La lecture en ligne est gratuite
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
Télécharger Lire

International Organization of Supreme Audit Institutions

De
32 pages
  • cours - matière potentielle : la période du plan afin
  • cours - matière potentielle : des années
  • cours - matière potentielle : du prochain plan
  • cours - matière potentielle : la période
INDÉPENDANCE 0 INTÉGRITÉ 0 PROFESSIONNALISME 0 CRÉDIBILITÉ 0 INCLUSIVITÉ 0 COOPÉRATION 0 INNOVATION 1 ORGANISATION INTERNATIONALE DES INSTITUTIONS SUPÉRIEURES DE CONTRÔLE DES FINANCES PUBLIQUES (INTOSAI) L'EXPÉRIENCE MUTUELLE PROFITE À TOUS PLAN STRATÉGIQUE 2011-2016 TABLE DES MATIÈRES L'INTOSAI: UN APERÇUU ................................................................................................................................ 2 PREFACE............................................................................................................................................................ 4 APERÇU DES PRIORITÉS STRATÉGIQUES DE L'INTOSAI 2011-2016 ............................................... 6 OBJECTIF STRATÉGIQUE N° 1: NORMES PROFESSIONNELLES.................................................... 11 OBJECTIF STRATÉGIQUE N° 2: RENFORCEMENT DES CAPACITÉS INSTITUTIONNELLES 15 OBJECTIF STRATÉGIQUE N° 3: PARTAGE ET GESTION DES CONNAISSANCES....................... 19 OBJECTIF STRATÉGIQUE N° 4: ORGANISATION INTERNATIONALE MODÈLE ....................... 23 ANNEXE I PRINCIPAUX ORGANISMES RELEVANT ACTUELLEMENT DE L'INTOSAI 28 ANNEXE II : ORGANIGRAMME EN VIGUEUR ...................................................................................... 32
  • contrôle des finances publiques
  • amélioration du rendement du secteur public
  • renforcement des capacités des isc des pays en développement
  • commission de partage et de gestion des connaissances
  • normes internationales
  • isc
  • comité directeur
  • congrès
Voir plus Voir moins

U

ORGANISATION INTERNATIONALE DES INSTITUTIONS
SUPÉRIEURES DE CONTRÔLE DES FINANCES PUBLIQUES
(INTOSAI)
L'EXPÉRIENCE MUTUELLE PROFITE À TOUS




PLAN STRATÉGIQUE 2011-2016


TABLE DES MATIÈRES


L’INTOSAI: UN APERÇU ................................................................................................................................2
PREFACE............................................................................................................................................................ 4
APERÇU DES PRIORITÉS STRATÉGIQUES DE L’INTOSAI 2011-2016 ............................................... 6
OBJECTIF STRATÉGIQUE N° 1: NORMES PROFESSIONNELLES.................................................... 11
OBJECTIF STRATÉGIQUE N° 2: RENFORCEMENT DES CAPACITÉS INSTITUTIONNELLES 15
OBJECTIF STRATÉGIQUE N° 3: PARTAGE ET GESTION DES CONNAISSANCES....................... 19
OBJECTIF STRATÉGIQUE N° 4: ORGANISATION INTERNATIONALE MODÈLE 23
ANNEXE I PRINCIPAUX ORGANISMES RELEVANT ACTUELLEMENT DE L’INTOSAI 28
ANNEXE II : ORGANIGRAMME EN VIGUEUR ...................................................................................... 32


1
0 0 0 0 0 0
INDÉPENDANCE INTÉGRITÉ PROFESSIONNALISME CRÉDIBILITÉ INCLUSIVITÉ COOPÉRATION INNOVATION L’INTOSAI: UN APERÇU
L’INTOSAI est l’organisation professionnelle des institutions supérieures de contrôle des finances
publiques (ISC) dans les pays qui font partie de l’Organisation des Nations Unies (ONU) ou de ses agences
spécialisées, et est l’organe internationalement reconnu de représentation des ISC. Les ISC jouent un rôle
important dans le contrôle des finances et des activités publiques et dans la promotion d’une gestion financière
saine et, plus généralement, de la reddition des comptes dans leurs gouvernements. L’INTOSAI constitue un
forum pour les contrôleurs des finances publiques du monde entier qui peuvent y discuter de questions d’intérêt
commun et s’informer des dernières avancées en matière de normes de contrôle et d’autres normes
professionnelles et meilleures pratiques applicables. Conformément à ces objectifs, la devise de l’INTOSAI est
« L’expérience mutuelle profite à tous ».

Fondée en 1953, lorsque 34 ISC se sont réunies pour le premier Congrès de l’INTOSAI qui s’est tenu à
Cuba, l’Organisation compte aujourd’hui 189 membres à part entière et 4 membres associés. Depuis lors,
l’INTOSAI a fourni un cadre institutionnel au sein duquel les ISC membres ont pu améliorer l'image de la
profession et de leurs capacités.

En 1977, l’INTOSAI a adopté la Déclaration de Lima sur les lignes directrices du contrôle des finances
publiques. Cette déclaration fondamentale traduit l’approche philosophique et conceptuelle de l’INTOSAI et,
avec la Déclaration de Mexico sur l’indépendance adoptée en 2007, met l’accent sur l’indépendance et les
valeurs démocratiques. L’INTOSAI publie des normes internationales et des lignes directrices en matière de
conformité financière et de contrôle du rendement et fournit des orientations liées à la bonne gouvernance.

Les cinq langues officielles de l’INTOSAI sont l’allemand, l’anglais, l’arabe, l’espagnol et le français.
L’INTOSAI est une association volontaire dont le succès dépend de la régularité du soutien financier et
professionnel de ses membres. L’INTOSAI reconnaît que sa force réside dans la diversité culturelle,
linguistique et gouvernementale de ses membres de par le monde et œuvre pour une représentation équilibrée
des régions et des systèmes de contrôle. L’INTOSAI fonctionne grâce à la consultation et au consensus,
compte non tenu de l’aire géographique ou du poids économique. L’INTOSAI insiste sur le respect de la
souveraineté nationale et sur l’égalité de ses membres.

Congrès tenu dans un pays différent tous les trois ans, l’INCOSAI est l’organe suprême de l’INTOSAI
qui réunit l’ensemble des membres. Chaque pays membre de l’INTOSAI détient une voix et aucun membre n’a
le droit de veto. Le Comité directeur, composé de 18 ISC membres, rend compte à l’ensemble des membres.



L’INTOSAI a également établi un partenariat avec d’autres organisations comme l’Union
interparlementaire (UIP), la Fédération Internationale des Experts-Comptables (IFAC), l’Institut des Auditeurs
Internes (IIA), l’Organisation de Coopération et de Développement Économiques (OCDE), ainsi que la Banque
mondiale et la communauté des donateurs. L’INTOSAI coopère également avec l’ONU à la promotion de la
bonne gouvernance et à la lutte contre la corruption.

L’INTOSAI a conclu un accord historique avec 15 organisations parmi lesquelles figurent des donateurs
internationaux et des agences nationales de développement, accord visant à améliorer la capacité de
développement des ISC de par le monde. Ce Protocole d’entente, signé en octobre2009, jette les bases d’une
coopération visant le renforcement des capacités des ISC le raffermissement de leur efficacité en tant
2
0 0 0 0 0 0
INDÉPENDANCE INTÉGRITÉ PROFESSIONNALISME CRÉDIBILITÉ INCLUSIVITÉ COOPÉRATION INNOVATION qu’instruments de reddition des comptes, de transparence, de bonne gouvernance et de lutte contre la corruption
dans leurs pays.

Conformément au Statut de l’INTOSAI, le Président de la Cour des comptes d’Autriche assume les
fonctions de Secrétaire général. Le siège du Secrétariat de l’INTOSAI est à Vienne. Le Directeur de la
planification stratégique (DSP) rend compte directement au Secrétaire général et, en concertation avec le
Bureau de ce dernier, contribue à garantir la réalisation des objectifs stratégiques de l’INTOSAI. Les
principales tâches du Secrétariat général consistent à servir de liaison aussi bien interne, au sein de l’INTOSAI,
qu’externe, avec nos partenaires, pour améliorer la visibilité et la qualité du travail de l’INTOSAI et de ses
membres. Le Secrétariat général s’efforce également de promouvoir le rôle de l’INTOSAI et de ses membres
en tant qu’institutions de contrôle des finances publiques indépendantes, compétentes et efficaces, contribuant
ainsi à améliorer la transparence, la reddition des comptes et la crédibilité dans l’intérêt et au profit de tous,. En
2001, l’ISC de Norvège reprenait l’Initiative pour le développement de l’INTOSAI (IDI). Le Government
Accountability Office des États-Unis publie la Revue internationale de la vérification des comptes publics.



3
0 0 0 0 0 0
INDÉPENDANCE INTÉGRITÉ PROFESSIONNALISME CRÉDIBILITÉ INCLUSIVITÉ COOPÉRATION INNOVATION PREFACE
La principale tâche des institutions supérieures de contrôle des finances publiques (ISC) consiste à vérifier
si les deniers publics sont dépensés en veillant aux aspects d’économie, de rendement et de conformité aux
législations et réglementations en vigueur. Pour bien s’acquitter de leurs tâches, les ISC doivent être
indépendantes des entités qu’elles contrôlent et doivent être protégées de toute forme d’influence externe.
Il est également crucial que les méthodes de contrôle qu’elles utilisent soient fondées sur les
connaissances scientifiques et techniques les plus récentes et que les contrôleurs soient dotés des
qualifications professionnelles et de l’intégrité morale requises. Seul un contrôle des finances publiques
externe et indépendant --ainsi que des contrôleurs et des méthodes répondant aux normes professionnelles-
- peuvent garantir l’impartialité, la crédibilité et l’objectivité des rapports sur les conclusions du contrôle.
L’INTOSAI fournit aux ISC la possibilité de se soutenir mutuellement et encourage l’échange d’idées, de
connaissances et d’expériences parmi les ISC. Elle permet également aux ISC de se faire entendre au
niveau de la communauté internationale et favorise de façon continue les améliorations intervenant au
niveau de ses membres.
La période du Plan Stratégique précédent (2005-2010) a vu la réalisation d’un grand nombre d’activités de
l’INTOSAI qui ont contribué à la satisfaction des exigences et des besoins professionnels des ISC. On
citera, entre autres, l’adoption de la Déclaration de Mexico sur l’indépendance des ISC et l’élaboration et
l’adoption des Normes internationales des institutions supérieures de contrôle des finances publiques
(ISSAI) et du Guide INTOSAI sur la bonne gouvernance (INTOSAI GOV). La Commission des normes
professionnelles et la Commission de partage et de gestion des connaissances ont mis au point, à l’adresse
de la communauté de l’INTOSAI, un nombre considérable de normes, de lignes directrices et de
meilleures pratiques. L’une des priorités stratégiques pour la période à venir prévoit d’aider les ISC à la
mise en œuvre la plus réussie possible du cadre des ISSAI. De même, la mise en place d’une Commission
de partage et de gestion des connaissances a permis d’améliorer l’efficacité du processus de partage des
connaissances. La Commission de renforcement des capacités (Capacity Building Committee - CBC) a
également mis au point un ensemble de guides et de matériels tels qu’un guide sur le renforcement des
capacités au sein des ISC (« Building Capacity in SAIs: a Guide ») et un répertoire des projets de
renforcement des capacités (« Directory for Capacity Building Projects »). Ces matériels, qui sont d’une
grande aide pour l’INTOSAI de même que pour les ISC membres et leurs partenaires, sont conçus pour
aider à façonner, conduire et suivre des projets de renforcement des capacités. Par ailleurs, la Stratégie de
communication de l’INTOSAI a considérablement renforcé et amélioré la communication interne et
externe de l’INTOSAI.
La signature d’un Protocole d’entente entre l’INTOSAI et la communauté des donateurs a mis en exergue
l’accent mis stratégiquement par l’INTOSAI sur le renforcement des capacités. Ce Protocole établit une
coopération visant à renforcer les capacités des ISC afin d’accroître leur efficacité en tant qu’instruments
de reddition des comptes, de transparence, de bonne gouvernance de lutte anti-corruption dans leurs pays.
Pour la promotion du Protocole avec les Donateurs dans l’ensemble de l’Organisation, la mise au point de
plans stratégiques et de développement sera l’une des priorités du programme de l’INTOSAI pour la
période à venir du Plan Stratégique. L’une des priorités stratégiques de la période à venir du Plan
Stratégique sera de soutenir le renforcement des capacités institutionnelles des ISC afin de faciliter leur
travail.

4
0 0 0 0 0 0
INDÉPENDANCE INTÉGRITÉ PROFESSIONNALISME CRÉDIBILITÉ INCLUSIVITÉ COOPÉRATION INNOVATION Le document joint au présent Plan Stratégique est le Rapport de l’INTOSAI sur le Plan Stratégique 2005-
2010 qui passe en revue les résultats obtenus suite à la mise en œuvre du premier plan stratégique et
présente les réalisations ainsi qu’un organigramme plus détaillé.

5
0 0 0 0 0 0
INDÉPENDANCE INTÉGRITÉ PROFESSIONNALISME CRÉDIBILITÉ INCLUSIVITÉ COOPÉRATION INNOVATION
6
0 0 0 0 0 0
INDÉPENDANCE INTÉGRITÉ PROFESSIONNALISME CRÉDIBILITÉ INCLUSIVITÉ COOPÉRATION INNOVATION APERÇU DES PRIORITÉS STRATÉGIQUES DE L’INTOSAI 2011-2016

En 2004, l’INTOSAI adoptait le premier Plan Stratégique devant guider ses activités au cours des années à
venir. Le plan qui a été adopté à l’occasion de l’INCOSAI tenu à Budapest prévoyait trois objectifs
principaux liés à la mission ainsi qu’un objectif lié au mode d’organisation. Le présent document présente
le second Plan Stratégique qui couvre une période de 6 ans de 2011 à 2016, adopté par le XXe INCOSAI
tenu en Afrique du Sud en 2010. Les piliers sur lesquels reposent notre mission et nos objectifs sont les
sept valeurs centrales de l’INTOSAI figurant au bas de chaque page du présent document. On n’insistera
jamais assez sur l’importance que revêtent ces valeurs centrales, et elles forment la base des stratégies du
plan. Alors que la mission, la vision et les objectifs de l’INTOSAI demeurent les fondamentaux qui sous-
tendent le plan, le nouveau plan met également en lumière six priorités stratégiques.
En appui des quatre objectifs stratégiques servant de lignes directrices à l’organisation de son travail,
l’INTOSAI a identifié six priorités stratégiques qui doivent l’aider à mieux focaliser ses activités au cours des
années à venir. Étant donné que les citoyens du monde, les organes législatifs et les membres de la communauté
internationale attendent des ISC qu’elles contribuent à garantir le bon usage des fonds et des biens publics, les
priorités stratégiques figurant ci-dessous seront essentielles dans la lutte menée par l’INTOSAI et ses ISC
membres contre la corruption et dans la promotion de la reddition des comptes, la transparence et la bonne
gouvernance.

1. Aider à garantir l’indépendance des ISC
Conformément aux Déclarations de Lima et de Mexico, l’INTOSAI se doit de veiller à l’existence d’un
cadre constitutionnel ou juridique approprié qui appelle à l’intégralité du mandat d’audit et à la non-
restriction de l’accès à l’information et qui permet la publication sans restriction des rapports des ISC.
L’INTOSAI appuie le renforcement des capacités institutionnelles des ISC de manière à leur garantir
l’indépendance en matière d’organisation et de financement car seules des ISC entièrement indépendantes
et professionnelles peuvent garantir la reddition des comptes, la transparence, la bonne gouvernance et la
bonne utilisation des deniers publics et déployer des efforts efficaces en matière de lutte anti-corruption.
Dans le souci de promouvoir ces principes, les Déclarations de Lima et de Mexico devraient être
consignées dans des documents des Nations-unies dans la mesure où ces textes protègent de manière
formelle l’indépendance des ISC dans les aspects liés à leur fonctionnement, à leur organisation et à leurs
ressources humaines, aspects nécessaires à l’efficacité du contrôle des finances publiques.
2. Mise en œuvre du cadre des ISSAI
Des ensembles impressionnants de normes, de lignes directrices et de meilleures pratiques ont été mis au
point sous l’égide de la Commission des normes professionnelles et de la Commission de partage et de
gestion de l’information. En adoptant un nombre considérable d’ISSAI lors du Congrès de l’INTOSAI de
2010, l’Organisation disposera d’un ensemble actualisé et intégré de normes internationales, de lignes
directrices et de meilleures pratiques en matière d’audit des finances publiques représentant une valeur
considérable pour ses membres. L’une des principales priorités stratégiques pour la période à venir
permettra ainsi aux ISC de mettre en œuvre le cadre des ISSAI de la meilleure façon qui soit.
La mise en œuvre du cadre des ISSAI sera une tâche ambitieuse et exigera de l’attention aux niveaux
mondial, régional et national. L’INTOSAI mettra à disposition une stratégie claire pour la mise en œuvre
7
0 0 0 0 0 0
INDÉPENDANCE INTÉGRITÉ PROFESSIONNALISME CRÉDIBILITÉ INCLUSIVITÉ COOPÉRATION INNOVATION du cadre des ISSAI et prévoira une vaste gamme d’activités visant à faciliter le succès de la mise en
œuvre.
3. Renforcement des capacités des ISC
Tout en reconnaissant les progrès considérables accomplis en matière de renforcement des capacités dans
l’ensemble de l’INTOSAI, il est néanmoins nécessaire de continuer à progresser dans ce domaine.
L’introduction du cadre des ISSAI, avec ses exigences en matière d’adoption et de mise en œuvre
progressive, met en exergue la nécessité d’efforts soutenus en matière de renforcement des capacités.
En octobre 2009, l’INTOSAI a signé un Protocole d’entente avec la communauté des donateurs pour
promouvoir le renforcement des capacités des ISC des pays en développement. Quinze organisations, y
compris des institutions donatrices internationales et des agences nationales de développement, ont signé
le protocole. Un comité de direction a été mis en place et s’est réuni au Maroc en février 2010. Cette
initiative a pour objet d’augmenter le volume du soutien financier fourni par la communauté des donateurs
aux efforts de renforcement des capacités et d’améliorer la qualité de leur soutien en le faisant acheminer
par le biais de canaux plus stratégiques et plus harmonisés. Pour ce soutien, une attention particulière sera
accordée aux niveaux national et régional; il est prévu d’en faire un complément aux dispositions déjà en
place en matière de renforcement des capacités. Au cours de la période à venir du plan stratégique,
l’INTOSAI entend s’atteler à réussir la mise en œuvre de la coopération avec la société des donateurs ;
coopération visant à améliorer et à pérenniser le niveau du renforcement des capacités des ISC des pays
en développement. En outre, des efforts seront déployés pour abandonner le renforcement des capacités
au cas par cas au profit d’une approche plus stratégique et coordonnée du renforcement des capacités des
ISC des pays en développement. Au titre du Protocole d’entente, l’INTOSAI, en tant que communauté,
s’engage à promouvoir l’élaboration de plans stratégiques et de plans d’action pour le développement
conduits par les pays et qui soient intégrés, réalistes et dont les priorités apparaissent clairement.
4. Démontrer la valeur des ISC et les avantages qu’elles offrent
Les Institutions supérieures de contrôle des finances publiques sont des piliers importants des systèmes
démocratiques nationaux et jouent un rôle de premier plan dans l’amélioration du rendement du secteur
public, mettant en relief l’importance des principes de bonne gouvernance, de transparence et de reddition
