Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Churchill et l'anthrax

De
7 pages

Churchill et l'anthrax

Publié par :
Ajouté le : 21 juillet 2011
Lecture(s) : 114
Signaler un abus

Vous aimerez aussi

www.delpla.org ___________________________________________________________________________
Churchill et l'anthraxpar François Delpla Les événements survenus récemment auxhaute responsabilité (les Finances) qui le met-Etats-Unis ont fait resurgir une affaire quitait en contact quotidien avec le premier minis-avait défrayé brièvement la chronique anglaisetre Baldwin, et sans doute aussi à cause du au début des années 80 : les alliés occidentauxtraité de Locarno qui était venu calmer le jeu de la seconde guerre mondiale avaient mis àdes rivalités entre grandes puissances, il tient l’étude, en même temps que la bombe atomi-un discours à la fois un peu moins alarmiste et que et tout aussi secrètement, des armes bacté-un peu plus précis, dans le dernier tome de son riologiques. Le bacille sur lequel on fondait lelivre sur la première guerre mondiale. Il indi-plus d’espoirs était celui du charbon. Devenuque que des plans terribles avaient été faits opérationnel en 1944, cet armement avait faillipour le cas où la guerre se serait prolongée en être utilisé contre les villes allemandes dans le1919 et qu’ils ont été prestement rangés dans cadre de l’opération "Overlord", en représail-les archives, mais que tout de même des re-les contre les projectiles V1 et V2 qui étaientcherches se poursuivent : eux-mêmes une réplique au débarquement de Normandie. Churchill était un chaud partisanLes projets furent mis de côté sans qu’on son-de cet usage, son entourage un peu moins etgeât à les achever et à les exécuter –mais on ne l’affaire avait tourné court, la relative ineffica-cessa pas pour cela d’en connaître la teneur; cité des bombardements allemands y aidant.les ministres de la Guerre de chaque pays em- paquetèrentà la hâte et classèrent «à toutes Churchill était sensible autant que quiconquefins utiles » les plans et leurs données, calculs aux risques de destruction que la combinaisonet découvertes. La campagne de 1919 n’a ja-de l’esprit guerrier et de la science faisait cou-mais eu lieu, mais les idées qui devaient la rir à l’humanité. Il écrivait dès 1925 :conduire ne cessèrent pas, n’ont jamais cessé 2  depoursuivre leur chemin . Quant à la guerre des gaz et à la guerre chimi-que sous toutes leurs formes, on n’a jusqu’iciJ’ai coutume de dire que les mémoires de écrit que le premier chapitre de ce livre terri-Churchill sont un rébus, où il faut souvent ble. Assurément chacun de ces nouveauxchercher la vérité là où on ne l’attend pas. En moyens de destruction est à l’étude des deuxvoici un bel exemple: il n’y a nulle part ail-côtés du Rhin avec toute la science et toute laleurs la moindre allusion à l’armement biolo-patience dont l’homme est capable. Et pour-gique. On devra se contenter de savoir que quoi supposer que ces recherches seront limi-l’auteur prévoyait dans les années 20 le surgis-tées à la chimie inorganique? L’étude dessement fatal de ce genre d’arme en cas de nou-maladies, de tous les fléaux qu’on peut métho-velle conflagration, et qu’il était rétrospecti-diquement préparer et délibérément lancer survement très fier de sa prophétie ! l’homme et les animaux, se poursuit certaine-On sait que peu après la publication des ces ment dans les laboratoires de plus d’unelignes leur auteur fut écarté du pouvoir pen-grande puissance. La destruction des récoltesdant dix ans, principalement en raison de son par des parasites, des chevaux et du bétail parhostilité à la politique d’apaisement à l’égard le charbon, d’armées et même de populationsd’une Allemagne de nouveau menaçante. Mais entières par des épidémies, tels sont les projetson dit que des fonctionnaires bien intentionnés 1 conçus sans remords par la science militaire .le tenaient au courant des secrets militaires. En 1929, cependant, peut-être en raison d’unOr, en matière d’armement bactériologique, il long passage au gouvernement à un poste defaut nuancer cette idée. 1 La Seconde Guerre mondiale, t. 1L’orage appro-2 che, tr. fr. Paris, Plon, 1948, p. 43.Ibid., p. 41.
1
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin