Cet ouvrage et des milliers d'autres font partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour les lire en ligne
En savoir plus

Partagez cette publication

Publications similaires

La publicité

de presses-universitaires-de-france

Le guide de l'influence

de editions-eyrolles

 COUR PREMIER SEMESTRE  NIMUTICA  ON :C MO COMMERCIALE  CHAPITRE I  : ACT LESD  UUESREHD AMCR   LAE CONSOMMATION
 Objectifs  : Découvrir le marchéde la communication et ses différents acteurs Comprendre la structure de ce marchéet les relations entre ses acteurs Prendre conscience de l’existence d’acteurs révélateurs du marchéde la communication I- Les médias
Les acteurs sont les médias, agences, et les annonceurs. Compte tenu de la réglementation de ce marché, il existe un 4ème les organismes de : acteur régulation et de représentation. Média: ensemble des supports  Agences  : création et mise en place  Annonceur  : dédes entreprises et organisation allouant une partie de leursigne l’ensemble budgetàla communication. Les média sont composés de la presse, radio, tv, cinéma, Internet. Ils se caractérisent par le fait qu’ils touchent des audiences larges par un message unique et par une approche massifiée de la communication. Il existent trois types de presses : - laPQN: presse quotidienne nationale : composéde trois partie :généraliste(Figaro Le Monde, Libé accroration, le Parisien, Aujourd’hui en France,…) Pourître leurs audiences il met en place une politique de supplément (ex : Figaro magazine,…ou des cadeaux comme des livres ou dvd)des support se réunissent pour augmenter leur audiences càd créer des audiences cumulé :es (ex PQN 5) ; laspécialisée (L’Equipe, Le Paris Turf, Les Echos,…) ; lagratuite: elle est en pleine essor (20 minutes, Métro) - laPQR: presse quotidienne régionale : c’est un média puissant qui est marquépar la proximitéavec son audiences. Support présent que sur quelques départements ms ils sont en situation de monopole. Ils ont les mm techniques commerciales que PQN (supplément). Afin de proposer une couverture nationale aux agences médias, certains titres ont mis en place des couplages publicitaires (PQR66). La vte d’espaces pub sont assurépar des régies pub (Publiprint Région,…). - laPP: presse pé elle est trriodique :ès riche et segmentée. On y trouve la presse féminine, parentale, tv, seniors,éco et financiè existe une pressere, news, … Il périodique gratuite. C’est un média de proximité, intéressant par sa diffusion d’informations spécifiquesàune région ou une ville.
1
i. L’audience de la presse
On considère comme lecteur une personne déclarant avoir lu parcouru ou feuilletéchez elle ou ailleurs pendant une période de référence un journal ou un magasine quelque soit la façon dont il lui est arrivéentre les mains. Pour le média presse, on parle de lecture dernière période (LDP). Afin de calculer l’audience d’un support, il est nécessaire de faire le produit de sa diffusion ; c’estàdire nb d’exemplaire diffusésàtitre gratuit ou onéreux par sa circulation. La circulation représente le nb moyen de lecteur par exemplaire publié. Il est possible de distinguer deux types de lectures : - la lecture globale :évalue le nb de lecteur du support au cour de l’annéeécoulée. - La lecture régulière : quantifie et décrit les lecteurs fidèles d’un support de presse. Cette audience de la presse est analysée par deux structures : - l’ AEPM (Audience Etudes sur la Presse Magasine) - l’IPSOS (institut de sondage) qui est sous la responsabilité CESP (centre du d’études des support de publicité).
ii. Les caractéristiques publicitaires de la presse
 La PQN est plus parisienne que nationale : public très fidèle masculinâgéde 40à50 ans. La presse gratuite est lue par des lecteurs aussi bien masculins que féminins, jeune, habitant dans les grandes agglomérations. La sélectivitérepose sur des choix politique, les loisirs et l’âge. La PQR touche une audience fidèle composée en majoritéd’hommesâgés de 50à ans. Son taux de circulation est faible. La s 55électivité est fondée sur des critères géographiques (région, ville,…) la qualitéde reproduction est la même que les PQN. La PP a une forte implication de son lectorat dans le choix des titres, ce dernier accorde une gds crédibilitéaux info°données ds ces supports. La durée de lecture est assez longue et propice au contact avec la pub avec 3,9 reprises en mains en moyenne. L’audience est bien plus importante que la diffusion car le taux de circulation est trèsélevé. La sélectivitérepose sur l’âge, le sexe, la CSP, les loisirs, le lieu de résidence.
iii. Les tarifs pub de la presse
La PQN : ses tarifs sont exprimés en millimètre par colonne. C’estàdire que le tarif est proportionnel àsurface de la pub. Il existe des formats préétablit (bandeau, le quart de page, demi page, …). Le coût varie en fonction de la couleur ou noir&blanc, de l’emplacement ds le support, du jour de la semaine  
2