Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

L'éveil de la Chine Cours Fiche L'autre monde

5 pages

L'éveil de la Chine Cours Fiche L'autre monde

Publié par :
Ajouté le : 21 juillet 2011
Lecture(s) : 1 392
Signaler un abus
L’Autre monde – Géopolitique de l’Asie méridionale et orientale
Claude Chancel, Eric-Charles Pielberg, Cédric Tellenne
Groupe de Carrère / Daviet / Janicot
CHAPITRE 4 : L’IRRUPTION CHINOISE. L’EVEIL DE LA CHINE
page 99
Passant de la fermeture à l’ouverture, la Chine n’entame une véritable croissance qu’au début des années 1970,
bouleversant la hiérarchie mondiale des nations. La victoire de Mao en 1949 redonne à la Chine sa dignité mais la
relative autarcie du pays et la rareté des aides de l’URSS révèlent les limites de l’utopie chinoise. Aussi nationaliste
que Mao mais plus pragmatique et plus réaliste, Deng Xiaoping amorce l’ouverture de la Chine au monde et
s’emploie à « mettre l’étranger au service du national ».
I/
DE L’ALIGNEMENT SUR L’URSS A LA RUPTURE
1/ La Chine adopte le modèle soviétique
La Chine sort exsangue de 38 années de conflits extérieurs et de guerres civiles, de troubles et de désorganisation.
Elle a besoin de l’aide soviétique et de sa protection, face et Etats-Unis et pour assurer son pouvoir. Pékin signe un
traité d’alliance avec Moscou en 1950 et s’aligne pour l’essentiel sur les choix staliniens. Mais l’originalité
chinoise persiste et se manifeste à la fin de la décennie.
Dans une première phase, le régime se montre relativement prudent,
comme pendant la guerre.
- prône l’alliance des
« 4 classes révolutionnaires » : paysans, ouvriers, petite bourgeoisie et bourgeoisie nationale.
- modernisation de la société (monogamie…)
- réforme agraire (1950) attribue la terre aux paysans
- Objectif : redresser l’économie effondrée et asseoir le pouvoir du nouveau régime.
Le durcissement intervient vite
- Dès 1951, la Parti prône l’efficacité productiviste.
- Campagne contre les « 3 anti » : corruption / gaspillage / bureaucratie.
- Campagne contre les « 5 anti » : fraude fiscale / pots de vin / vol des biens d’Etat / malhonnêteté dans les
contrats / vol des informations économiques
- Ces campagnes permettaient d’épurer l’administration et de traquer les ennemis de classe (5 millions de
morts), au moyen notamment de l’exécution et du laogai, où sont déportés des pourcentages de la population
prévus à l’avance, ville par ville. Mao Zedong a sinisé le marxisme de Lénine et de Staline !
- Premier plan quinquennal: 1953-1957
- Résultats spectaculaires :
- + 4% de production agricole par an
- plus de la moitié des enfants sont inscrits à l’école primaire (un quart au début du plan)
-l’espérance de vie passe de 36 ans en 1950 à 57 ans en 1957.
- Alignement sur l’URSS :
- priorité à l’industrie lourde
- bases sidérurgiques (« combinats ») pour mettre en valeur l’intérieur du pays
- repli sur soi
- collectivisation durcie dès 1955
- usines confisquées (même si les propriétaires y restent)
- La Chine accepte la création de sovroms (sociétés mixtes sino-soviétiques)
- Nombreux projets lancés avec le soutien de techniciens soviétiques
- L’URSS envoie 700 millions de dollars et 10 000 techniciens, et permet à la Chine de récupérer Port
Arthur (Dalian en chinois) et les intérêts russes en Mandchourie.
2/ La campagne des « Cent Fleurs » et le « Grand Bond en avant » illustrent l’originalité chinoise
En 1957, Mao lance la campagne des « Cent Fleurs » pour traquer les ennemis du régime : « Que cent fleurs
s’épanouissent et que cent écoles de pensée rivalisent ». Après un appel à la liberté, exprimé sur les affiches
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin