Cet ouvrage et des milliers d'autres font partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour les lire en ligne
En savoir plus

Partagez cette publication

Sommaire
Avantpropos.................................................................................
PREmIèRE PARTIE L’établissement : clé de voûte du système éducatif français ?......
Introduction...................................................................................
CHAPITRE 1 La politique d’établissement : l’enjeu de l’autonomie............................. L’établissement : un statut et des missions..............................................« C’est quoi, un EPLE ? ».................................................................. – Une histoire.......................................................................... – Une double loi de partage........................................................... Le système d’enseignement : la diversité des statuts............................... – Premier et second degré............................................................ – Éducation nationale, enseignement agricole et enseignement privé............... L’établissement : l’un et le multiple.................................................... – Un ou des EPLE ?.................................................................... – Un espace concurrentiel............................................................. – La réalité de « l’effet établissement »................................................ L’élargissement progressif des missions et des tâches............................. – L’exercice des missions fondamentales dans l’EPLE aujourd’hui................... – La multiplication des tâches annexes............................................... – Un réseau de contraintes qui « corsète » l’autonomie............................... Décentralisation, déconcentration, LOLF : l’EPLE entre dépendance et autonomieUn nouveau contexte législatif et réglementaire...................................... La décentralisation : le rôle accru des collectivités territoriales.................... – La décentralisation en marche...................................................... – La place de la collectivité territoriale et le « domaine réservé » de la pédagogie... – Partage des compétences : un modèle à décentralisation minimale ?.............. La déconcentration : au milieu du gué................................................. – Une chaîne plus descendante qu’ascendante....................................... – L’EPLE et l’académie : des relations complexes.................................... – L’EPLE saitil se saisir de ses marges d’autonomie ?............................... L’expression de la stratégie d’établissement : du projet au contrat................ – Un dispositif qui doit faire ses preuves.............................................. – Vers un véritable contrat d’objectifs ?............................................... L’évaluation, corollaire de l’autonomie................................................. – L’évaluation d’établissement aujourd’hui : un bilan décevant...................... – L’évaluation d’établissement : un impératif à l’heure de la LOLF  et du « socle commun »..............................................................
9
11
13
17 17 17 17 18 19 19 21 22 23 23 24 25 25 29 33 35 35 36 36 37 37 38 38 39 40 41 41 42 45 45 47
3
4
PREmIèRE PARTIE
La lente conquête de l’autonomie pédagogique........................................ Le cadre d’exercice de l’autonomie pédagogique de l’établissement et le rôle du chef d’établissement...................................................... – Une autonomie pédagogique « contrainte » mais réelle............................. – Le rôle et la légitimité pédagogiques du chef d’établissement..................... Le conseil pédagogique : un nouvel outil à promouvoir............................. – Le lent essor du conseil pédagogique............................................... – Un premier bilan contrasté.......................................................... – Un dispositif à consolider............................................................ Les conditions d’un développement de l’autonomie des établissements........ La reconnaissance de l’EPLE comme un espace autonome du pilotage pédagogique............................................................................... – Une mission première : l’enseignement............................................. – Une responsabilité essentielle des personnels de direction : la pédagogie......... – Une dynamique de projet, condition d’un pilotage pédagogique autonome........ – Un impératif : l’autoévaluation de la performance................................. L’élargissement des tâches des EPLE : ses conditions et ses limites.............. – Des limitations liées au principe de spécialité des établissements publics........ – Des allègements et des mutualisations nécessaires pour un élargissement à moyens constants................................................................. – Avec les collectivités territoriales et les associations, un partenariat fructueux, mais lourd de conséquences........................................................ Un accompagnement nécessaire des personnels et des établissements......... – Une formation initiale et continue à la hauteur des enjeux de l’autonomie......... – Le renforcement de l’autonomie pédagogique des établissements................ – Une meilleure organisation pour un fonctionnement plus efficace.................
CHAPITRE 2 L’établissement et ses élèves : l’enjeu de la réussite et de l’insertion....... L’égalité des chances et « l’ambition de la réussite » pour tous.................... La mise en œuvre du dispositif des réseaux ambition réussite.................... – Le périmètre et la carte des réseaux............................................... – L’implantation des moyens humains supplémentaires et leur gestion.............. – Les contrats.......................................................................... – Le suivi et l’accompagnement par les corps d’inspection.......................... – L’évolution des contenus et de l’organisation pédagogique........................ Le pilotage et la construction des outils d’évaluation............................... – Le diagnostic social et scolaire...................................................... – La mise en place des outils d’évaluation de l’enseignement et le diagnostic scolaire............................................................. – Le pilotage des réseaux............................................................. Un bilan et des propositions............................................................. – Des forces et des faiblesses......................................................... – Un changement progressif de logique............................................... L’importance croissante de la mission éducative et de socialisation............. Cohésion sociale, éducation à la citoyenneté : ambitions et difficultés de la vie scolaire.......................................................................... – Une mission lourde et complexe....................................................
48
48 49 50 52 53 57 61 64
64 64 65 65 68 70 70 70 71 72 72 74 76
83 84 84 84 86 89 90 91 94 94 95 95 96 96 96 98
98 98
– Des évolutions de fond dans et hors de l’établissement............................99 – Rôle éducatif et rôle pédagogique...................................................99 Un nouvel outil : la note de vie scolaire................................................100 – Une forte mobilisation des responsables............................................100 – L’état des lieux au terme d’un premier trimestre...................................101 – Un soin particulier dans l’élaboration des grilles d’évaluation......................103 – Un vrai dialogue dans les établissements...........................................103 – Une mise en application révélatrice de la vie éducative des établissements.......104 – De meilleurs échanges entre adultes et élèves.....................................105
L’établissement confronté à la problématique de l’orientation. Un exemple : le choix de la série S..........................................................106 Un processus d’orientation critiquable vers la série « scientifique »...............106 – Une filière sélective, détournée de sa finalité.......................................106 – Des enseignements de détermination qui ne jouent pas leur rôle..................108 – Une information insuffisante et un choix souvent contraint.........................109 Préparer au choix et remplacer les séries de la voie générale par des parcours de formation..........................................................110 – Instaurer une préparation au choix..................................................110 – Réorganiser le cycle terminal........................................................111 – Une spécialisation progressive des élèves en fonction de leur projet..............112 – Une extension de l’organisation en parcours de formation à l’ensemble des séries de la voie générale..................................................................113 – Une évolution intermédiaire de la voie générale ?...................................113
CHAPITRE 3 L’établissement et son environnement : l’enjeu de l’ouverture.................115 L’ouverture sur le monde et sur la société : un nouvel horizon pour l’établissement scolaire................................................................115 L’éducation aux médias..................................................................116 – Un impératif pour l’École............................................................116 – La « Semaine de la presse et des médias à l’École »................................117 – Un nécessaire changement d’échelle...............................................118 L’association sportive dans les EPLE...................................................121 – Des objectifs ambitieux, mais une réalité décevante...............................121 – Une vie associative qui n’a pas obtenu le succès escompté........................122 – L’association sportive scolaire : un « contreexemple » ?............................123 – Repenser la vie associative au sein des associations sportives scolaires..........125 Les sections internationales.............................................................126 – Un dispositif en essor, mais encore méconnu.......................................127 – Sections internationales et sections européennes..................................128 – Un atout pour l’attractivité des territoires et un laboratoire pédagogique..........129 – Revoir et développer le dispositif existant...........................................130 L’établissement, acteur majeur de la stratégie éducative locale et des politiques de formation...............................................................132 Le rôle socioculturel de l’établissement...............................................132 – Un créateur de lien social...........................................................133 – Une ressource culturelle pour le territoire...........................................134 L’établissement et l’apprentissage tout au long de la vie : le lycée des métiers, la VAE et les GRETA.............................................135
5
6
– Le lycée des métiers.................................................................135 – La validation des acquis de l’expérience............................................135 – Les groupements d’établissements.................................................136 L’établissement « hors les murs » : la dilatation du temps et de l’espace scolaires........................................................................137 Une organisation traditionnelle du système éducatif aujourd’hui remise en cause..........................................................................137 – Différenciation et individualisation..................................................138 – Les collectivités territoriales et l’accompagnement à la scolarité..................138 – Une double capacité d’innovation...................................................138 L’établissement entre soutien scolaire et accompagnement à la scolarité.......140 – Un objectif commun, uncontinuumsouhaitable....................................140 – Une meilleure utilisation de l’espace de l’établissement............................140 – Articulation pédagogique et situation d’apprentissage.............................141 – Une multiplicité d’acteurs impliqués................................................141 Les TICE : la quatrième dimension de l’établissement...............................142 – L’apparition d’un « espace apprenant »..............................................142 – Une politique du développement des TICE à refonder..............................143 – L’accompagnement du changement et le rôle des personnels de direction........144 – Les TICE dans l’établissement : le pari de la généralisation des ENT...............146 Conclusion.........................................................................................149
DEUXIèmE PARTIE Enseignement supérieur et recherche : pour une performance accrue..................................................
151
Introduction...................................................................................153
CHAPITRE 1 Universités : assurer un meilleur service aux étudiants..........................155 Mieux informer sur les études et leurs débouchés.....................................155 La lisibilité des diplômes de l’enseignement supérieur : une exigence à mieux satisfaire........................................................155 – Un besoin de clarté mal satisfait....................................................156 – Une lisibilité à renforcer.............................................................158 La préparation des étudiants à leur avenir professionnel : information sur les débouchés et accompagnement vers l’insertion..............158 – Le dispositif institutionnel dont se sont dotées les universités pour faciliter l’insertion professionnelle de leurs étudiants.........................................................159 – L’information produite par les universités en matière d’insertion professionnelle..161 – D’autres sources d’information et d’accompagnement des étudiants..............163 – Mieux assurer la mission d’information et d’accompagnement vers l’insertion....164 L’évaluation des étudiants : une démarche à refonder................................165 La pratique actuelle de l’évaluation appelle plusieurs réserves....................166 – Lourdeur et opacité perdurent.......................................................166 – Une certaine fragilité juridique est trop facilement acceptée.......................167
– Les procédures d’évaluation peuvent encourager la médiocrité de certains apprentissages..........................................................168 Pour une évaluation formative des compétences acquises.........................170 – Simplifier l’évaluation et rendre du temps à l’enseignement.......................170 – Faire de l’évaluation un instrument concourant à la formation.....................171 – Donner toute sa place au contrôle continu..........................................171
CHAPITRE 2 Recherche : renforcer l’efficacité.........................................................173 Une recherche mieux pilotée : la contractualisation entre l’État et les organismes publics de recherche...................................................173 Démarche contractuelle et exercice de la tutelle.....................................174 – Les enjeux de la contractualisation avec l’État......................................174 – La contractualisation au cœur de l’exercice de la tutelle...........................175 Le bilan des expériences de contractualisation.......................................176 – Analyse des pratiques contractuelles...............................................176 – Éléments de diagnostic..............................................................178 Apporter un nouvel élan à la contractualisation......................................180 – Revoir les conditions de préparation du contrat.....................................180 – Rendre plus cohérent le contenu des contrats......................................182 – Mieux organiser le suivi et l’évaluation du contrat..................................183 – Accorder une attention toute particulière au futur contrat entre l’État et l’ANR....184 Une recherche mieux valorisée..............................................................185 Accentuer l’effort de valorisation.......................................................186 – Quoique nuancé, un bilan plutôt négatif.............................................186 – Des freins à l’essor qui résident essentiellement dans des handicaps structurels......191 – Thérapeutique : revaloriser la valorisation..........................................193 Exploiter davantage les capacités de l’outremer....................................198 – Les atouts de la recherche outremer...............................................199 – Les faiblesses de la recherche ultramarine.........................................201 – Les réorientations souhaitables.....................................................203
CHAPITRE 3 Vers une organisation plus structurée de l’enseignement supérieur et de la recherche..............................................................................207 Développer des instances de mutualisation : la restructuration des écoles doctorales..........................................................................................207 Sans renier les textes précédents, une évolution sensible..........................208 – Objectifs et principes fondateurs demeurent d’actualité............................208 – Plusieurs inflexions apparaissent....................................................208 Une nouvelle réglementation déjà largement entrée en application...............209 – Les écoles des établissements relevant de la campagne de contractualisation 2007 ont été pleinement concernées........................209 – De nouvelles formes de mutualisation émergent : les collèges doctoraux.........209 Des améliorations réelles, mais qui ne règlent pas la totalité des problèmes....210 – Les améliorations sont réelles.......................................................210 – La stabilisation n’est cependant pas totale.........................................211
7
8
Faire émerger des ensembles territoriaux pertinents : la mise en place des PRES....................................................................213 Une politique menée vigoureusement autour d’objectifs bien affirmés...........214 – Des objectifs bien affirmés..........................................................214 – Une politique menée vigoureusement...............................................215 Un état des lieux placé sous le signe de la diversité.................................215 – Un avancement inégal sur le territoire..............................................215 – Des caractéristiques et des compétences variables................................216 Un premier bilan nuancé.................................................................218 – Les incertitudes qui subsistent......................................................218 – Les prémices d’une dynamique positive............................................219 Conclusion.........................................................................................221
TROISIèmE PARTIE La coopération éducative et l’action internationale.................223 La coopération éducative et l’action internationale................................225 Un rôle diversifié.................................................................................225 Les missions......................................................................................226 Quelques chiffres.........................................................................226 Une typologie des missions.............................................................228 – Les missions d’expertise............................................................228 – Les missions d’évaluation...........................................................232 – Les missions de transfert de savoirfaire pédagogique.............................235 – Les missions d’information comparative............................................237 Un regard prospectif............................................................................239
Liste des principaux sigles utilisés.............................................243
Rapports récents consultables sur internet...............................247
Ava
n
t
p
r
o
p
o
s
Pour la quatriÈMe année consécutive, l’inspection générale de l’éducation nationale (IGEN) et l’inspection générale de l’adMinistration de l’éducation nationale et de la recherche (IGAENR) publient un seul et MêMe rapport annuel, qui reflÈte la coMpléMentarité de leurs approches respectives et la réalité de leur collaboration quotidienne. L’an passé, l’accent avait été Mis résoluMent sur ce travail en coMMun. multiplicité des convergences, aMpleur des sujets traités : tout invitait, pour le rapport 2006, à rasseMbler autour d’une théMatique unique, celle de l’avenir de l’École, les grandes lignes des observations, des analyses et des réflexions développées conjointeMent par les deux inspections générales. Cette année, l’iMportance des travaux consacrés par l’IGAENR à l’enseigneMent supérieur et à la recherche incitait à leur accorder une place significative. En parallÈle, il seMblait opportun de Mettre en luMiÈre les Missions internationales de l’IGEN, qui forMent une part non négligeable et parfois Méconnue de son activité. NéanMoins, les probléMatiques del’enseigneMent scolairedeMeurent au cœur des travaux conjoints d’analyse et des recoMMandations des inspections générales durant l’année 2006-2007. Elles constituent donc la plus vaste des trois parties de ce rapport. Elles sont certes diverses, Mais il a néanMoins paru pertinent, en partant du rapport qui lui a été particuliÈreMent consacré, de les rasseMbler autour d’un thÈMe central : celui de l’établisseMent scolaire, de ses Missions, de son rôle et de ses récentes évolutions. L’établisseMent s’est affirMé coMMe le niveau essentiel de Mise en œuvre des politiques éducatives et d’évaluation de leur efficacité, Mais aussi coMMe le carrefour de l’exercice des pouvoirs entre l’État et les collectivités territoriales. Il est en outre le lieu où se tissent les liens d’une réelle coM-Munauté éducative. Toutefois, les tâches toujours plus noMbreuses qu’on lui a assignées au fil des ans ont brouillé sa Mission preMiÈre. D’établisse-Ment public local d’enseigneMent (EPLE), n’est-il pas en passe de devenir une sorte de « guichet unique » assurant, en direction de la jeunesse, une Mission éducative élargie ? Les enjeux auxquels il est aujourd’hui confronté sont donc noMbreux. Trois d’entre eux Méritent particuliÈreMent d’être Mis en avant : celui de l’autonoMie, celui de la réussite, de l’orientation et de l’insertion, enfin celui de l’ouverture sur le Monde et sur ses partenaires. C’est en sachant relever ces défis que l’établisseMent pourra œuvrer, avec un souci constant de qualité, d’efficacité et d’équité, au bénéfice de tous ses élÈves. Si la préoccupation de la perforMance a désorMais gagné l’établis-seMent, elle doit inspirer davantage encore la sphÈre de l’enseigneMent
9
1
0
supérieur et de la recherche. À l’université, il s’agit d’assurer un Meilleur service aux étudiants en les inforMant plus préciséMent sur les études et les parcours qui s’offrent à eux, en les préparant de ManiÈre soutenue à leur avenir professionnel et en évaluant les coMpétences selon des Modes plus adaptés, qui contribuent directeMent à leur forMation. L’optiMisation des activités de la recherche exige, pour sa part, que soit Modernisé son pilotage, notaMMent à travers la déMarche de contrac-tualisation entre l’État et les organisMes publics. Elle exige aussi que soit accentué l’effort de valorisation de ses résultats et Mieux exploités les atouts dont elle dispose, y coMpris dans les départeMents d’outre-Mer. Enfin, qu’il s’agisse de l’enseigneMent supérieur ou de la recherche, la quête de la perforMance présuppose le développeMent de synergies et une recoMposition qui vise à la fois à encourager les instances de Mutualisation, à l’exeMple de la récente réforMe des écoles doctorales, et à faire éMerger des enseMbles territoriaux pertinents, ainsi qu’en téMoigne la constitution actuelle de pôles de recherche et d’enseigneMent supérieur (PRES). Réunir les forces disponibles, atteindre la taille critique, accéder à la visibilité inter-nationale : autant d’objectifs qui s’iMposent à l’heure de la Mondialisation. La prise en coMpte de l’international est égaleMent un souci perManent de l’inspection générale. Il se Manifeste, en particulier, à travers les noMbreuses Missions Menées à l’étranger, qu’il a paru opportun de recenser, de façon détaillée, pour l’année 2006-2007. Celles-ci abordent un large éventail de thÈMes, de réflexions et de pratiques et sont représentatives des coMpétences diversifiées de l’inspection générale, qui Met au service du développeMent européen et international ses capacités d’expertise, d’analyse, d’évaluation et de conseil. Elles lui perMettent aussi de nourrir sa propre réflexion sur les évolutions possibles de notre systÈMe éducatif et de Mettre à la disposition des responsables politiques des éléMents de coMparaison utiles à la prise de décision. Conforter l’autonoMie des établisseMents, accroître la perforMance de l’enseigneMent supérieur et de la recherche, renforcer l’activité interna-tionale, tels sont les principaux axes qui ont guidé le travail d’observation, d’analyse, d’évaluation et de préconisation des inspections générales. Nous souhaitons que le présent ouvrage, qui en est la synthÈse, constitue un apport utile à tous ceux qui s’intéressent à notre systÈMe d’enseigneMent et de recherche ainsi qu’à son devenir.
François PERRET Doyen de l’inspection générale de l’éducation nationale
Thierry BOSSARD Chef du service de l’inspection générale de l’administration de l’éducation nationale et de la recherche
PREmIèRE PARTIE L’établissement : clé de voûte du système éducatif français ?