des comptes. Compte tenu de l’intérêt accru porté par les parties prenantes aussi bien internes qu’externes
et la gamme de plus en plus étendue des services d’audit offerts par les ISC, l’INTOSAI reconnaît la
nécessité de démontrer de plus en plus la valeur des ISC et les avantages qu’elles offrent. Cela permet de
promouvoir la confiance du public dans les ISC.
L’INTOSAI fera particulièrement attention au fait que les Institutions supérieures de contrôle doivent
évaluer à intervalles réguliers leur valeur et les avantages qu’elles offrent, s’agissant aussi bien de la
manière de mener leurs propres affaires et d’en rendre compte que de la manière d’ajouter de la valeur à la
gestion des finances publiques et de l’améliorer tout en respectant le cadre dans lequel elles opèrent.
5. Faire progresser la lutte contre la corruption
La corruption est un problème que l’on retrouve partout à l’échelle mondiale et qui menace les finances
publiques, l’application de la loi et la prospérité sociale; elle menace la sécurité sociale et freine la
réduction de la pauvreté. Dans la lutte contre la corruption, l’INTOSAI doit mener par l’exemple ; elle
s’acquitte de ses responsabilités et garantit la transparence et la prévention en réalisant de nombreuses
activités et de mesures.
8
0 0 0 0 0 0
INDÉPENDANCE INTÉGRITÉ PROFESSIONNALISME CRÉDIBILITÉ INCLUSIVITÉ COOPÉRATION INNOVATION Tel qu’il est réalisé par les ISC, le contrôle des finances publiques permet de créer la transparence,
dévoiler les risques et construire des contrôles internes solides et efficaces afin de contribuer
spécifiquement à la prévention de la corruption, conformément à l’esprit de la Convention des Nations
unies contre la corruption. Pour prévenir la corruption et lutter contre cette dernière, l’INTOSAI, y
compris ses Groupes de travail régionaux et les ISC, devra coopérer étroitement avec les organisations
internationales et la société civile dans le cadre d’un réseau de lutte contre la corruption et d’autres
activités similaires sous réserve que cette coopération respecte pleinement l’indépendance de l’INTOSAI
et des ISC ainsi que l’objectivité du travail d’audit de même que les missions, le champ d’action et le
cadre juridique pertinent de l'ISC nationale.
6. Intensifier la communication de l’INTOSAI
La politique de communication adoptée par le XIXe INCOSAI, tenu en 2007, met l’accent sur les
avantages de la libre circulation de l’information, des idées, des expériences et des connaissances entre
les membres de l’INTOSAI et appelle à une communication libre entre eux. Cette politique met
également en exergue les avantages de la mise en place d’une approche claire et coordonnée à la
communication externe afin de garantir la cohérence et, d’une manière générale, le caractère approprié.
Pour en arriver là, l’INTOSAI a arrêté cinq objectifs de communication (définis plus en détail sous
l’Objectif 3) et mis au point une stratégie visant à encourager la communication effective au sein de
l’INTOSAI.
Sur la base de la politique de communication de l’INTOSAI et de la stratégie de communication de
l’INTOSAI arrêtée dans les Lignes directrices en matière de communication adoptées par l’INTOSAI,
l’INTOSAI favorisera une communication active et efficace. Elle facilitera une communication interne et
externe rapide, précise et transparente de nature à améliorer le contrôle des finances publiques dans le
monde entier.
Méthodologie et principes
La méthodologie utilisée pour actualiser le plan est fondée sur les principes de la consultation et du consensus.
La Commission des Affaires Financières et Administratives a mis en place une task force, présidée par l’ISC
des États-Unis, chargée de collaborer avec les Présidents des objectifs et les agents de liaison des objectifs
pertinents, le Secrétaire Général, le Directeur de la Planification Stratégique et le Comité Directeur. Les
Présidents des objectifs ont assuré le leadership des activités visant l’identification des stratégies, des activités et
programmes réalisés dans le cadre de leurs objectifs respectifs et ont travaillé avec leurs sous-commissions ainsi
que d’autres organes pertinents, tels que l’IDI, la Revue et le Secrétariat Général de l’INTOSAI en vue
d’obtenir leurs contributions. Le travail initial a consisté à identifier les éléments du plan actuel qui ont été
suffisamment traités et les stratégies, activités et programmes qui nécessitent une attention accrue et ont besoin
d’être ajustés au cours du prochain plan. La nécessité d'engager de nouvelles activités et de nouveaux
programmes a aussi été examinée. La Task Force a également consulté les secrétariats des Groupes de travail
régionaux ; une partie cruciale du processus a été de donner à toutes les ISC membres l’occasion de revoir le
plan et de le commenter à mesure de son élaboration, avant sa présentation au XXe INCOSAI.

