CORONAIRE TRANSLUMINALE PERCUTANEE
Depuis la première angioplastie coronaire, réalisée par Gruntzig le 16.07.1977, cette technique connaît un essor spectaculaire. Avec 50 000 procédures par an 1996, I'angioplastie coronaire est devenue de loin la technique de revascularisation myocardique la plus pratiquée en France. 1 - PRINCIPE Il consiste à gonfler un ballonnet au niveau d'une sténose de manière à restituer au vaisseau un calibre normal. Le mécanisme d'action (Fig 1) associe un écrasement du matériel athéromateux, un refoulement de la plaque athéromateuse vers la périphérie de l'artère et un étirement de la paroi artérielle ("stretching“). Ces trois mécanismes jouent un rôle variable selon la structure et la composition de la plaque constituant la sténose (thrombus récent ou ancien, bouillie athéromateuse, matériel dense fait de fibrose ± de calcifications).
A
B
C
C  -Après le dégonflement du ballonnet, il se produit un repli élastique de la paroi du vaisseau, laissant persister une sténose résiduelle de 30% avec rupture de la plaque
1
Figure - 1   Principaux effets de la dilatation par l'angioplastie.
A  - Ballonnet dégonflé à travers la sténose.
B  Inflation du ballonnet -provoquant une fissuration de la plaque d'athérome, un étirement de la media, de l'adventice et une augmentation du diamètre externe du vaisseau (expansion).
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin