7 jours d'essai offerts
Cet ouvrage et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois
B Une économie mondiale bouleversée par la crise de 1929
La crise 1929 est un événement majeur dans l'histoire économique de la première moitié du 20
ème
siècle. Elle éclate aux USA et prend une ampleur mondiale. Un seul pays y échappera : l'URSS.
Cette crise interpelle surtout sur les solutions qui y sont apportées.
a) La crise dans le monde
α
) La crise aux Etats-Unis
-
La crise commence par une crise boursière. Entre 1922 et 1929 les actions aux USA dont le
cours est côté à Wall Street voient leur prix multiplié par 5 car les entreprises se portent bien.
On achète alors les actions non pas pour les dividendes mais pour spéculer, on espère que le
cours des actions est capable d'augmenter rapidement. Cette spéculation est possible car on
peut emprunter pour acheter des actions grâce à une innovation financière : l'achat à la
marge. On achète un grand nombre d'actions en n'en payant qu'un faible pourcentage en
espérant que leur cours va monter pour les vendre et payer le reste et faire des bénéfices.
-
Le crédit est donc largement utilisé aux USA et l'américain moyen achète tout à crédit.
Environ 1,5 millions d'américains spéculent, il y a donc un gonflement artificiel du prix des
actions et la création d'une bulle spéculative. Il y a alors un risque que se développe une
distorsion entre la sphère réelle et la sphère boursière, entre le cours des actions et les
dividendes. Les bénéfices des entreprises augmentent moins vite que leur valeur en bourse.
L'augmentation de la production industrielle atteint 50% entre 1921 et 1929 alors que dans le
même temps le cours des actions gagne 300%. Il y a un gonflement artificiel du cours et le
crédit risque donc de devenir cher. Il y a risque qu'une légère baisse de la production
industrielle ou la faillite de certaines entreprises provoque un mouvement de panique.
-
C'est ce qui arrive pendant l'été 1929 : on observe une légère baisse de l'indice de production
et de plus des scandales sont révélés comme celui des lotissements non-construits de Floride.
Une inquiétude naît alors à Wall Street et s'enfle. Le 24 octobre 1929, 13 millions d'actions
sont mises en vente, il y a donc un effondrement du cours des actions puisqu'il n'y a pas
d'acheteurs en face à part Rockefeller et Morgan. Même l'apparition de ces deux grands
acheteurs ne suffit pas à redonner confiance et le 29 octobre 30 millions d'actions sont mises
en vente.
-
En une semaine le cours du Dow Jones chute de 40 à 50% ce qui entraîne de nombreuses
faillites bancaires car les crédits à l'achat à la marge ne sont pas remboursés. Près de 1300
banques font faillite en 1930. Entre 1929 et 1932 le Dow Jones perd 85% de sa valeur et dans
le même temps 3000 banques font faillite. Le système bancaire était en effet très diversifié et
peu rigoureux. Il y a donc une crise du crédit à la consommation (credit crush) et une ruine
des épargnants et des spéculateurs. Les épargnants ne peuvent pas être remboursés et on
observe un développement du licenciement et du chômage.
-
Rapidement cette crise touche les entreprises car elles ne peuvent plus faire appel aux
capitaux bancaires. Les entreprises réagissent en baissant leur prix car elles veulent liquider
leur stock et proposer des produits moins chers. Cependant, l'offre est souvent supérieure à la
demande et le crédit à la consommation est remis en cause ce qui n’améliore pas la demande.
Les entreprises doivent donc réduire leur production et licencier : se développe alors le
chômage. Les entreprises subissent une perte de débouchés très importante et on observe une
chute de la demande.
-
L'agriculture déjà en crise est elle aussi touchée par la crise. La demande diminue et il y a un
effondrement des prix et le pouvoir d'achat des fermiers est donc réduit. Souvent endettés, ils
ne peuvent plus rembourser leurs dettes ce qui aggravent la situation des organismes
bancaires. Malgré le développement spectaculaire du chômage, l'Etat n'intervient pas
et
n'entreprend rien pour aider les chômeurs et seules des aides privées vont se mettre en place.