Sur les sept valeurs centrales de l’INTOSAI que l’on retrouve en bas de chacune des pages de ce document, la
première et la plus importante, l’indépendance, a été mise en exergue grâce à l’adoption en 2007 de la
Déclaration de Mexico sur l’Indépendance laquelle met l’accent sur l’environnement du contrôle. L’intégrité
porte l’attention sur les contrôleurs eux-mêmes, cheville ouvrière sur laquelle nous construisons notre
9
0 0 0 0 0 0
INDÉPENDANCE INTÉGRITÉ PROFESSIONNALISME CRÉDIBILITÉ INCLUSIVITÉ COOPÉRATION INNOVATION profession. En nous basant sur ces deux chevilles ouvrières, nous pouvons parvenir au professionnalisme et à la
crédibilité par le biais de la coopération, l’innovation et l’inclusivité.

Le Secrétariat général souscrit à l’idée d’un vaste partenariat avec tous les membres, un partenariat fondé sur
une coopération enracinée, transparente et opportune et qui, en règle générale, est mise en œuvre dans les
langues de travail officielles et qui aspire faire en sorte que ses activités soient orientées vers la réalisation des
objectifs stratégiques de l’INTOSAI tout en respectant les valeurs centrales de l’INTOSAI, à savoir :
l’autonomie, l’indépendance et l’attitude apolitique. La participation active du Secrétaire général aux réunions
du Comité directeur, aux Congrès et aux réunions des commissions d’orientation et des commissions des
objectifs de 1 à 4 contribue à doter le Plan Stratégique de l’INTOSAI d’une orientation effective et à la viabilité
de sa mise en œuvre.

Le Plan Stratégique 2011-2016 sera introduit progressivement compte tenu des ressources disponibles qui
pourraient être redéployées pour coller au plan. Alors que le Plan Stratégique donne les orientations générales et
trace la voie pour les six années à venir, des plans opérationnels détaillés seront élaborés pour mettre en œuvre
le plan. Les dispositions actuelles pourront changer au cours de la période du plan afin de simplifier les
opérations et faire état du changement de priorités. Une telle souplesse est essentielle pour s’assurer que
l’INTOSAI demeure une organisation capable de répondre aux situations nouvelles. Le Comité Directeur et
tous les autres organes de l’INTOSAI continueront de procéder aux consultations et les contacts avec les parties
concernées (par exemple, le Secrétaire Général, les secrétariats des Groupes de Travail Régionaux, les
présidents des commissions/groupes de travail, etc.) concernant tous les changements introduits après l’adoption
du présent plan, par le Congrès d’Afrique du Sud en 2010.

Objectifs stratégiques 1 - 4
Par la résolution des questions clés mentionnées ci-dessus et la recherche de l’amélioration continue,
étape supplémentaire devant permettre de faire de l’INTOSAI une institution internationale modèle,
l’INTOSAI a continué de développer sa stratégie tournée vers l’avenir et visant à réaliser ses quatre
objectifs.
Les principales questions stratégiques sont passées en revue dans le cadre des quatre objectifs stratégiques
ci-dessous. Le Secrétariat général souhaite aligner ses activités de manière à réaliser les objectifs
stratégiques de l’INTOSAI tout en respectant les valeurs centrales de l’Organisation : l’autonomie,
l’indépendance et l’attitude apolitique et assume la responsabilité de venir en aide aux membres de
l’Organisation et aux différents groupes dans la mise en œuvre du Plan Stratégique de la meilleure façon
possible.
Tous les membres de l’INTOSAI, et notamment le Congrès, le Comité directeur, les Groupes de travail
régionaux, les présidents des Objectifs, les agents de liaison des Objectifs, les présidents des sous-commissions,
les Groupes de travail et Task forces, la Revue internationale de vérification des finances publiques, l’Initiative
pour le développement de l’INTOSAI (IDI), le Secrétariat général et le Directeur de la planification stratégique
se partagent la responsabilité de la mise en œuvre des stratégies de l’INTOSAI dans les limites de leur mandat
et de leur mission.

10
0 0 0 0 0 0
INDÉPENDANCE INTÉGRITÉ PROFESSIONNALISME CRÉDIBILITÉ INCLUSIVITÉ COOPÉRATION INNOVATION

Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin