Cet ouvrage et des milliers d'autres font partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour les lire en ligne
En savoir plus

Partagez cette publication

CHAPITRE 6 : VERS UN MODELE ASIATIQUE ? DRAGONS ET TIGRES Question : vous saviez ce que c'est le singlish ? C'est l'anglais international Voir cartes de la Corée (page 127), de l'Asie du Sud Est (page 147), de l'ASEAN (page 153) Voir l'encadré sur la Corée du Nord : « du paradis socialiste à l'Etat voyou » (page 133) Voir le tableau page 154 qui récapitule très bien les différents développements asiatiques Exemples de sujets :Après le Japon, la Corée ? Unité et diversité de l'ASEAN. La crise asiatique. Introduction - Dragons = NPIA des années 1960 et 1970 (Corée, Taiwan, Singapour, Hong Kong) ème - Tigres = NPIA de la 2 vague (80s) I / COREE ET TAIWAN, LES MEILLEURS ELEVES DU JAPONpage 123 Domination historique du Japon sur les deux pays (colonisation), qui voient dans le Japon un modèle à imiter afin de mieux prendre leur revanche explication n°1 de la spirale du développement asiatique. Problématique : imitation et revanche vont-elles de pair ? 1 / La République de Corée a appris et appliqué la « leçon japonaise » er Développement économique exceptionnel (1953-1996), 1 exemple du succès d'une « économie de revanche » à la fois vis-à-vis du Japon et du communisme (Nord-Corée). Les défis de la Corée des années 1950 : - société traditionnellement confucéenne très hiérarchisée (hiérarchie de la société, de haut en bas : lettrés puis militaires, propriétaires, classes moyennes, paysans, artisans et commerçants, esclaves, marginaux et métiers impurs comme bouchers et tanneurs). - guerre civile jusqu'en 1953. - défi démographique : forte natalité et faibles récoltes agricoles. ème - défi énergétique : peu de ressources naturelles (celles-ci sont situées au Nord du 38 parallèle) et peu de devises pour en importer. - défi de la reconstruction dans le cadre de l'aide américaine ; croissance >5%. - réforme agraire imposée par les Américains à une société aux 2/3 paysanne. De 1960 à 1979, la Corée bénéficie d'un décollage et d'un rattrapage économique des plus impressionnants : Au début des années 1960, une situation initiale difficile : intempéries, mauvaises récoltes, problèmes politiques. Ceci est d'autant plus dur que le pays est très dépendant de la terre. cela explique en partie la chute de Syngman Rhee en 1961 déposé à la suite d’un coup d’Etat (général Park). Une vraie réussite (années 1960) : stratégie des industries légères vers exportations : - croissance >10%. Expansion à la japonaise exceptionnelle. - développement des industries légères : textile, habillement, chaussure, assemblage des produits grands publics blancs (électroménager) ou bruns radiotélévision). - utilisation du seul atout économique du pays : une main d'œuvre disciplinée (grèves interdites), laborieuse (>46h/semaine), mal payée (50$ par mois). La stratégie menée par le général Park s'infléchit dans les années 1970 ; trois directions : - 1. évolution sectorielle avec la remontée de filières (passage d'une industrie légère à une industrie lourde) : - industries dominantes = agro-alimentaire, hacuitex (= textile-habillement-confection-chaussure) et équipements de base (électricité, raffinage du pétrole, ciment). - désormais on privilégie l’acier, la mécanique, la construction navale, la pétrochimie. - et en même temps : l’électronique, l’automobile ou l’armement. - 2. création de zones franches, souvent littorales, pour utiliser le potentiel coréen en main d’œuvre ; les investissements sont surtout japonais et américains. - 3. aménagement des campagnes, ce qui permet leur modernisation : lancement du mouvement coopératif
Deleted: