Cet ouvrage et des milliers d'autres font partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour les lire en ligne
En savoir plus

Partagez cette publication

Vous aimerez aussi

Examen Final Cryptographie

de profil-urra-2012

Corrigé de l'exercice

de profil-urra-2012

suivant
N° spécial
LE TRAVAIL DE M
ÉMOIRE
«Lamémoireestlavenirdupassé.» PaulValéry
Dèarnmosadeévirédelsntedlaaptrmeneronne,jHaute-GaétsrusiaisnipatirtinlrêtéacceujrequcilncouuCoisaordaledlanoitansrteceanstsiRéae,njtfiatialdeDéartpoioatétfroetàleovpartdemavolonerocne.sulpdéesirerpplove Jeconstateavecplaisirquemonappeladéjàétéentendupuisquelonnoteuntauxdepartici pationenhaussede10%pourleslycéesetcollèges,copiesetmémoiresconfondus,ettroisfois plusdeparticipantspourleslycées. C’estencesensquej’aisouhaitéqu’unBIsoitconsacréautravaildemémoireetsoitdistribué enprioritéauxparticipantsduconcours. Touteslesactionsquipeuventsefaireàlécoleautourdelamémoireconcourentàlaformation civiquedesjeunes.Ellessinscriventdanslesoclecommundecompétencesetdeconnaissan ces. Nosélèves,delécoleélémentaireaulycée,nepourrontquemieuxsapproprierleprésentetagir surl’avenirs’ilsconnaissentlepassé. Jemeréjouisquedeplusenplusdenseignantsaidentlesjeunesàalleràlarencontredetousces hommes,notammentceuxdontlesruesdeToulouseportentlesnoms,anquilscomprennent lengagementetlesacricedeceshérospourlibérerlaFranceetparticiperainsiàlaprogression deladémocratie. LécoledelaRépubliquejoueunrôleprimordialdanslatransmissiondesvaleursillustréesau plushautpointparlaRésistance. CenumérospécialduBulletindInformationregroupediversexemplesdeprojetspédagogiques. Ildoitpouvoiraiderlesacteursdelacollectivitééducativeàmettreenplacedesactionssurle longterme. Ilpermetdevoirquautourdecetravaildemémoire,serassemblentdenombreuxpartenaires danslescollectivitésetlesassociations.JesalueicilactionremarquableduConseilgénéral. Cestainsique,chezceuxquenousdevonséduquer,nouspourronsdévelopperlesensdesres ponsabilités,lacitoyennetéetlasolidaritéquifacilitentlevivreensembleetengagentchacun danslamarcheversl’Europe.
---
-
Jean-LouisBaglan, inspecteurd’académie, directeurdesservicesdépartementauxdeléducationnationaledelaHaute-Garonne
LseongilCeoutinesaronte-GHuaealladnéréioatnrsouncCoelecrofcevatne,eimaladédacépdtearemsséeblemtàidemtnlaenspositiolnaldeRéastsiecnateledéDaportationdepuissarcaéitnoenÀ.6119dirrtpaemèhtulanoitanenletonaiaislnievcitnopsce des professeurs et des élèves tous les éléments et moyens nécessaires à sa préparation.Ainsi, pourencadreraumieuxlescollégiensetlycéensquisouhaitentyparticiper,leConseilgénéral aconfiélesoinaumuséedépartementaldelaRésistanceetdelaDéportationd’éditerchaque annéeuneplaquettelocaledetravail,deconstituerdesdossiersdedocuments,etderéaliserune expositionenliaisonaveclethème. Laraisondecesoutienàceconcoursvientessentiellementdufaitquilnestpasseulementun diplômeouunexamen.Anciensrésistantsetdéportéslonteneffetsouhaitépourperpétuerchez
-
--
--
lesjeuneslamémoiredecesannéesnoires,pourqueleurscombatsetleurssouffrancesnetom bentjamaisdansloubli.Pourcettenouvellegénération,ceconcoursdoitpermettredesinspirer decesfaitsetd’entirerdesleçonsciviquespourl’avenir.LeconcoursdelaRésistanceetdela Déportationestunoutildetransmissionprivilégiécarilencouragelarencontredirecteentreles acteursdecesévénementsetlesjeunes.Ilcréeunlienentredeuxgénérations. Participeràceconcours,cestavanttoutcomprendrelespritquesesfondateursontvoulului donner,cestaussipercevoirtoutcequifaitsonactualité,samodernité.Participeràceconcours, cenestriendautre:simplementexprimer,pardesconnaissanceshistoriquesmaisaussi(etsur tout)parsasensibilité,enquoilethèmechoisicetteannéenoustoucheetnousinterpelleencore aujourdhui.EntantquecitoyensmaisaussientantquhumainsLesoutienduConseilgénéralneselimitepasàlapréparationdececoncours.Ilenassureéga lementladotationenprix,sousformedelivresdhistoirequirécompensentprèsde400élèves chaqueannée.Ilorganiseégalementtouslesansunvoyagedelamémoirepourles15lauréats départementaux de ce concours. Tous les étés, lors de la dernière semaine d’août, ces jeunes partent enAllemagne, enAutriche ou en Pologne découvrir les camps de concentration et les centresdexterminationnazis.Uneexpérienceforteetintensequilsontlachancedevivreaux côtésdesderniersrésistantsetdéportésquiacceptent,touslesans,derevenirsurleslieuxde leursouffrance.Incontestablement,unsouvenirinoubliablepourcesjeunesquimarquentleurs mémoiresetfontdeuxdesnouveauxtémoins. Lemoyenprivilégiépourmanifesterauquotidiencetteimplicationrestedonclemuséedéparte mentaldelaRésistanceetdelaDéportation.Cestessentiellementàtraverscelieuquesedérou lentlesactionsdemémoireinitiéesousoutenuesparleDépartement.Depuissoninaugurationle 19août1994,lemuséeestdevenuunlieuemblématiquedecettepériodeenHaute-Garonne,le moyenaussiparlequelleConseilgénérals’engagepoursonsouvenir . Lapremièremissiondulieuestderemplirnotredevoircollectifvis-à-visdupassé.Etcedevoir estundevoirdhistoire.Cest-à-direétudier,analyseretcomprendrelesévénementspasséspour enavoirunevisionlaplusclairepossible.Cedevoird’histoires’imposeàtous,etpourtousles sujets.Nousdevonsdirecequisestpassé,bonoumauvais.Etcestcedevoird’histoirequiper -metensuitecollectivementleilvaratrieémomdee.ospblsiesednocerildnrquemieeprstlCe. Ilestcertesdifficilederaconterl’indicible.Ilestpourtantimpossibledesetaire.Lestémoigna -gesdesrescapésdescampsetdesanciensrésistantstrouventdoncnaturellementleurplaceau seindecemusée.Cemuséeseveutdoncaussiledépositaireetleprolongementdeleurmémoire, unpontindispensableentrelestémoins,lapopulationetsurtoutlajeunesse,unlieuprivilégiéde transmissiondelamémoire. CestainsiquelemuséedépartementaldelaRésistanceetdelaDéportationaccueilletousles ansplusde10000élèves,essentiellementdetroisièmeetdeterminale.Desvisitespourlesplus jeunes(CM2)sontégalementprévues,adaptéesàleurniveauetàleursensibilité.Unvéritable partenariatsestcrééaveclesétablissementstoulousainsethaut-garonnais.Aujourdhui,deplus enplusdeprofesseursdetoutelaFrancesollicitentléquipepédagogique. Lanouvellegénérationn’estpasseulementnotrepriorité.Elleestsurtoutcelledesanciensrésis -tantsetdéportés.Bienconscientsqued’icipeudetemps,ilsnepourrontplusraconter,témoigner commeilslefontactuellementaumusée,cesjeunesreprésententpoureuxunimmenseespoir. Celuiquecettehistoirenetombejamaisdansloubli. Nepasêtreindifférent,réagiretsengager,êtredescitoyensdumonde,telestlemessagedenos aînés,anciensrésistantsetanciensdéportés.Telleestaussilamissiondumuséequiseveutré -solumentancréedanssonépoque,pournousrappelerqueleverbe«résister»doitseconjuguer auprésent.
PierreIzard, présidentduConseilgénéraldelaHaute-Garonne
8ledossier
istoire, mémoire et résista Hgc es cer teen, jnoeu semc esfois le nt à la apss énue- -t le présent. L’histoire fait intervenir le passé et se veut strictement descriptive, la mémoire est sélective et dépend souvent de l’implication de l’être qui rapporte La Résistance est un phénomène complexe que l’on ne peut com-prendre sans s’appuyer sur des faits purement historiques donc passés Elle se perpétue dans le présent par les valeurs qu’elle symbolise pour la jeunesse,« Résistance n’est qu’es-pérance» écrivait René Char dans ses feuillets d’Hypnos (1943/1944). C’est bien l’histoire qui induit le travail de mémoire et permet de comprendre le présent, de changer parfois la manière de voir et d’aider à transmettre à son tour afin que ja-mais ne s’écrive le mot « oubli ». C’est à nous éducateurs qu’incom-be la tâche d’aider les jeunes gé-nérations à devenir les citoyens de demain. Notre mission est double ; d’une part, faire prendre conscience à nos élèves que s’ils vivent dans un pays libre, c’est grâce à l’engagement de ceux qui ont payé de leur vie pour cette liberté et d’autre part, les aider à savoir s’engager eux-mêmes en-vers les autres pour construire leur propre identité. Comment, dès lors, alimenter le tra-vail de mémoire ? Par l’histoire d’abord qui relate sou-vent l’indicible grâce à tous les do-cuments, aux statistiques, aux don-
LE TRAVAIL