7 jours d'essai offerts
Cet ouvrage et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois
C c) Forces et faiblesses de l'économie française à la veille
de la guerre de 1914
L'économie française a retrouvé un dynamisme certain dans les 20 années précédant la
guerre de 1914. Cependant le retard n'est pas complètement comblé et les facteurs de
freinage n'ont pas complètement disparus.
a)
Retard ou spécificité du développement français ?
-
La France n'est en 1914 qu'un pays semi-industrialisé et cela par la faible
urbanisation, l'importance de l'agriculture et le faible taux de salariat. Cependant la
France affronte des problèmes comme que la perte de vitesse dans vieilles
industries, le retard de la concentration industrielle ou bien encore le manque
d'esprit d'entreprises, problèmes qui sont des problèmes de nations de la première
génération industrielle. L'économie possède déjà des structures vétustes et la
population connaît un vieillissement précoce.
1 Vieillissement précoce et dominante rurale
-
Le fléchissement démographique s'observe en France dès le début du 20
ème
siècle
par la dénatalité aussi bien dans les milieux ruraux que urbains, aussi bien riches que
pauvres. Entre 1901 et 1911 la population stagne. La proportion des moins de 20 ans
n'a jamais été aussi faible et le renouvellement des générations ne se fait déjà plus,
la population n'augmente que par vieillissement. De plus le recul de la mortalité se
fait lentement.
-
La population reste en majorité rurale (56% en 1911) et on observe un net retard de
l'urbanisation par rapport aux autres pays européens de près d’un siècle. La
population agricole reste également majoritaire dans la population active et même si
sa part diminue (40%) son effectif absolu augmente. Le secteur tertiaire lui
augmente assez précocement (30%) mais reste très hétérogène. La part de l'industrie
elle
aussi
progresse
régulièrement
mais
modérément
notamment
par
le
développement de petites entreprises familiales.
-
La France connaît un retard du taux de salariat très important qui indique un modèle
de développement différent des autres pays européens et une rigidité sociale.
Cependant, la croissance du taux d'activité est plus importante en France qu'en
Grande-Bretagne et la tranche des 20-60 ans tend a augmenté. De plus
l'augmentation rapide de l'emploi féminin est à remarquer. Enfin, l'immigration
reprend à une cadence rapide dans cette période part l'appel à la main-d'oeuvre du
secteur industriel. Dans le même temps, la population agricole diminue et engendre
un flux de migration assez régulier vers les villes. La croissance des secteurs urbains
est donc associée à la restructuration des activités non-agricoles.
2 Déséquilibres régionaux et pôles de croissance
-
On observe un certain dualisme régional en France à cette époque. Au Nord de la
ligne Cherbourg-Marseille se trouvent les régions agricoles à hauts-rendement,
l'essentiel des ressources en énergie et matières premières et les grands centres