Cet ouvrage et des milliers d'autres font partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour les lire en ligne
En savoir plus

Partagez cette publication

ECS 2B 2006-07 groupe LW-JV-NS-OB L’Europe, L. Carroué, Bréal La Russie, une puissance régionale en mutation 1°) D’une crise multiforme à la recherche de nouveaux équilibres a.De l’URSS à la Russie : le déclin imérial russe - Entre 1990 et 1991: effondrement de l’URSS (Union des Républiques Socialiste Soviétiques) qui met fin à la fois à une expérience historique unique de construction d’un nouveau système socio-économique socialiste, qui s’identifiait alors commecontre-modèle du système capitaliste dominant, et à un système étatique et géostratégique impérial, lui-même héritier de la vieille Russie tsariste constituée progressivement depuis cinq siècles. - A l’échelle planétaire,la nouvelle Russie n’a plus les moyens financiers, militaires, économiques et technologiques de son ancienne puissance.Elle doit abandonner le glacis protecteur des pays satellites d’Europe centrale. A l’échelle continentale, l’impact est tout aussi considérable avec l’accès à l’indépendance des 14 Républiques fédérées entre mars 1990 et août 1991. LaRussie perdterritoire, ½ de la population, + de ½ du potentiel du agricole et 41% de l’industrie de l’ex-URSS. A l’échelle nationale,les nouvelles configurations territoriales et frontalières posent de graves pb de désorganisation d’ordre militaire(cosmodrome de Baïkonour, bases navales de la Mer Noire, isolement de Kaliningrad...),logistiquede débouchés maritimes et de gds ports, coupure des (perte réseaux, 2 des 3 transsibériens passent par le Kazakhstan),économiquedes (éclatement combinats et des filières productives) etethnique: 25 millions de Russes se retrouvent hors de Russie et deviennent des minorités nationales. - Afin de maintenir un minimum d’influence géopolitique, lancement en déc 1991 d’une nouvelle tentative d’organisation régionale: la CEI (Communauté des Etats Indépendants). => Echec rapide face à la multiplication des conflits internes (ethniques ou territoriaux en Moldavie et ds les Républiques du Caucase et d’Asie centrale. - Les E.-U., l’UE et les puissances régionales voisines (Chine, Iran, Turquie) jouent leurs propres partitions face au retrait stratégique russe d’Europe orientale, du Caucase ou d’Asie centrale. En particulier, lorsqueBulgarie, Roumanie et pays baltes adhèrent à l’OTAN, les EU utilisent l’argument de la lutte antiterroriste pour implanter leurs bases militairesen Géorgie, Ouzbékistan ou Kirghizistan.Présence inséparable de l’accès aux riches gisements d’hydrocarbures ou de mineraisdont recèlent le bassin de la Caspienne et l’Asie centrale. +Soutien direct à certaines oppositions dans leur accès au pouvoir pour faire basculer les nvx Etats dans leur sphère d’influence. =>Moscou et l’armée russe s’accrochent au contrôle du versant nord du Caucase, aurôle stratégique et constitué depuis toujours d’un puzzle complexe de petits peuples et de religions très divers. b.La difficile ère des réformes : la recherche de nvx éuilibres -Recherche de nvx équilibres sociaux, géoéconomiques et géopolitiques. Présidence Eltsine :marquée par une profonde crise identitaire; instabilité politique et monétaire, politique de libéralisation économique opaque, mafieuse et corrompue; décadence complète de l’appareil militaire et du CMI qui constituait l’ossature du système productif, fuite de capitaux. Surtout :effondrement socio-économique: PNB :-40 % entre 1994 et 2000 ;  en2000, PNB russe < PNB belge...  PNB/hab:- 40% entre 1994 et 2000, car paupérisation massive de la population alors que s’exacerbent les inégalités sociales.
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin